Magazine Concerts & Festivals

Festival MaMa Event, jour 3, Paris, le 17 octobre 2014

Publié le 23 octobre 2014 par Concerts-Review

Charles Eloy.

 Festival MaMa Event

images.jpg

When we are wild  (pop) -  Dutch Impact

wild1.jpg

Afin d’assurer un maximum des critiques de concerts aux internautes, je me suis rendu dans l’après-midi à l’événement Dutch Impact, la représentation néerlandaise au MaMa Event. Les Néerlandais sont réputés être économes. Grande surprise, les organisateurs nous ont offert un copieux buffet.  Une initiative intelligente. Après avoir rassasié l’estomac, ma cochlée (organe de notre oreille) perçoit mieux les mouvements et vibrations  pour les transmettre au cerveau.

Les musiciens du groupe WHEN WE ARE WILD, affichant un look de boys bands célibataires, nous offrent des chansons pop folk et contribuent collectivement aux arrangements musicaux.   Le claviériste s’inspire de feu Ray Manzarek (The Doors) ou le guitariste plonge parfois dans les arrangements de Radiohead. La rythmique est bien présente avec une batterie, des tambours et autres petits instruments de percussions.

w2.jpg

w3.jpg

Une référence plus actuelle est Imagine Dragons ou Coldplay. Le groupe a le mérite de s’approprier les influences musicales et créer un groove spécifique.

Le chanteur parle lentement en anglais afin que l’audience comprenne ses paroles.  Après la deuxième chanson, il remercie la foule pour leur présence nombreuse. « Enjoy your drinks » Profitez de vos boissons pour les assoiffés. Entretemps j’ai dégusté discrètement à tous les plats  bien assortis. Peut-être ont-ils perdu leur cargaison de harengs tombée de la  camionnette en cours du trajet vers Paris. A vérifier l’année prochaine.

Fugu Mango  (indie pop tropical) – La Midinette

Le décor bleu tamisé en  fin de journée nous rappelle l’été indien. Mon séjour en Afrique me rappelle cette ambiance propice aux échanges des fluides.

Les influences sont Fleetwood Mac dans les harmonies vocales, the Smith/Morrissey, Talking Heads et surtout l’apport des musiciens. Justin Adams a vécu au Proche-Orient et s’est investi dans la musique nord-africaine et subsaharienne. A l’instar de ce dernier, des membres de FUGU MANGO ont des liens très étroits avec l’Afrique qui leur permettent d’interpréter toutes les nuances de la musique africaine dans leur style unique de pop tropical.

fm2.jpg

Kylie’s dream : un morceau  dansant en référence à Kylie Minogue. Le chanteur-guitariste et la bassiste reprennent à tour de rôle la voix principale.

Fugu Mango reprend Golden Brown, du groupe britannique The Stranglers. Les musiciens revisitent la composition en respectant le tempo de valse en 3 temps et nous retrouvons une pulsation beat dans les thèmes principaux. La chanson  Florea nous surprend agréablement : pas de guitare, principalement des voix et des percussions, a cappella

Mango chicks:  c’est le single du groupe. Une fable africaine de tradition orale nous raconte qu’un serpent venait manger les œufs d’une poule. La poule a fait bouillir le dernier œuf. Le serpent dans sa gourmandise s’est étranglé. La voix du chanteur, dans ce morceau, est limpide comme celle de Lindsey Buckingham, chanteur-guitariste de Fleetwood Mac. La bassiste fait les secondes voix.

Autres morceaux du setlist : No silver bullet, Down, Bambee, Around

fm1.jpg

Dans la catégorie indie, Fugu Mango est l’un des groupes  émergents qui amène de la fraîcheur dans la créativité.

The/Das (électro/pop) – La Boule Noire

Une ambiance douce et intrigante s’installe de suite avec le duo allemand THE/DAS,  à quatre musiciens sur scène. Agréable surprise, à l’heure où des groupes de 5 personnes se retrouvent à 3 sur scène afin de respecter des contraintes budgétaires.   Une grosse partie de la soirée, le chanteur, d’allure athlétique, est sur scène avec une serviette de bain autour de la taille. Avec la chaleur et la transpiration, il semble sorti d’un hammam. Il joue également du clavier et manipule les pédales avec ses orteils.   Les mélodies pop sont arrangées avec des boucles électroniques, des guitares.

das2.jpg

ca2.jpg

Cairo Liberation Front (DJ électro chaâbi)

CAIRO LIBERATION FRONT fait partie des avant-gardistes de l’électro Chaäbi.  Nos DJs néerlandais se sentent investis d’une mission : nous faire (re)découvir) le musique égyptienne à la sauce électro sans aucune prétention pseudo-intellectuelle.

Le concert commence par une chanson traditionnelle dans laquelle  nous entendons les gammes orientales des violons.

Cela ne dure pas longtemps. La soirée festive prend vite un élan sur des couleurs musicales de hip-hop, euro house et rythmes arabe, de maqâms (organisations d’intervalles dans la musique arabe  entre les notes)

Le chanteur danse, enfin disons plutôt  qu’il sautille et puis qu’il danse. Il porte une genouillère. Il s’est blessé en tombant dans la fosse lors d’une prestation précédente. Heureusement que les deux danseuses, des copies conformes aux danseuses égyptiennes, prennent le relais après la deuxième chanson.

Elles n’ont nullement besoin de Johnny Halliday pour mettre le feu.  Le public exprime sur le dance floor leurs sentiments d’une manière plus corporelle.

Un esprit sain dans un corps sain. Mens sana in corpore sano (latin) et Yalla (arabe), allons-y. Nous sommes partis pour une heure de folle ambiance musicale.

Le chanteur harangue la foule. Je termine la soirée en rejoignant les spectateurs que le chanteur invite sur scène et qui se lâchent complètement. 

ca1.jpg

Le MaMa Event, c’est un marathon musical. Il faut prévoir des bonnes chaussures afin de se déplacer d’un endroit à l’autre.  Les distances sont courtes, mais quand vous les répétez dix fois durant une journée, les kilomètres commencent à compter. Heureusement que j’ai réservé un chambre commune dans une auberge de jeunesse low cost située à 100 mètres du boulevard Rocheouart.  De nombreux événements s’y déroulaient.  Le rythme de la journée pour les professionnels, c’est de 10  heures à 18 heures, un bref repos, puis ils sont repartis de 21 heures jusqu’à tard dans la nuit.

Il est très intéressant de voir les groupes sur scène.  Des groupes nous réservent d’agréable surprises.  Ils sont meilleurs sur scène jusqu’à l’ écoute d’un CD ou autre support sonore.

MaMa Event offre gratuitement des séminaires, des conférences concernant l’industrie du disque et du spectacle. Les informations sont précieuses pour quiconque veut vivre de la musique d’une manière professionnelle. L’essence même de MaMa Event : le contact direct avec plusieurs groupes que vous retrouvez dans les critiques de concerts.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35002 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte