Magazine Cinéma

Horrible/Anthropophagous 2

Publié le 31 octobre 2014 par Olivier Walmacq

Horrible

genre: horreur, gore, trash (interdit aux - 18 ans/- 16 ans)
année: 1981
durée: 1h35

l'histoire: Un homme colossal est poursuivi par un prêtre.Lors de sa fuite, il se blesse grièvement en escaladant une grille et est transporté à l'hopital, où son état sera considéré comme très critique. Pourtant, après son opération, il se réveille et assassine sauvagement une infirmière avant de s'enfuit à nouveau. Le prêtre est arrêté par la police et explique que cet homme est immortel et qu'il représente le mal, qu'il est juste animé par des pulsions meutrières. Ainsi va commencer une longue nuit pour un petit village jusque là paisible.

la critique d'Alice In Oliver:

Non, Joe D'Amato n'a pas réalisé que des films érotiques et pornographiques. Il a aussi sévi dans le genre gore et horrifique. C'est surtout entre la fin des années 1970 et le milieu des années 1980 qu'il signera plusieurs films bien trahs et sanguinaires.
C'est par exemple le cas de Horrible, sorti en 1981. D'ailleurs, à l'époque, le long-métrage sera jugé tellement violent qu'il écopera d'une interdiction aux moins de 18 ans en France. Quelques années plus tard, l'interdiction sera revue à la baisse pour passer à moins de 16 ans. Pour l'anecdote, Horrible est connu sous plusieurs noms: Rosso Sangue, Absurd, Monster Hunter et The Grim Reaper 2.

Le film est parfois trouvable sous le nom d'Anthropaphagous 2. En résumé, Horrible serait la suite et/ou une sorte de remake du premier Anthropophagous. Au niveau de la distribution, ce film d'horreur ne réunit pas vraiment d'acteurs très connus.
Seuls George Eastman et Annie Belle font vraiment exception. Le cas de George Eastman est suffisamment intéressant pour qu'on s'y attarde. L'interprète, qui signe également le scénario du film, commence sa carrière au milieu des années 1960. En 1969, il tourne même dans Satyricon de Fellini. Hélas, très vite, sa carrière se réduit à des rôles secondaires dans des séries B voire Z à la solde.

absurd2-300x230

George Eastman accumulera surtout les nanars aux titres souvent évocateurs: Hard Sensation, Porno Holocaust, 2019 après la chute de New York, Atomic Cyborg, Les Nouveaux Barbares ou encore La Nuit fantastique des morts vivants.
D'ailleurs, George Eastman jouait déjà le tueur sanguinaire dans le premier Anthropophagous. Déjà, à la base, le premier épisode n'avait rien d'extraordinaire et s'apparentait surtout à un gros nanar sans le sou. Cette fausse suite n'échappe évidemment pas à la règle. Le scénario n'est qu'un prétexte à toute une série de séquences trashs et sanguinaires.

Attention, SPOILERS ! Un homme colossal est poursuivi par un prêtre.Lors de sa fuite, il se blesse grièvement en escaladant une grille et est transporté à l'hopital, où son état sera considéré comme très critique. Pourtant, après son opération, il se réveille et assassine sauvagement une infirmière avant de s'enfuit à nouveau. Le prêtre est arrêté par la police et explique que cet homme est immortel et qu'il représente le mal, qu'il est juste animé par des pulsions meutrières.
Ainsi va commencer une longue nuit pour un petit village jusque là paisible. En gros, le résumé du film est simple: du gore, du gore, du gore, encore du gore, toujours du gore et surtout du gore !

Rosso_sangue

Et ma foi, si vous n'en avez pas encore eu assez, le film rajoute même un peu de gore, juste histoire de. Bref, on en veut en"gore" (oui je sais...). En résumé, Horrible peut s'appuyer sur un tueur charismatique et un George Eastman réellement impressionnant, il faut bien le dire.
Joe D'Amato n'est clairement pas en manque d'idées pour les séquences peu ragoûtantes, auxquelles il confère une ambiance crasseuse, poisseuse et limite baroque et gothique. Dans son rôle de psychopathe fou furieux et déglingué du bulbe (je viens d'inventer l'expression...), George Eastman prend un malin plaisir à faire souffrir ses victimes.

Indéniablement, un grand soin a été accordé aux effets spéciaux et aux maquillages. Les non-initiés risquent éventuellement de quitter leur siège. En revanche, les habitués du genre trouveront le film très répétitif et sans grand intérêt. Au mieux, Horrible est un juste un petit nanar trash et gore qui délivre toutefois la marchandise. Il faudrait vraiment être exigeant pour prétendre le contraire.
Néanmoins, le film ne parvient jamais à effrayer. Certes, George Eastman fait le job mais dans l'ensemble, l'interprétation laisse clairement à désirer... A tel point que le film finit par décrocher quelques rictus involontaires ! Un film gore rigolo malgré lui en fin de compte.

note: 05/20
note nanardeuse: 13/20


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines