Magazine Bien-être

Cosmogonie indienne

Publié le 04 novembre 2014 par Joseleroy

chez Malavika Klein

Cosmogonie indienne

traduit par Alain Porte

lecture par Nita Klein et Fayçal Adel

Dimanche 9 novembre

à 19 h

Cosmogonie, X, 129, Rig Veda

I
 N’étaient alors ni Non-Être ni Être,
N’étaient ni Espace ni Ciel au-delà.
Qu’existait-il? Où? Pour qui y avait-il un refuge?
Les Eaux, profondeurs insondables, existaient-elles?

II

N’étaient alors ni Mort ni Non-Mort.
La Nuit ne se distinguait pas du Jour.
L’Un respirait sans souffle, par lui-même.
Au-delà, il n’y avait rien d’autre.

III

Les ténèbres étaient noyées par les ténèbres en ce temps-là.
Tout était eau indistincte.
Le Devenir, recouvert par le Vide,
Était l’Un qui naissait par la puissance de l’Ardeur.
    
    

 

8 rue Bichat

75010 Paris


Réservation obligatoire

0142404097

Dans cette video, la traduction et la lecture sont d'Alain Porte.

rig-veda


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Joseleroy 216084 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines