Magazine Cinéma

"Respire " : les amitiés dangereuses

Par Vierasouto


03 - 11
2014
Version imprimable -Commenter l'article


PITCH.
Une nouvelle élève, Sarah, superbe et délurée, parachutée en cours d'année, devient la star du lycée et jette son dévolu sur Charlie, une jeune fille ravissante et discrète.


MINI-CRITIC

NOTES.
Le sujet n'est pas neuf, une écolière arrive en cours d'année scolaire et sème la zizanie dans les rangs bien rangés du lycée. Encore un film sur les émois adolescents, les années de lycée? Pas seulement, cela sert surtout d'arrière-plan. Sur l'arrivée d'un corps étranger qui va déstabiliser l'équilibre d'un groupe, d'une famille? Oui, c'est plutôt de cela qu'il s'agit. Mais Mélanie Laurent va plus loin : elle traite d'une relation sado-masochiste passionnelle entre deux élèves de terminale.
Sarah débarque en cours d'année scolaire, prototype de la fille cool et sexy, et jette son dévolu sur Charlie avec laquelle elle devient vite inséparable. Extérieurement, Sarah joue avec Charlie, manipulatrice, voire sadique, tour à tour ange ou démon ; mais, dans les faits, Sarah n'est pas ce qu'elle affiche, dépitée que Charlie l'ait démasquée. Les deux adolescentes ont des mères plus ou moins irresponsables, la mère de Charlie est une femme enfant qui pleure quand son mari claque la porte, s'envoie à l'occasion en l'air avec n'importe qui en vacances. La mère de Sarah est une alcoolique névrosée et violente que sa fille cherche à cacher en s'inventant une autre vie.
TWITTER.
@Cine_maniac  ·  9h 9 hours ago

"Respire" de Mélanie Laurent, pas un chef d'œuvre mais elle ose et excellent casting"



photos Gaumont
ET AUSSI...

Qui de la victime ou du bourreau est la victime? Le thème n'est pas nouveau mais fait toujours recette d'autant que Mélanie Laurent prend le partie de le relooker façon années de lycée, ce qui est assez bien vu car on ne parle pas assez souvent des vrais drames de la jalousie lors des amitiés fusionnelles adolescentes, surtout vivant en vase clos. Mélanie Laurent ose tout avec l'assurance qui la caractérise, au niveau du scénario, elle ne s'embarrasse pas de limites ; au niveau de la réalisation, elle se la joue un peu trop auteur cherchant un style avec des effets inutiles, le tout manquant parfois de simplicité. Le point fort : le casting! Isabelle Carré (la mère de Charlie), Claire Keim (l'amie de la mère) et les deux jeunes actrice que sont Lou de Laâge (Sarah) et Joséphine Japy (Charlie), deux tempéraments aux antipodes : la séduction compulsive et le feu sous la glace, l'une brûle, l'autre se consume...
Le film a été présenté en séance spéciale au festival de Cannes 2014 dans le cadre de la Semaine de la critique.

Note CinéManiaC :
Notez aussi ce film !


Mots-clés : avant-Premières, cinéactuel, cinéma français, , Mélanie Laurent

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vierasouto 1042 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines