Magazine Cinéma

Quand vient la nuit - Critique

Par Nopopcorn @TeamNoPopCorn

Quand-vient-la-nuit-Banner-1280px

... Vient le sommeil !

Inspiré de la nouvelle "Sauve qui peut" de Dennis Lehane (Mystic River, Gone Baby Gone, Shutter Island), Quand vient la nuit est mis en scène par Michael R. Roskam avec Tom Hardy, Noomi Rapace et James Gandolfini, pour une enquête sur le braquage d'un "Drop Bar".
Quand-vient-la-nuit-Photo-Tom-Hardy-01
Le(s) plus

Bob Saginowski (Tom Hardy) travail dans un "Drop Bar" à Brooklyn, dirigé par son cousin Marv (James Gandolfini).
Même si ces bar-dépôts d'argent sale changent régulièrement, sans que chaque propriétaire soit au courant duquel sera sélectionné chaque nuit, cela n'empêche pas Bob Saginowski (Tom Hardy) et Marv (James Gandolfini) de subir un braquage.
En rentrant chez lui, Bob Saginowski (Tom Hardy) fait la connaissance de Nadia (Noomi Rapace) après avoir trouvé un pitbull abandonné dans une poubelle.

L'histoire de Quand vient la nuit navigue "au ralenti" entre le propriétaire du chien "Rocco" qui refait surface, l'enquête autour du braquage et la relation entre Bob Saginowski (Tom Hardy) et Nadia (Noomi Rapace).

Le réalisateur Michael R. Roskam arrive à créer une véritable ambiance dans le film Quand vient la nuit.
Entre la photographie et les quelques personnages menaçants, on plonge dans un thriller sombre. Malheureusement, cette atmosphère est vite oubliée par le montage soporifique.
Heureusement, une fin inattendue (ou presque) permet au moins de terminer le film Quand vient la nuit sur une touche un peu plus énergique et qui prend en compte le climat mystérieux installé tout le long.

Quand-vient-la-nuit-Photo-Noomi-Rapace-Tom-Hardy-01Enfin, les acteurs sont vraiment très bons et nous permettent de faire retarder le sommeil qui se fait sentir.
Tom Hardy excelle dans son rôle de Bob Saginowski, un mystérieux barman, qui a même tendance à être légèrement simplet et forme un très beau et mignon duo avec l'énigmatique Noomi Rapace (Nadia).
Sans oublier le regretté James Gandolfini (Cousin Marv), qui fait sa dernière apparition au cinéma avec Quand vient la nuit, ayant été emporté par une crise cardiaque le 19 juin 2013.

Le(s) moins

Le casting est bon, la photographie est très belle, une ambiance mystérieuse plane tout le long, malheureusement le film est vraiment très lent, ça ne bouge pratiquement pas, mis à part la scène de fin qui est énergique. Donc si on ne s'endort pas, on peut trouver le film plutôt intéressant car il a tout de même de bons côtés.
Au final, Quand vient la nuit vient le sommeil !

Quand-vient-la-nuit-Photo-James-Gandolfini-Tom-Hardy-01
Conclusion

Le réalisateur Michael R. Roskam arrive à créer une bonne ambiance froide et met en scène un casting formidable, mais c'est d'une longueur et d'une lenteur intenable.
Au final avec le film Quand vient la nuit... vient le sommeil !

Ma note: 5.5/10


Quand vient la nuit

Quand-Vient-La-Nuit-Affiche-France

Synopsis : "Bob Saginowski, barman solitaire, suit d’un regard désabusé le système de blanchiment d’argent basé sur des bars-dépôts – appelés « Drop bars » - qui sévit dans les bas-fonds de Brooklyn. Avec son cousin et employeur Marv, Bob se retrouve au centre d’un braquage qui tourne mal. Il est bientôt mêlé à une enquête qui va réveiller des drames enfouis du passé..."
Réalisé par: Michael R. Roskam / Avec: Tom Hardy, Noomi Rapace, James Gandolfini / Genre: Thriller, Drame, Policier / Nationalité: Américain / Titre original: The Drop / Distributeur: Twentieth Century Fox France
Durée: 1h47min / Date de sortie: 12 novembre 2014

Plus d'informations !

  • Les Anecdotes !

    Quand vient la nuit s'inspire d'une nouvelle de Dennis Lehane qui s'intitule, dans sa version française, Sauve qui peut. Le romancier, dont les oeuvres ont très souvent été adaptées au cinéma (Mystic River, Gone Baby Gone, Shutter Island), a rédigé de sa propre plume le scénario du film. Mais ce n'est pas la première qu'il endosse la casquette de scénariste, puisqu'il avait auparavant signé les scénarios d'épisodes de quelques séries TV comme Sur écoute et Broawalk Empire.

    A l'origine, le titre du film devait être "Animal Rescue" (titre original de la nouvelle dont il est adapté), mais il a officiellement changé en janvier 2014 pour "The Drop". En France, c'est l'intitulé "Quand vient la nuit" qui sera retenu.

    Neil Burger était initialement pressenti pour réaliser le film, mais il a finalement abandonné le projet pour diriger Divergente. C'est finalement le réalisateur belge Michaël R. Roskam, qui s'est fait connaître outre-Atlantique avec Bullhead (nommé aux oscars en 2012), qui a pris le relai, réalisant ici son premier film en langue anglaise.

    Quand vient la nuit est hélas, le dernier long métrage dans lequel on pourra voir James Gandolfini, l'acteur ayant été emporté par une crise cardiaque le 19 juin 2013, alors qu'il n'avait que 51 ans.

    Michaël R. Roskam retrouve ici son acteur de Bullhead, Matthias Schoenaerts. Il s'agit de leur troisième collaboration, la première étant sur le court métrage Une seule chose à faire.

    Hasard du calendrier des sorties cinéma, Noomi Rapace et Tom Hardy se donneront la réplique deux fois en 2014 : dans Quand vient la nuit, de toute évidence, et dans Enfant 44. Et si l'on compte le drame Locke, l'acteur aura été à l'affiche de trois films la même année.

    En 2014, Quand vient la nuit est présenté au Festival International du film de Toronto, dans la section "Special Presentations".

    A noter la présence dans le film de deux comédiens qui ont joué dans leur carrière un personnage adepte de free fight : Matthias Schoenaerts dans De rouille et d'os et Tom Hardy dans Warrior.

    L'idée d'un bar servant de "plaque tournante" aux trafics en tous genres est sortie tout droit de l'imagination de Dennis Lehane, le scénariste et auteur de la nouvelle dont s'inspire Quand vient la nuit. Il s'est énormément documenté sur le monde du crime organisé et a collecté des anecdotes sur le sujet au fil des années : "Il savait qu'à un moment donné, la mafia se disait qu'il était plus sûr de réunir ses fonds dans un même lieu, quitte à en changer ensuite. Du coup, en cas de vol, les mafieux étaient plus susceptibles de savoir qui avait fait le coup. Dennis s'en est inspiré pour inventer le concept du bar comme plaque tournante", raconte le producteur Mike Larocca.

    Il n'y a pas que Matthias Schoenaerts que Michael R. Roskam retrouve avec Quand vient la nuit. Le réalisateur a également embarqué une partie de l'équipe technique de Bullhead pour cette aventure américaine. Ainsi, on pourra reconnaître la marque de Raf Keunen derrière la composition musicale, et celle de Nicolas Karakatsanis, qui a une nouvelle fois assuré la direction de la photographie.

    Rocco, le bébé pitbull qu'adopte Bob (Tom Hardy) est en réalité interprété par trois chiots âgés de 8 à 11 semaines. La dresseuse Kim Krafsky, alors chargée de "recruter" les trois animaux, les a trouvés grâce à un réseau d'éleveurs. Pourquoi trois chiots ? La réponse de la dresseuse : "On a eu recours à trois chiots différents parce qu'on ne tournait pas dans la continuité. T avait 11 semaines au début du tournage, et Pupper 8 semaines. Comme ils grandissaient rapidement, on a dû en trouver un autre de 8 semaines pour la dernière semaine de tournage."

    Matthias Schoenaerts, Noomi Rapace et Tom Hardy étant d'origines belge, suédoise et britannique, n'avaient pas, à proprement parler, l'accent américain. Par souci de réalisme, les comédiens ont été amenés à travailler leur diction et leur élocution, afin qu'elles ressemblent au plus près à celles des New-yorkais de Brooklyn. Pour ce faire, ils ont collaboré avec le répétiteur Jerome Butler, qui les a aidés à s'exprimer comme de véritables Américains.

    Le chef opérateur Nicolas Karakatsanis et la chef décoratrice Thérése DePrez confient s'être inspirés des travaux du peintre américain George Wesley Bellows pour la conception des décors du film. Côté costumes, c'est dans les oeuvres de Vermeer et Caravage que le costumier David Robinson a trouvé son inspiration.

    C'est à New York, du côté de Brooklyn précisément, que Roskäm et son équipe ont posé leurs caméras pour le tournage de Quand vient la nuit. Le réalisateur confie : "On a tourné dans des coins méconnus de Brooklyn, ce qui est assez rare au cinéma (...) J'ai éclusé les bars de Brooklyn, et j'ai pu observer de près les habitants. Je n'ai jamais vu autant de bars de ma vie, et pourtant, j'aime fréquenter ces lieux. On a rencontré des gens qui nous raconté des tas d'anecdotes sur les mafieux et les malfrats de leur quartier."

Et vous qu'avez-vous pensé du film Quand vient la nuit ?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • The Raid 2 - Critique

    Raid Critique

    Welcome To Jakarta !Trois ans après le choc visuel du premier « The Raid », le réalisateur gallois exilé en Indonésie Gareth Evans reforme sa team de combat ave... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Transformers : l'âge de l'extinction - Critique

    Transformers l'âge l'extinction Critique

    Jurassic Transformers !Toujours réalisé par "Mister explosion" Michael Bay, quatre ans après Transformers : La Face cachée de la Lune, les humains sont en guerr... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Boyhood - Critique

    Boyhood Critique

    Une histoire un peu classique, mais un concept original !Chaque année, durant 12 ans, le réalisateur Richard Linklater a réuni les mêmes comédiens pour un film... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Nos pires voisins - Critique

    pires voisins Critique

    La guerre est déclarée !Après « Sans Sarah rien ne va » et « American Trip », le réalisateur Nicholas Stoller signe ici un concept commercial porté par un duo... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Lucy - Critique

    Lucy Critique

    Rien ne se perd, rien ne se crée, Lucy transforme !"Cet été, face aux blockbusters qui envahissent nos écrans, la riposte écrite et réalisée par Luc Besson se... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Sils Maria - Critique

    Sils Maria Critique

    Miroir, mon beau miroir...Sils Maria, petit village des Alpes Suisses, paysage majestueux propice à la réflexion, est le théatre du nouveau film d'Olivier... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Enemy - Critique

    Enemy Critique

    Mais qui est l'autre ?Après Prisoners, Denis Villeneuve est de retour pour un nouveau film, Enemy, adapté de la nouvelle "L'autre comme moi" de José Saramago, e... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES

A propos de l’auteur


Nopopcorn 12250 partages Voir son profil
Voir son blog