Magazine Cinéma

Respire

Par Nopopcorn @TeamNoPopCorn

Respire-Banner-1280px

Une spirale infernale à couper le souffle !

Après les adoptés, Mélanie Laurent revient à la réalisation avec son second film, Respire adapté du livre d'Anne-Sophie Brasme. L'histoire est celle de deux lycéennes, Charlie (Josephine Japy) et Sarah (Lou de Laâge), dont la relation va bouleverser leurs vies."
Respire-Photo-Josephine-Japy-Lou-de-Laage-01
Le(s) plus

Quand Sarah (Lou de Laâge), jeune adolescente charismatique et exaltée, débarque dans le lycée de Charlie (Josephine Japy), discrète et intelligente, c'est le coup de foudre amical entre les deux jeunes filles! Pourtant, la relation qui se construit entre elles, d'abord dans un rapport de fascination et d'admiration pour Sarah de la part de Charlie, va vite dégénérer.

L'intrigue est construite de façon très intelligente, permettant au malaise qui s'installe dans la relation de faire grandir celui du spectateur, impuissant comme Charlie, subissant les événements. On est tout de suite plongé au coeur de cette petite ville de province et on n'a qu'une envie, découvrir la suite. La caméra, toujours mouvante, participe à renforcer cette tension. Rien n'est figé, le spectateur sent qu'il doit ainsi rester vigilant.

Les deux jeunes actrices, fraiches et d'une grande beauté, sont brillantes et crèvent l'écran! Le personnage de Sarah nous hypnotise et on épouse, dans un premier temps, le penchant admiratif de Charlie pour cette jeune femme qui transpire la sensualité.

Les thèmes abordés sont universels et parlent à tout le monde, l'amour, au travers des différents types de relations (père-fille, mère-fille, homme-femme... ); l'amitié, les trahisons et leurs conséquences. Mais encore les drogues sociales (alccol, tabac, cannabis...) et les ravages qu'elles engendrent.

La photographie, sur des tons pastels, où le bleu notamment est très présent, est très jolie. Certaines scènes ou encore la façon de s'habiller des deux jeunes femmes, font penser aux pubs de grandes marques bohèmes, façon Chevignon. Enfin, la musique contemporaine accompagne de manière fluide l'histoire.

[Attention SPOILER] Pour aller plus loin dans l'analyse...

D'un point de vue psychologique, la relation des deux jeunes filles est ce qu'on peut appeler une relation victime-bourreau. Sarah, véritable manipulatrice qui a tous les traits du pervers narcissique, et Sarah, victime souffrant du syndrome de Stockholm (quand la victime s'attache à son bourreau), prise dans un engrenage dont elle ne peut plus se sortir.

Respire-Photo-Josephine-Japy-Lou-de-Laage-02Plusieurs points. Tout d'abord, impossible de ne pas faire le parallèle entre la mère (Isabelle Carrée) et la fille Charlie. Dans sa relation avec son mari, la mère subit, acceptant l'inacceptable, le laissant partir puis revenir à sa guise. Tout à fait consciente d'être dans une relation malsaine qui ne lui apporte rien de positif, elle s'accroche pourtant. Sarah exerce sur Charlie une admiration et une fascination. (A noter tout de même que le pervers narcissique s'en prend toujours à des personnes certes gentilles, mais généralement très intelligentes). Elle commence par être l'amie idéale, celle qui vous flatte, qui vous donne sans concession. Afin de mieux "ferrer sa proie". Charlie développe alors une dépendance affective vis-à-vis d'elle. C'est la première étape de la stratégie du pervers narcissique. Puis, Sarah se met à devenir jalouse, elle s'énerve, dévalorise et rabaisse Charlie devant les autres, l'isolant même de son cercle d'amis initial. Enfin, elle parvient même à passer pour la victime quand elle ment ouvertement, et fait culpabiliser Charlie. Alors même que cette spirale va s'intensifier, Charlie ne cessera d'attendre le retour de Sarah, comme à "leurs débuts", et même quand celle-ci la menace, lui fait du chantage ou dévoile ses secrets, Charlie restera loyale et continuera de la voir comme "victime de sa condition" et donc pardonnable. Sans oublier la peur de ce que pourrait faire Sarah, qui l'a tout de même menacé ouvertement. Et quand on est pris au piège de ce jeu de haine et de dépendance, l'issue peut changer vos vies...

Le(s) moins

[...]

Respire-Photo-Josephine-Japy-Lou-de-Laage-03
Conclusion

Emporté par un duo d'actrices brillantes et fraiches, Respire est un excellent drame. La tension qui est maintenue tout du long, entraine le spectateur dans les bas-fonds de l'âme humaine, créant un véritable malaise. Prenez une bonne inspiration et plongez dans la spirale infernale de cette histoire qui va vous couper le souffle!

Ma note: 9/10


Respire

Respire-Affiche-France

Synopsis : "Charlie, une jeune fille de 17 ans. L’âge des potes, des émois, des convictions, des passions. Sarah, c’est la nouvelle. Belle, culottée, un parcours, un tempérament. La star immédiate, en somme. Sarah choisit Charlie."

Réalisé par: Mélanie Laurent / Avec: Joséphine Japy, Lou de Laâge, Isabelle Carré / Genre: Drame / Nationalité: Français / Distributeur: Gaumont Distribution
Durée: 1h32min / Date de sortie: 12 novembre 2014

Plus d'informations !

Et vous qu'avez-vous pensé du film Respire ?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nopopcorn 12250 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines