Magazine Culture

Compaoré exfiltré : la françafrique dans toutes ses oeuvres

Par Sergeuleski

   François Hollande le répète : quand il a fallu évacuer l’ex-dirigeant du Burkina Faso, la France a aussi joué un rôle : « Cette évacuation, nous ne l’avons pas faite nous-mêmes, précise François Hollande, mais nous avons fait en sorte qu’elle puisse se faire sans drame ».

 ***

   "François Hollande a déclaré que le gouvernement français a aidé Compaoré à partir sans drame.... Décidément, la France aime aider les présidents africains à partir... certains au cimetière (tués par eux quand ils résistent comme Sankara), pendant que d'autres coulent des jours heureux sous l'impérialiste bannière.... Ce scénario est une réalité de l'oligarchie française aujourd'hui comme hier... Il serait temps que nous comprenions à quel point certaines ingérences sont des déclarations de guerre..." - Kemi Seba

Le portrait de Thomas Sankara a été brandi durant le soulèvement populaire qui a conduit au départ de Blaise Compaoré, le 30 octobre dernier. La mémoire de Thomas Sankara, l'ex-président charismatique assassiné par des éléments de l'armée, il y a 27 ans, lors du coup d'État qui a porté au pouvoir son frère d'armes, ce même Blaise Compaoré, a refait surface à la faveur des évènements au Burkina Faso.

La veuve de Thomas Sankara demande que justice soit enfin faite.

 

***

Françafrique : la famille recomposée

   Organisée par Survie Savoie, la conférence de Thomas Noirot a été l'occasion de dresser un panorama de la politique française en Afrique, et de rendre compte de la chute de Blaise Compaoré et des derniers événements survenus au Burkina Faso

___________________

Pour prolonger, cliquez : Penser le colonialisme aujourd'hui avec la Françafrique et les ONG


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sergeuleski 6225 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines