Magazine Culture

Rediffusion. Se rattraper aux branches : inutile, c’est un saule pleureur !

Publié le 10 novembre 2014 par Memphis
70) s'accrocher branches ns
Franchement, ça va servir à quoi de me raconter des sornettes, de te servir de tous les moyens, plutôt mauvais que bons d’ailleurs, donc d’essayer de te rattraper aux branches, pour essayer de te tirer du mauvais pas dans lequel tu t’es mise ? Tu as fait une bêtise, assume la au lieu de chercher de vaines excuses.
  • Certaines choses ne se rattrapent jamais : le temps dit-on. Une occasion loupée ne reviendra pas forcément.
  • Essayer de rattraper une gaffe, c’est souvent s’enfoncer davantage.
  • De même tenter de rattraper une parole malheureuse peut te faire t’enliser complètement.
  • Les branches d’un arbre généalogique en sont les divisions. Dans la filiation de certaines familles, il est important d’appartenir à la branche aînée, celle du premier né, plutôt qu’à la branche cadette.
  • La maîtresse branche d’un arbre est la plus grosse. Comme tu le sais je pense, elle va elle-même se diviser en branches, en ramifications plus petites. Les nerfs, les vaisseaux sanguins font de même. La branche principale d’une artère se subdivisera en artérioles.
  • Prendre des lunettes, des ciseaux, un compas par la branche, c’est les saisir par leur partie mobile. Un monocle n’a pas de branches.
  • Ton grand-père et ton père ne travaillent pas dans la même branche : ils n’ont pas du tout une spécialité d’activité comparable.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Memphis 1532 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine