Magazine Culture

Cinéma : Je te survivrai

Publié le 10 novembre 2014 par Framboise32

Je te survivrai

Comédie de Sylvestre Sbille avec Jonathan Zaccaï, Ben Riga, Tania Garbarski, Laurent Capelluto, David Murgia, Benoit Bertuzzo

Synopsis : Joe, 40 ans, est aussi horripilant qu’attachant… 
Un agent immobilier en pleine possession de ses moyens, capable de vendre une masure pour le prix d’un château, mais un désastre complet en ce qui concerne les sentiments, le mariage ou la paternité.  Propriétaire d’une grande maison en pleine campagne, Joe déteste de tout son coeur sa vieille voisine.  Sa masure croulante, son potager en friche, son troupeau d’animaux pouilleux…tout cela emplit Joe d’une frustration haineuse. 
En plus, Blanche semble dotée de la vie éternelle. Et déteste son voisin en retour. 
À bout de nerfs, Joe, décide de descendre dans le puits qui alimente la pompe de la vieille. Mais son échelle de corde casse. Il se retrouve seul, avec une bière  et un téléphone sans réseau. Personne ne sait où il est. Personne sauf… Blanche.

Sylvestre Sbille tourne avec Je te survivrai son premier long de fiction. Le film est sorti en salles le 28 mai 2014. le film est distribué par Mars distribution. La bande annonce est ici.

L’histoire est un face à face entre Joe, un agent immobilier agacant et Blanche sa voisine seule, dont il convoite le terrain pour en faire un parcours de golf. Joe est descendu dans le puit et son échelle n’a pas tenu il est coincé et seule blanche sait ou il est…

On assiste à une guerre psychologique entre deux personnes hautes en couleur. Le film est 100 % belge (sauf le réalisateur.. fonds et  acteurs belges). On y retrouve l’humour belge dans cette comédie sociale et caricaturale.

La somptueuse maison de l’agent immobilier contraste avec la cabane de la vieille voisine qui ressemble à une maison de sorcières. De même que l’aspect du personnage de Joe est en contraste avec le maquillage outrancier de sa voisine. Le début du film est kitch, l’agent immobilier est déplaisant, sûr de lui et beauf. Quand Joe se retrouve au fond du puit, son personnage change de comportement.

Seulement le problème avec Je te survivrai est que la comédie n’a aucun rythme, le premier quart d’heure passé, cela s’essoufle. Le huit clos entre Joe et Blanche est sans intérêt. On sait parfaitement ou le réalisateur veut en venir…

Dommage.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Framboise32 25155 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine