Magazine Entreprise

L'Algérie se lance dans la fabrication des dragues pour désenvasement des barrages

Publié le 10 novembre 2014 par Ouadayazid1

 L'Algérie se lance dans la fabrication des dragues pour désenvasement des barrages


 

ALGER - Une convention de fabrication de trois dragues pour le désenvasement des barrages a été signée dimanche à Alger entre l'Agence nationale des barrages et transferts (ANBT) et l'entreprise nationale des équipements industriels (ALIECO).

 

Ces dragues, qui seront fabriquées pour la première fois en Algérie, seront réalisées en collaboration avec le partenaire espagnol LIC, spécialisé dans l'étude d'engineering naval, et ce, dans un délai de 12 mois pour être livrées fin 2015.

 

Le système de pompage de la drague peut opérer à une profondeur maximale de 15 mètres avec une capacité de dragage effectif entre 150 et 250 m3/heure.

 

Le taux d'intégration de l'industrie nationale dans ce projet sera de 60% en 2015 et atteindra les 100% en 2018 avec le lancement d'autres projets similaires.

 

"En 2018, nous allons atteindre un taux d'intégration de 100%. A cette date, l'Algérie sera en mesure de fabriquer sa propre machine de dragage pour satisfaire le marché national et aller même vers l'exportation", a indiqué le ministre des Ressources en eau, M. Hocine Necib, lors de la cérémonie de signature de cette convention.

 

La convention entre ANBT et ALIECO sera, par la suite, étendue à d'autres segments liés au renouvellement et à l'entretien des équipements électroniques dans les barrages.

 

L'ANBT envisage même de créer une filiale en partenariat avec cette entreprise publique pour encadrer l'opération de désenvasement et prendre en charge de manière efficace ce problème, selon les précisions de M. Nécib.

 

D'un coût global de 1,4 milliard de DA, le présent projet s'inscrit dans le cadre des efforts du secteur des Ressources en eau pour désenvaser les 70 barrages existants.

 

Les barrages hérités de l'époque coloniale sont les plus touchés par le phénomène d'accumulation des boues lesquelles réduisent la capacité des barrages et menacent même leur stabilité, a avisé le ministre.

 

Il s'agit notamment des barrages d’Oued Fergoug (Mascara), Bni Amran (Boumerdès) et Djorf torba (Béchar).

Durant le prochain plan quinquennal 2015-2019, le secteur de Ressources en eau vise à traiter environ 45 millions de m3 de la vase, soit 10% de la capacité globale des barrages, a souligné M. Necib.

 

"Si nous arrivons à réaliser cet objectif, nous allons gagner l'équivalent d'un grand barrage", a-t-il estimé.

Toujours dans le but de faire face au phénomène d'accumulation des boues, l'ANBT a réalisé une étude sur l'ensemble des barrages notamment ceux menacés par l'érosion.

 

Cette étude a été remise à la Direction générale des forêts (DGF) qui va établir un programme de reboisement de ces barrages.

 

Par ailleurs, M. Necib a annoncé que 8 barrages seront livrés en 2015 à l'instar de celui de Kaf Eddir (Tipasa) qui sera opérationnel durant le premier trimestre 2015.

 

http://www.aps.dz/economie/13567-l-alg%C3%A9rie-se-lance-dans-la-fabrication-des-dragues-pour-d%C3%A9senvasement-des-barrages


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ouadayazid1 3105 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines