Magazine Entreprise

Al Qaïda Inc : les groupes terroristes sont des véritables entreprises

Publié le 10 novembre 2014 par Edelit @TransacEDHEC

Avec le terrorisme, le terme de « ressource humaine » reprend du sens… On ne peut plus se voiler la face, il faut se rendre compte que les organisations terroristes ne sont plus aujourd’hui de vulgaires groupes désorganisés : Elles sont devenues des véritables entreprises ! La preuve grâce à Daesh.

Daesh a l’allure d’une firme

Daesh (aussi appelé l’Etat Islamique) possède de nombreux actifs, des filiales, des sous-traitants étrangers, une organisation des plus complexes…

Le Financial Times a réussi à mettre la main sur le rapport annuel des activités de Daesh de 2013. Tout y est : sources de financement, liste des activités, projets de développement… Une organisation terroriste qui tient un rapport annuel ? Mais où va le monde…

On remarque ainsi que les organisations terroristes ne peuvent renoncer à la tenue d’une bonne comptabilité. Après tout, rien ne donne plus envie de se suicider qu’une tonne de paperasse administrative.

Les actifs et la trésorerie de Daesh sont impressionnants

Le principal actif de Daesh reste sa capacité de production de pétrole. L’Etat Islamique produit chaque jour plus de 50 000 barils de pétrole. Ils vendent le baril à un prix entre 30 et 60 dollars alors que le prix du baril de pétrole brut sur le marché atteint aujourd’hui 85 dollars. On ne peut que constater que ce groupe terroriste est un fin connaisseur de la loi de l’Offre et la Demande : ils sont de fervents partisans des pratiques déloyales. Ils parviennent en plus à vendre leur pétrole à leurs ennemis (Turquie, Syrie..).

Lorsque L’EI est entré dans Mosul, il s’est emparé des réserves de la banque centrale qui s’élevaient à 425 millions de dollars. Cela est suffisant pour payer 600 000 combattants à 600 $ par mois pendant 1 an…

Clairement, on espère que Daesh a un bon DRH pour surveiller tous ses charmants « salariés ». On pourrait ainsi espérer que les combattants de l’Etat Islamique se syndicalisent et se mettent en grève.

Les terroristes ont aussi des congés payés.

Les groupes terroristes sont aujourd’hui de véritables organisations structurées, hiérarchisées et bureaucratiques.

Après la mort de Ben Laden, les Etats-Unis se sont emparés de nombreux documents qui montrent à quel point l’organisation d’Al-Qaïda est complexe. Dans ces documents, on remarque le versement de salaires chaque mois aux combattants et aux familles. Mais le plus frappant est que les djihadistes ont une semaine de vacances toutes les 3 semaines de combats… Si on fait le calcul, on remarque que les membres d’Al-Qaïda ont plus de vacances qu’un travailleur occidental.

Les organisations terroristes font de lourdes dépenses d’investissement: les deux postes principaux restent bien sur le capital fixe (armes) et le capital humain (centre de formation).

Daesh explose la concurrence 

Il existe sur le marché des organisations terroristes une véritable concurrence.

Le journal Marianne écrivait en septembre 2014 : « l’EI contre Al-Qaïda : concurrence sur le marché islamique ». En effet, l’Etat Islamique et le groupe Al-Qaïda étaient autrefois alliés. Dorénavant de plus en plus de fractions d’Al-Qaïda prêtent allégeance à l’Etat Islamique.

La puissance de l’EI s’est à telle point renforcée que l’EI arrive à nous faire en quelque sorte oublier Al-Qaïda. Le Figaro parle même d’ « une OPA sur le djihadisme ». On est bien dans un cas traditionnel de perte de marché pour Al-Qaïda.

Michel Porter nous dit qu’il faut s’internationaliser pour survivre, l’Etat Islamique l’a bien compris : Il possède des filiales dans plusieurs pays comme par exemple le mouvement djihadiste de Djerma en Lybie ou encore le Jund al-Khalifa en Algérie.

Les terroristes ont leur propre agence de com’

Daesh a compris que l’utilisation des réseaux sociaux était primordiale afin d’attirer de nouvelles recrues. Ils sont très présents sur les réseaux sociaux et notamment sur Tweeter, à tel point que l’EI a publié « un manuel de bonne conduite » écrit en arabe afin que ses membres ne publient pas sur internet des informations primordiales.

Depuis 2001, les EU ont dépensé 4000 milliards de $ dans la lutte contre le terrorisme alors que le nombre d’organisation terroriste a considérablement augmenté. Aujourd’hui on estime que la lutte contre le terrorisme coûte aux Etats-Unis plus de 8 millions de dollars par jour. Finalement ça semble leur faire de la pub gratuite…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Edelit 18215 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte