Magazine Culture

Interview | Pigeon John

Publié le 10 novembre 2014 par Le Limonadier @LeLimonadier
FuFu

Interview | Pigeon John

FuFu
  •  10 novembre 2014
  •  Interviews
  •   J'aime   J'aime Interview | Pigeon John
IMG_7820

Avec l’album Dragon Slayer réalisé par Hervé Salters de General Elektriks, une présence en featuring sur deux morceaux du dernier album des C2C,(qui s’occupent d’ailleurs de le remixer régulièrement), on peut dire que Pigeon John est le genre de mec au carnet d’adresses bien rempli en pleine ascension ces derniers temps. Intrigués par le titre « Boomerang », morceau phare de son dernier album : Encino Man, nous avons profité de sa venue promotionnelle en France pour lui poser deux trois questions…

Le monsieur étant anglais, on s’est également occupé de vous traduire tout ça. A la vôtre !

Hi John. Can you tell us your story with music ?  // Salut John. Quelle est ton histoire avec la musique ?

My background in music is making beat loops on cassette in my bedroom as a boy. Taping oldies and jazz for hours on the radio, going back, finding loops and pause mixing them to make songs. In a way I didn’t have a guitar so I wrote with loops. From there I went to an open mic called The Good Life Cafe in Los Angeles and it took off from there. From my bedroom to rocking ideas on a small stage at a cafe in front of folks. Very natural. My music is response to what I see and believe. And I believe in vampires, so, huh….

J’ai commencé par faire des boucles sur cassette dans ma chambre quand j’étais enfant. Pendant des heures, j’enregistrais des vieux tubes et du jazz sur cassette, ensuite je cherchais des boucles et je les mixais avec le bouton pause pour en faire des chansons. On peut dire que je composais avec des boucles parce que je n’avais pas de guitare. Après, je suis allé à une scène ouverte à Los Angeles qui s’appelle The Good Life Café et c’est là que tout a commencé. De ma chambre, jusqu’à une petite scène dans un café. C’était très naturel. Ma musique est une réponse à ce que je vois et à ce en quoi je crois. Et comme je crois aux vampires…

Can you tell us about your Inspirations in hip hop, but also in music in general ? // Parles nous ne tes inspirations dans le hip hop, mais aussi dans la musique en général…

My inspirations come from the greats. De La Soul, Bob Dylan, A Tribe Called Quest, Lead Belly, Jungle Brothers, The Beach Boys and the whole lot. I love the golden age of hip hop in the 1990s and the ghost bands of the 1950’s and 1960’s. Mixed with The Beat writers. I’m a follower of the greats. Almost like a religion. They encourage me to let go and give into music. Not to grab for it but to be still and listen.

I also like when music is a blend of things and the heart shines through it. I’m asked a lot what type of music I make, is it hip hop or pop or rock and I answer why ask. The most important question is « do you dig it? » Haha.

J’ai été inspiré par les plus grands. De La Soul, Bob Dylan, A Tribe Called Quest, Lead Belly, Jungle Brothers, The Beach Boys et toute la bande. J’aime beaucoup l’âge d’or du hip hop des années 90 et les groupes fantômes des années 50 et 60. Ca, mélangé avec les écrivains de la génération Beat. Je suis quelqu’un qui suit les grands artistes. Presque comme une religion. Ils m’encouragent à lâcher prise et à m’abandonner à la musique. Ne pas essayer de l’arracher, mais plutôt rester calme pour l’écouter.

Ca me plait aussi quand la musique est un mélange d’éléments et quand on sent son coeur qui perce à travers de tous ces éléments. On me demande souvent ce que je fais comme genre de musique, du hip hop, de la pop du rock ? et je leur demande pourquoi ils me demandent. La question la plus importante, c’est ‘est-ce que tu la kiffes?’ Ahah.

Interview | Pigeon John

If you could give me 5 songs that were decisive in your career, what would it be ?// Pourrais-tu citer cinq chansons qui ont été décisives dans ta carrière ?

« In The Air Tonight » by Phil Collins. « Planet Rock » by Afrika Bambaataa. « Jenifa Taught Me » by De La Soul, « God Only Knows » by The Beach Boys and « Afters Hours » by A Tribe Called Quest. Those 5 songs asked me, «  »John, do you want to do this with us? » I said « Yes. » I was Hawthorne, CA at the time this happened.

« In The Air Tonight » de Phil Collins. « Planet Rock » de Afrika Bambaataa. « Jenifa Taught » Me de De La Soul, « God Only Knows » de The Beach Boys et « Afters Hours » de A Tribe Called Quest. Ce sont les 5 chansons qui m’ont posé cette question : ‘John, veux-tu faire ça avec nous?’ Et j’ai dit ‘Oui.’ J’étais à Hawthorne en Californie à cette époque.

We are big fans of C2C and 20syl, how did you guys met ? // Nous sommes des grands fans de C2C et 20syl, comment est-ce que vous vous êtes rencontrés ?

I met 20syl in Nantes at a pool hall. I was shooting pool alone and after he saw my game, he asked me if he could buy me a Coke. I said « Some coke? » He said « Yes, a Coke » and so I said « Sure. » He came back and ask if he could have a game. I thought he was a sucker so I said « Sure, let’s make a bet ». He said « OK » and placed $100 euros on the table. We played and I didn’t expect to loose. He won. I was very angry and asked « Did you sucker me? » He smiled and said « No, you did. » From there we became friends and he invited to write a song with him. And so we wrote a tune called « Because Of You » which landed on C2C’s Tetra. I was pleased. Nantes is no joke.

J’ai rencontré 20syl à Nantes dans une salle de snooker. Je jouais tout seul et après m’avoir regardé jouer, il m’a demandé s’il pouvait m’inviter à boire un coca. J’ai dit ‘Un coca?’ et il a répondu ‘Oui, un coca.’ J’ai dit ‘OK’. Il est revenu et il m’a demandé si je voulais bien jouer un match. Il m’avait donné l’impression d’être un type cool donc j’ai dit ‘OK, faisons un pari.’ Il m’a dit OK et a mis 100 balles sur la table. On a joué et je ne m’attendais pas à perdre. Mais il a gagné. J’étais très énervé et je lui ai demandé ‘Tu m’as piégé?’ Il sourit et répondit ‘Non, tu l’as fait toi-même.’ Depuis ce moment, on est devenu amis et il m’a proposé d’ écrire une chanson avec lui. Et donc on a écrit un morceau qui s’appelle « Because Of You » qui a fini sur le Tetra de C2C. J’étais content. Il ne faut pas rigoler avec Nantes.

What are your next plans ? // Quels sont tes prochains projets?

Oh boy! I’m hoping to tour more in the US and Europe and write with my friends all around. I also need to help raise my two baby girls, Johnny and Nina and keep rocking and rolling of course. I’m in a brand new Cadillac ELR on Hollywood Blvd with a blind working woman as I write this by the way.

La vache! J’espère refaire des tournées aux US et en Europe, et collaborer avec des amis de partout. Je dois aussi m’occuper de mes deux filles, Johnny et Nina, et, bien sûr, continuer ma vie, faîte de rock & roll. Pour tout te dire, j’écris ça dans une Cadillac ELR toute neuve sur Hollywood Boulevard avec une prostituée aveugle…

Last question : if you were a drink, what would you be ? (it’s our strange question) // Si tu étais une boisson, tu serais quoi  ? (c’est notre question bizarre)

Jack fucking Daniels, in a warm shot glass. I call it « The Sucker Punch. »

Jack fucking Daniels, dans un verre à shot réchauffé. J’appelle ça « The Sucker Punch ».

Great Mate thank you for your time ! We hope you got us like a boomerang ! See you soon bro !

Interview | Pigeon John
Interview | Pigeon John

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Le Limonadier 23244 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines