Magazine Culture

Frank Zappa-Studio Tan-1978

Publié le 10 novembre 2014 par Numfar
Frank Zappa-Studio Tan-1978

En septembre 1978, contre la volonté de son auteur, Warner publie l'album "Studio Tan" (#147 US), produit par Frank Zappa.

Greggery Peccary

Let me take you to the beach

Revised music for guitar & low-budget orchestra

REDUNZL

(Frank Zappa)

Musiciens:

Frank Zappa: chant, guitare

Musiciens additionnels:

Chant: Davey Moire (Let me take you to the beach)

Claviers: George Duke (Greggery Peccary, Revised Music & Redunzl), Eddie Jobson (Let me take you to the beach)

Basses: Tom Fowler (Greggery Peccary & Revised Music), Max Bennett (Let me take you to the beach), James "Bird legs" Youman (Redunzl)

Batterie & percussions: Chester Thompson (Greggery Peccary, Revised Music & Redunzl), Paul Humphrey (Let me take you to the beach), Don Brewer (Let me take you to the beach), Ruth Underwood (Redunzl)

Cuivres: Bruce Fowler (Greggery Peccary & Revised Music)

Un album bâtard, comprenant des titres enregistrés durant la période 74/75 (Greggery Peccary, Revised Music et Redunzl) et la période 76/77 (Let me take you to the beach).

Bâtard, mais génial et incontournable, on est d'accord.

D'abord pour la suite "Greggery Peccary", composé aux alentours de 1972, suite logique de "Billy the mountain" qui fait d'ailleurs une apparition au milieu du morceau.

Ensuite, j'ai toujours adoré "Let me take you to the beach" qui me fait délirer. Un morceau disco speedé et surréaliste.

Et le reste est pas mal non plus.

Lors des rééditions en CD, Zappa a retravaillé le contenu et transformé les titres et leurs positions.

"Greggery Peccary" est devenu "The adventures of Greggery Peccary", "Let me take you to the beach" est devenu "Lemme take you to the beach" et "Redunzl" est devenu "RDNZL" (et RNDZL dans la pochette intérieure).

Désormais, les CDs de "Studio Tan" sont présentés tels quels:

The adventures of Greggery Peccary

Revised music for guitar & low-budget orchestra

Lemme take you to the beach

RDNZL

Bref... Rien ne vous empêche, comme moi, de les remettre dans l'ordre original si cela vous chante.

Les seuls point faibles de ce disque sont le nom ("Studio bronzage???") et sa pochette ultra-laide.

Sinon, vous pouvez y aller sans autre, c'est du grand Zappa, et l'occasion d'apprécier à nouveau des musiciens comme George Duke, Chester Thompson ou Ruth Underwood.

© Pascal Schlaefli

Urba City

10 Novembre 2014

Partager :     J'aime

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Numfar 50 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte