Magazine Culture

Hugh Howey : Silo 3, Générations

Par Stephanie Tranchant @plaisir_de_lire

Silo, tome 3 : Générations  de Hugh Howey   4,75/5 (05-11-2014)

Générations (417 pages) est le troisième épisode de la série Silo. Il est disponible aux Editions Actes Sud (collection Exofictions) depuis le 8 octobre 2014.

Trailer officiel ici

9782330037505 (105x173).jpg

L’histoire (éditeur) :

À la suite d’un soulèvement, les habitants du silo 18 sont face à une nouvelle donne. Certains embrassent le changement, d’autres appréhendent l’inconnu. Personne n’est maître de son destin. Le silo est toujours sous la menace de ceux qui veulent le détruire. Et Juliette sait qu’elle doit les arrêter. La bataille pour le silo a été gagnée. La guerre pour l’humanité ne fait que commencer.

Mon avis :

Quand on passe un excellent moment avec les premiers tomes d’une série, la découverte du dernier  opus s’accompagne autant d’excitation que d’inquiétude. Je vous avoue que la peur d’être déçue était bien là en le commençant. Cette appréhension s’est très vite envolée pour laisser place au plaisir de retrouver Juliette Nichols, Lukas Kyle, Solo et les enfants.

Petit rappel des faits :

Silo 1 (mon avis ici) nous introduit un monde où la population vit recluse dans un énorme silo, car l’air extérieur est contaminé et toxique. Dans ce monde, celui du Silo 18, il est interdit de douter de l’autorité et des règles établies, au risque de se faire évincer. La sentence  est  le nettoyage  des écrans extérieurs (ceux qui offrent une vue sur le monde désolé), un sacrifice dont personne ne revient. Sauf Juliette, jeune femme intelligente, lucide et surtout très courageuse, qui arrive à renverser l’ordre établi en survivant.  

Silo 2, Origines (mon avis ici) est  un incroyable voyage dans le temps et l’espace. Il retrace la genèse des silos via le personnage de Donald Keene que l’on apprend à connaître et à doucement apprécier. Lorsque ce préquel débute nous sommes en 2049 dans une société qui ressemble à la nôtre, mais où plane la menace invisible, celle de la nanotechnologie. Sur presque 300 ans, on suit la création des silos (leur but) et leur évolution (jusqu’à la destruction de certains).

Générations, troisième et dernier épisode de la série, part comme une suite logique du 1 et du 2 réunis.  A la hauteur des précédents, cette fin comble parfaitement mes attentes. Elle clôt presque parfaitement la série, répondant à la plupart des questions restées en suspens et surtout elle fait une excellente liaison entre le premier et le second tome.

Juliette, dit Jules, maire (et ancien shérif) du Silo 18 est revenue du nettoyage avec l’obsession de sauver ceux du silo 17. Elle reste persuadée qu’elle et tous les autres font partie d’un vaste ensemble à la merci d’un  petit groupe d’individus. Elle sait qu’un avenir meilleur peut les attendre...ailleurs. Ses croyances vont malheureusement à l’encontre des ce que veulent croire la majorité des autres résidents de son silo. Ils ne lui font plus confiance et s’interrogent sur les décisions qu’elle prend, mettant en danger la vie des siens pour une folle promesse. La colère gronde et une nouvelle révolte semble gagner du terrain, risquant de tous les entraîner vers leur perte. Heureusement Juliette n’est pas seule. En arrivant à mettre en marche cette mystérieuse machine abandonnée pendant la construction du Silo, une lueur d’espoir apparaît chez certains, tandis que chez d’autres le besoin de réponses entraîne des conséquences mortelles.

Même si l’intrigue est moins riche que dans Origines, Silo 3 réserve encore des surprises. J’ai vraiment apprécié ce dernier opus dont le texte se révèle plus fluide et moins lourd (car moins chargé d’informations). Parce que les explications ont été majoritairement transmises précédemment, c’est l’action qui domine ici. Les pages se tournent avidement et l’empressement d’arriver au bout est de plus en plus fort. Pendant ma lecture (tout autant qu’avant)  j’avais l’impression de faire partie du silo, de vivre les événements aux côtés de Jules, qui reste un  personnage très attachant. Les choix qu’elle doit faire ne sont jamais faciles mais sa détermination paye.  Personnellement je l’ai soutenu du début à la fin et j’étais à deux doigts de verser ma larme quand ses proches ont dû payer les pots cassés. A côté de cela, le silo 1 va lui aussi subir du changement et de sacrés bouleversements. Donald et Charlotte Keene sont résolus à rendre la justice. Déterminés à éviter le massacre, ils sont prêts à tout pour faire éclater la vérité.

Ce nouvel épisode s’attache à donner une grande d’importance aux liens humains, familiaux et amicaux qui se montrent ici très fragiles. Le monde sombre qu’avait créé Hugh Howey devient tout de même ici porteur d’espoir et la lecture vacille entre des pincements au cœur, des angoisses quant au sort de quelques personnages et beaucoup d’attente que comble finalement assez bien l’auteur (car même si la fin est presque un poil prévisible, elle me ravie). Générations  est peut-être plus classique que les autres, mais il se permet de bons rebondissements et surtout garde un rythme implacable et une écriture très fluide. Très bon divertissement, une fois commencé il est bien difficile de lâcher le livre. Et cette manie de nous faire quitter un silo pour nous conduire vers un autre alors qu’on aimerait trop y rester et savoir la suite. Bien franchement c’est comme ça qu’on arrive plus à le poser ! Sauf peut-être pour râler après l’auteur qui ose nous malmener (autant que ses personnages).

En deux mots : La série Silo est une grande série de science-fiction post apocalyptique (franchement tout public) qui change des scénarios qu'on a l'habitude de croiser en ce moment. Je reconnais qu’une suite (franchement inutile c’est vrai) n’aurait pas été pour me déplaire mais bon, toutes les bonnes choses ont une fin.

Cette trilogie haletante est donc à ne surtout pas manquer !

17855756 (113x173).jpg
 
18214853 (113x173).jpg
 
22363927 (123x173).jpg
 
22895501 (109x173).jpg
 
20534743 (120x173).jpg

J’ai maintenant hâte de découvrir ce que donnera  l’adaptation cinématographie, car les droits ont  été achetés par la 20th Century Fox et Scott Free (la maison de production de Ridley Scott). Hugh Howey s’est déjà amusé à imaginer le casting ( ici) avec une Juliette incarnée par Evangeline Lilly.

Evangeline_Lilly_Wallpaper_by_kcaudesign.jpg

18881672 (165x250) (114x173).jpg
Autre info : après le succès des romans, une adaptation BD a été réalisée cette année (avec pour auteurs :  Hugh Howey, Jimmy Palmiotti et Justin Gray et l'illustrateur : Jimmy Broxton).

Merci aux Editions Actes Sud pour cette excellente collection Exofictions, qui j’espère continuera à publier l’auteur !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stephanie Tranchant 5196 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines