Magazine Bd

Adam Clarks : Atom style forever !

Par Hectorvadair2
Adam Clarks : Atom style forever !Adam Clarks
Lapone -Hautière
Glénat - treize étrange
Octobre 2014
Un format inhabituel, un graphisme hyper stylé.
...On connaissait déjà le dessin très "Atomium" de l'italien Lapone, ("Ada", trois albums chez Paquet,) ou divers sketchbooks ou petits récits… ), mais cette édition cartonnée très grand format (289 x 368) met particulièrement son dessin  en valeur.
Ce récit rétro futuriste (vêtements et décor 50's sur la couverture, vaisseaux sillonnant le ciel) annonce la couleur : on pense obligatoirement à Serge Clerc et à Darwyn Cooke, deux de plus grands représentants du genre.*
Adam Clarks nous est présenté en voix off, par un personnage qui n'apparaît qu'aux yeux du lecteur. il s'agit d'un gentleman séducteur, chroniqueur de la rubrique jet set dans la revue Puppet. Il fréquente donc les soirées mondaines. Ce soir il assiste au vernissage d'une exposition de bijoux, dont le clou est un rubis de taille exceptionnel : le Delong star.
Il fait la rencontre d'une fort belle demoiselle, avec qui il va passer la nuit. Enfin, pas tout à fait, car en plein milieu de celle-ci, il s'équipe, et avec grand professionnalisme, dérobe le joyau, avant de retrouver au lit comme si de rien n'était.
Mais ce petit manège n'est pas passé inaperçu pour tout le monde…

Adam Clarks : Atom style forever !

Stylé, vous avez dit ? (© Glénat/Lapone/Hautière)

Si le scénario de Hautière (Perico actuellement avec Berthet) est très maîtrisé, et nous offre un polar agréable et efficace, c'est bien sûr le graphisme de Lapone qui est exquisement mis en avant dans une maquette (presque) luxueuse, aux clins d’œil appuyés à Serge Clerc. En effet, dés les pages  de garde, le ton est donné, avec un portait en pied où l'on jurerait percevoir Phil Perfect, le héros du dessinateur roannais, tandis que la page de titre reprend quasiment à l'identique les polices et cadre du logo du dessinateur "espion".

Adam Clarks : Atom style forever !

Un autre album avec Hautière,
chez treize étrange

L'intérieur reprend ses droits et on se laisse néanmoins happer par le style tout de même personnel et reconnaissable de Lapone, sur 57 pages, tandis que 6 supplémentaires en fin d'album, nous offrent un bonus agréable avec croquis et divers dessins couleurs.
Une superbe réussite, tous publics, qui permettra à un public plus large (sans jeu de mot), on imagine, de découvrir le dessin de Lapone.
Je le recommanderais  ceci-dit chaudement  aux amateurs d'Atome style, et aux collectionneurs de beaux livres.
(*) Ne pourrait-on pas citer aussi aujourd'hui Elsa Charretier ?
Visitez le blog de Lapone.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hectorvadair2 692 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines