Magazine Culture

Mansa jam festival

Publié le 11 novembre 2014 par Idherault.tv @ebola34

MANSA JAM FESTIVAL

Le Mansa Jam Festival,la scène des artistes émergents, musiques actuelles et cultures des Mondes.
100 % Afro.

Jeudi 13 Novembre 21h15

EZZA (blues touareg)

ezza-touaregue

Omar Zidia : chant/guitar
Menad Moussaoui : Basse électrique
Stéphane Gratteau : Batterie

Le Trio EZZA compose une musique originale, influencée par le blues, le rock et les chansons traditionnelles touaregs, qui portent un regard sur sa culture, la situation de son pays et le devenir du peuple touareg.
Issu d’une famille de forgerons touaregs du Niger, Omar Zidia grandit en apprenant le métier de ses parents. Enfant, il s’imprègne des groupes emblématiques touaregs tels que Tinariwen, Takrist Nakal…En arrivant en France, à Toulouse, il crée le groupe Ezza avec Menad Moussaoui (basse / Bombes2Bal, Guesra …) et Stéphane Gratteau (batterie / Curcuma, Stabat Akish, …).
« Une guitare envoutée, des mélodies et un groove puisés dans le désert. Accrocheur et terriblement efficace. »

BKO QUINTET (Jazz Mandingue)

l_bko-quintet-bamako-today-1

Ibrahima Sarr : percussions
Fassara Sacko : chant
NFali Diakité : chant, donso ngoni
Abdoulaye Koné : djeli ngoni
Aymeric Krol : batterie

La musique de BKO Quintet est née d’une rencontre entre 5 artistes confirmés.
Cette formation propose un voyage au cœur du Mali actuel.
Ibrahima Sarr, puissant percussionniste, maîtrise avec aisance les sons du tambour djembe, il a parcouru le monde aux côtés de Oumou Sangaré. Fassara Sacko dont la voix prend aux tripes, se distingue des autres griots dans les fêtes traditionelles. Le petit fils de Yoro Sidibé, Nfali Diakité avec ses « tournes » infernales chante aussi et joue son donsongoni luth à 6 cordes, lors des cérémonies animistes de ses pairs. Abdoulaye Koné, virtuose du djelingoni développe un style unique et psychedélique. Il est le descendant de Djeli Baba Sissoko, et fut sollicité avant ce quintet par de grands artistes comme Tiken Jah Kafoly, Salif Keita pour des tournées hors des frontières maliennes. Enfin Aymeric Krol, rodés aux scènes internationales groove sur son étrange batterie. Depuis 10 ans il a souvent posé ses valises à Bamako où il à travaillé avec plusieurs artistes. Sa rencontre avec Ibrahima Sarr donne aujourd’hui naissance au projet: BKO Quintet.
Après une tournée en Europe de 25 dates, BKO QUINTET se décide à rentrer en Studio lors de leur tournée afin d’enregistrer un premier album qui sera disponible en 2014.
Un premier EP enregistré en »Live » en janvier 2012 à Bamako dans le quartier populaire de Medina Coura. Dans la nouvelle édition des titres enregistré en janvier 2013 se sont rajouté à L’EP. Le présent naît du passé, cette musique « habitée » est loin d’un son « World » standardisé.

en Prévente 10 € : FNAC TICKETNET, Carrefour, Auchan, Sauramps Odyssée, Cultura….
JAM / 10€ (pas de com)
Pass culture (Crous) : 5 €
Sur place le soir même: 10 € en fonction des places disponibles

Vendredi 14 Novembre 21h15

AZIZA BRAHIM

aziza-brahim (1)

Exprimée avec grace et passion, la musique d’Aziza Brahim voyage adroitement dans l’espace entre ses racines Sahariennes Occidentales et Barcelone, la ville cosmopolite Européenne où elle vit maintenant. Aziza est tout autant un poète sonique contemporain que l’éloquent porte-parole en vue de la lutte continuelle pour la reconnaissance et la justice du peuple Saharien.

EMMA LAMADJI « AFROPLUGGED »

EMMA-LAMADJI-707X530

Emma Lamadji- chant lead, percussions
Daniel Moreau- claviers
Baptiste Clerc- guitares
Ben Etur- basse
Quentin Braine- batterie percussions
Emilienne Chouadossi- choeurs, petites percussions
Luc Novarre- chœurs

Autodidacte, Emma commence la musique très tard, au sein de la chorale afro-gospel de l’ACEAP, connu sous le nom de Kumbaya aujourd’hui, à Montpellier. Elle passe ainsi quelques années à chanter dans diverses formations gospel du sud de la France (Soul Travelers Quartet, Gospel Soul, Gospel Healing… et premières parties de Liz Mc Comb, Rhoda Scott, Linda Lee Hopkins…), pour devenir plus tard le chef de choeur de la GOSPELIZE IT , chorale phénomène créée par Emmanuel Djob, artiste camerounais reconnu de la scène gospel internationale.
Puis sa re-découverte de Fela Anikulapo Kuti, alors qu’elle intègre le groupe afrobeat Fanga comme choriste, amène en elle une furieuse envie de se rapprocher de ses racines africaines. L’Afro-beat sous toutes ses formes devient une priorité.
D’abord choriste, elle devient chanteuse co-lead du détonnant groupe AFROROCKERZ (dirty afrobeat), au côté d’Allonymous (Push Up, Jimi ténor…)
C’est ainsi qu’elle monte à Paris où elle participe à de nombreuses manifestations orchestrées par Afrobeat No Limit, première association parisienne des événements afro et afrobeat de la capitale, parrainée par Monsieur Tony Allen en personne!
Forte de ce parcours artistique riche et intense, c’est aujourd’hui qu’elle décide de « dire sa musique », humble rassemblement de toutes ses amours musicales pour nous procurer une afro-soul bien personnelle!
Elle emprunte les patterns de l’afrobeat, pour les « frotter » à des ambiances parfois pop, parfois soul, parfois gospel…
Les ballades intenses et teintées d’un soupçon de new soul, contrebalancent la tonicité des grooves afro, qui n’ont pour finalité que le déclenchement frénétique d’un déhanchement sévère!
Tout ceci orchestré par la symbiose de l’énergie de la gamine qu’elle est volontairement restée et la douceur de la jeune femme.
Emma raconte son histoire…

en Prévente 15 € : FNAC TICKETNET, Carrefour, Auchan, Sauramps Odyssée, Cultura….
Pass culture (Crous) : 5 €
Sur place le soir même: 15 € en fonction des places disponibles

Samedi 15 Novembre 21h15

CONGOPUNQ

congopunq1

Cyril Atef: Batterie, percussions, sanza, samples, voix
Dr Kong: Dada Performer

Après son voyage sur le fleuve des rythmes premiers (l’album « Candy Goddess » en 2008), le maître mathématicien de la frappe – Cyril Atef – aborde Congoville, cité pop cosmopolite, dans un sous-marin « U-Boat » à la torpille bleue contondante.

Depuis vingt-cinq ans, Cyril Atel décrypte tous les grooves de la sono mondiale (Great Black Music, Afrique, Antilles, Brésil, Orient, jungle, rock) avec la précision motorik du musicien de studio et la flamboyance optimiste du showman/chaud man/showmaniac ! Le rituel du Star Time chez CongopunQ est une synthèse de carnaval funk-vodou revisité par un Chapelier toqué (Cyril Atef) et de performance trans-dada (Docteur Kong, son incontrôlable complice barbu sur scène). Un concert de CongopunQ est un envoutement joyeux libérant les forces cosmiques du public. Une transe positive sans substances magiques, eh Kong !
A l’image de l’Afrique numérique et urbaine, le deuxième album de CongoPunQ a trouvé une tonalité pop moderne. Pop dans son sens syncrétique, celui d’une fusion authentique de courants musicaux interconnectés à la global party de
« Take Me With You » et « Shake It All Out » (mixé par Renaud Letang) : funk, pop synthétique, ballades féeriques, sanza détournée, beat épurés, psychédélisme sucré.

ORCHESTRE TOUT PUISSANT MARCEL DUCHANP

orchestre-tout-puissant-marcel-duchamp

DIOP Aida: Marimba
SALETES Maël: Guitare Electrique
WILF Plum: Batterie
FORGE Mathias: Trombone
BERTOLLET Vincent: Contrebasse
MOSCAROLA Liz: Chant/Violon

Ainsi nait L’Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp; titre malicieux en hommage croisé aux groupes traditionnels africains – Orchestre Tout Puissant Konono n°1, Orchestre Tout Puissant Polyrytmo etc… – et à l’un des plus grands dynamiteurs de l’art du 20 ème siècle. Radeau médusé allant sa dérive consentie au mépris des boussoles et des cartes d’état-major, OTPMD, c’est de la possibilité d’une musique ample et généreuse, se souciant aussi peu des frontières que des papiers d’identités, agrégeant autour du même principe de plaisir de multiples héritages traditionnels, les forces du désordre free, l’alphabet pulvérisé du rock n’ roll, la science de la musique contemporaine, l’effronterie du punk, la mémoire à facettes des musiques populaires et les fantaisies spéculative des musiques savantes.
Le troisième disque (Rotorotor) de l’Orchestre, produit par John Parish (P.J Harvey, Eels, Giant Sand, Dominique A…) est enregistré par Ali Chant au Toybox Studio à Bristol. Rotorotor est un manifeste de musique libre et aventureuse, organisée en popsongs versatiles, tour à tour ludiques et ferventes, incandescentes, drôles et emportées, assumant sans effet de manche une espèce de traditionalisme futuriste à fragmentation, de multiples identités chatoyantes, un art conjugué de la fête et de la guerre, danses nuptiales et chants de bataille jetés ensemble sur le plancher défoncé.

en Prévente 20 € : FNAC TICKETNET, Carrefour, Auchan, Sauramps Odyssée, Cultura….
Pass culture (Crous) : 9 €
Sur place le soir même: 20 € en fonction des places disponibles

LE JAM

Rue Ferdinand de Lesseps, 34070 Montpellier
04 67 58 30 30

 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Idherault.tv 36676 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine