Magazine Culture

Frank Zappa-Sheik Yerbouti-1979

Publié le 12 novembre 2014 par Numfar
Frank Zappa-Sheik Yerbouti-1979

En mars 1979, enfin libéré du contrat qui le liait à Warner, Zappa publie un nouveau double album: "Sheik Yerbouti" (#21 US-#32 UK), produit par Frank Zappa.

I have been in you (Frank Zappa)

Flakes(Frank Zappa)

Broken hearts are for assholes(Frank Zappa)

I'm so cute(Frank Zappa)

Jones crusher(Frank Zappa)

What ever happened to all the fun in the world(Frank Zappa)

Rat Tomago(Frank Zappa)

We've got to get into something real (Wait a minute)(Frank Zappa)

Bobby Brown(Frank Zappa)

Rubber shirt (Zappa-Bozzio-O'Hearn)

The sheik Yerbouti tango(Frank Zappa)

Baby snakes(Frank Zappa)

Tryin' to grow a chin(Frank Zappa)

City of tiny lites(Frank Zappa)

Dancin' fool(Frank Zappa)

Jewish princess(Frank Zappa)

Wild love(Frank Zappa)

Yo' mama(Frank Zappa)

Musiciens:

Chant: Frank Zappa, Adrian Belew, Patrick O'Hearn, Terry Bozzio

Guitares: Frank Zappa, Adrian Belew

Claviers: Tommy Mars, Peter Wolf

Basse: Patrick O'Hearn

Batterie et percussions: Terry Bozzio, Ed Mann

Cuivres: David Ocker (Wild love)

Choeurs: Davey Moire, Andre Lewis, Napoleon Murphy Brock, Randy Thornton

Contrairement à ce que certains sites ou blogs pourraient laisser croire, il ne s'agit pas d'un album live.

Les titres ont d'abord été enregistré live, certes, d'octobre 1977 à février 1978, avant d'être entièrement retravaillés en studios.

Certains titres sont même des montages venus de différents concerts, donc on ne peut vraiment pas parler d'album live.

Pour la version CD, le titre "We've got to get into something real" fut changé en "Wait a minute" et "Bobby Brown" en "Bobby Brown goes down".

"Sheik Yerbouti" (référence au "Shake your booty" de Kool & The Gang) est l'un des albums les plus populaires de Zappa, et avec "Apostrophe", également l'un des plus mainstream.

C'est également l'un des disques de Zappa qui lui a valu le plus de problèmes, la faute à des textes parfois limites, vulgaires ou prêtant à la controverse.

L'un des titres "Jewish princess" qui se moque d'une certaine catégories de jeunes femmes juives lui a valu d'être traité d'antisémite.

Il répondit aux critiques en disant, "ne vous inquiétez pas, je prépare un titre encore pire sur les catholiques".

"Sheik Yerbouti" est avant tout un album de pastiches et de parodies: Peter Frampton dans "I have been in you", Bob Dylan dans "Flakes", les punks américains (Patti Smith ou Lee Ving de Fear) dans "I'm so cute" ou "Saturday Night Fever" et la mode du disco dans "Dancin' fool".

Deux singles en seront issus: "Dancin' fool" (#45 US) son premier titre à entrer dans le top 50 US et "Bobby Brown" qui sera un tube majeur en Europe centrale (Suisse, Allemagne, Autriche) et numéro un dans plusieurs pays scandinaves.

"Sheik Yerbouti" marque aussi la fin de la collaboration avec l'incroyable Terry Bozzio, remplacé par un autre grand batteur: Vinnie Colaiuta.

Bozzio ira rejoindre UK (albums "Danger Money" et "Night After Night") avant de former Missing Persons (82/86) avec sa femme Dale et deux autres musiciens de Zappa: Patrick O'Hearn et Warren Cuccurullo.

En 1989/90, il joue avec son héros Jeff Beck au sein du Jeff Beck's Guitar Shop, dont l'album reste pour moi l'un des meilleurs du Beckola.

Ces dernières années, Bozzio s'est surtout fait plaisir, en jouant avec son ami Wackerman ou Pat Mastelotto du King Crimson.

Il a produit et présenté récemment un documentaire captivant de deux heures et demi sur les batteurs de Frank Zappa, avec Ralph Humphrey, Chester Thompson, Ruth Underwood et Chad Wackerman.

Ne manquait que Jimmy Carl Black, Aynsley Dunbar et Vinnie Colaiuta pour que le documentaire ne soit parfait.

© Pascal Schlaefli

Urba City

12 novembre 2014

Partager :     J'aime

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Numfar 50 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte