Magazine Conso

Faux negres

Publié le 16 novembre 2014 par Lorraine De Chezlo
FAUX NEGRESde Thierry Beinstingel
Roman - 420 pages
Editions Fayard - août 2014
Pierre, de retour du Moyen Orient, se voit confier un article sur la montée de l'extrême droite dans un petit village de Haute Marne. Pas très excitant de se retrouver dans un hôtel défraîchi, affublé d'un preneur du son muet qu'il ne connaît pas, de tenter de traiter ce sujet qui ne lui parle pas, tout en pensant à sa belle laissée en Iran à Ispahan. Si loin d'ici.
Il y a dans ce roman une plume singulière qui s'arrête avec justesse, réalisme et humilité sur nos provinces, sur des vies, sur des histoires et des souvenirs. Il ancre son récit dans un présent très contemporain, une France dirigée par un agité du bocal puis par un mou à lunettes dont la compagne tweete vite. Une France où l'on essaie par tous les moyens de faire craindre l'arrivée des étrangers dans nos villages comme on a jadis fait trembler à l'arrivée du loup aux portes de Paris.
Extrait :"L'histoire continue et la nuit sera longue. Et il en faut, de l'imagination, pour qu'ici on puisse rêver à un autre destin que celui des soirées habituelles. On rentre de la ville, de l'école ou de nulle part, on n'a d'autres soucis qu'un coin de gazon à tondre, un peu de bois à fendre, une leçon à apprendre, le repas à préparer. Et meubler le silence avec ceux qu'on ne connaît que trop, père, mère, épouse ou soeur, allumer la télé pour ne pas craindre ce vide, se laisser tétaniser, ankyloser, engourdir par un jeu, des informations, une émission, un film, et que dansent les lueurs des écrans dans le soir qui tombe."
Il sera finalement peu question de la montée de l'extrême droite (parti à peine masqué du FN), mais plutôt (et plutôt trop) de digressions sur le passé d'Arthur Rimbaud dans la région puis dans son Afrique. Il sera surtout question en filigrane de solitudes, et de journalisme sans intérêt, de faux nègres qui donnent à lire des mots qui ne sont ni les leurs ni ceux de la vie.Un écrit doux amer, sur le non sens des vies, le non sens des discours politiques, des mots mal employés.
L'avis de Kathel - Lettres exprès

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lorraine De Chezlo 64 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines