Magazine Culture

Marie Blanche

Publié le 17 novembre 2014 par Catlej

81ctL8RcBoLMarie Blanche est la mère de Jim Fergus et la fille de Renée, une aristocrate française autoritaire et déplaisante. L’auteur nous raconte ici la vie de ces deux femmes, en alternant les chapitres.

Eurk. Je suis désolée, mais j’ai détesté ce roman. J’ai détesté tous les personnages, froids et absents, l’ambiance générale, je ne comprends même pas où l’auteur a voulu en venir. Nous démontrer que le caractère destructeur de Marie-Blanche est dû à la méchanceté de Renée, sa mère, elle-même due à une enfance perturbée par la perversité d’un oncle et l’indifférence des parents ? Je pense que tout le monde l’a bien compris. Toutefois, ce que j’ai surtout retenu, c’est l’exposition d’un groupe d’êtres humains pervers, immoraux et abjects. L'oncle Gabriel, cet affreux pédophile complètement dégénéré, beurk, je n’en pouvais plus de le voir. Et les parents ! Comment peuvent-ils cautionner ce genre de pratique ? Ils banalisent des pratiques épouvantables et les travers humains, c’est insupportable à lire.

Je me suis sentie mal à l’aise tout au long de ma lecture. J’ai survolé la dernière partie et c’est vraiment pour le principe de finir mes romans que je l’ai terminé. J’aurais dû commencer à lire cet auteur avec Mille femmes blanches, dont les critiques sont positives.

FERGUS Jim, Marie Blanche, Le cherche midi, 2011


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Catlej 226 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines