Magazine Côté Femmes

Le code des fards, ou l'art du maquillage - Eté 1934

Publié le 17 novembre 2014 par Cameline

L-art-du-maquillage.png

L-art-du-maquillage---Vogue-1934.jpg

 

Ce "Code des fards" est extrait d'un article publié dans Vogue en juillet 1934, illustré de superbes dessins. Ces conseils désuets ne sont pourtant pas si éloignés de la mode actuelle du maquillage, et pourront éventuellement vous inspirer pour une soirée dans le style années trente. A la suite de cet extrait, quelques publicités qui ont leur charme ...

 

"Ce n'est pas devant l'étalage du pâtisiier que les femmes, aujourd'hui, ouvrent des yeux gourmands, c'est devant les Instituts de Beauté, parfumeurs, coiffeurs, étalent leurs poudres et leurs fards. Ces bâtons de rouge aux teintes capiteuses, ces fards gras semblables à la chair des fruits exotiques, ces fards secs, évocateurs des grâces du pastel, ces mauves, verts, azurs argentés ou dorés qui font d'une paupière l'aile d'un papillon, ces poudres couleur de rose thé ... "On en mangerait, dit l'une qui est au régime et meurt de faim". "Je voudrais posséder tous ces fards, m'amuser chaque jour à des teintes nouvelles".

C'est bien là le danger d'une gamme si riche. C'est pourquoi le maquillage, pour la femme moderne est devenu un art, avec tout ce que ce mot comporte d'intuition,de subtilité, de contrainte aussi, chaque femme doit apprendre à choisir ce qui lui sied le mieux, parmi tant de nuances tentantes, et s'y limiter, mais non point s'enfermer dans une routine, la mode des fards varie comme celle des robes.

Le maquillage évolue, aujourd'hui, vers plus de discrétion. Les produits tâchent de se rapprocher le plus possible des coloris naturels du teint, des joues, des lèvres, des yeux, ils s'en rapprochent, et en même temps les rehaussent.

 

Posez-vous d'abord cette question : à quelle famille de peaux est-ce que j'appartiens ? Par son coloris, mon teint fait-il partie du groupe des blancs-roses ? Ou dois-je me classer dans l'ivoire et rouge-jaune ? La femme du premier type choisira un rose franc, un rouge qu'anime une pointe de bleu. Celle du second type a la gamme des ocres et rouge-mandarine.

 

Voici quelques indications qui vous permettront d'adopter le maquillage le plus seyant d'après votre teint, vos cheveux, vos yeux :

 

Le-code-des-fards---Vogue-1934-1.jpg

 

 

Pour les cheveux noirs et les yeux bleus.

Celle-ci est tout en charme. Ses cheveux sont de jais, ses yeux limpides et son teint clair, d'une qualité très délicate et fine. Il lui faudra choisir un maquillage tirant sur le rouge-violet et non pas sur le rouge-jaune. Elle appartient à la famille des blancs-roses, malgré la teinte de ses cheveux. Cest pourquoi le fond de teint est la base du choix des fards.

Le teint. Clair et mat.

Les joues. Un rouge tirant sur le violet de teinte moyenne et un fard sec.

Les lèvres. Rouge-violet, riche en couleur profonde qui devrait rejoindre la valeur du foncé des cheveux, le reste de la tonalité du visage devant rester doux et clair.

Les paupières et les cils. Un gras d'un joli mauve qui accentuera la teinte bleu-violet des yeux parce qu'il est combiné avec le bleu-noir des cils.

Une toute autre harmonie, un tout autre accent que la blonde et la rousse. L'accent est donné, chez elle, par le contraste entre la peau et les cheveux, ellle est, de toutes les femmes, celle qui supporte le mieux la presque totale absence de rouge sur les joues. Mais elle doit, dans ce cas, accentuer le maquillage des lèvres et des yeux.

 

La blonde au teint clair, yeux bleus.

Celle-ci est la belle rose de France épanouie. Tout doit être transparent, léger, lumineux, elle ne doit pas paraître plus fardée que les femmes peintes par Lawrence.

Le teint. Clair et mat.

Les joues. D'in rose-rose, qu'une romantique appellerait "palpitation".

Les lèvres. Rouge cerise.

Les paupières. Vert argenté pour les yeux gris-bleu, ou bleu pour les yeux bleus.

 

Le-code-des-fards---Vogue-1934-2.jpg

 

Pour la rousse aux yeux verts.

Elle est toute transparence et fraîcheur. Elle évoque ces fleurs à longue tige, aux pétales translucides et rosés, qu'on cueille au bord de l'eau. D'une chose naturellement rare, exquise, l'art aide à faire une beauté parfaite.

Le teint. Clair et transparent. Mettre un fond de teint rose très pâle mélangé à une crème nacrée. La poudre est rose.

Les joues. Le rouge est d'une teinte rose orangé. Après la poudre, renforcer l'éclat du teint en mettant sur les pommettes un rouge sec un peu plus jaune que le rouge gras. Il faut que le résultat soit un rose tirant sur le jaune semblable à celui de certaines roses safranées.

Les lèvres. Rouge mandarine ou rosé clair.

Les paupières. Poudre verte pailletée d'or. N'oubliez que la meilleure façon d'étendre l'ombre à paupières pour agrandir les yeux est de la mettre dans le coin extérieur en l'allongeant vers les tempes.

Les cils. Vert-noir.

 

Pour les cheveux châtains et les yeux marrons.

Celle-ci évoque une grappe dorée de raisin muscat.

Le teint. Fond de teint soleil, donné, soit par un ton bruni par le soleil, soit par des produits spéciaux. Parmi ceux-ci le liquide permet, en ajoutant plus ou moins de la lotion ordianire, d'obtenir le ton voulu. Il s'étend avec un peu d'ouate.

Les joues. Rose tirant légèrement sur le haune, mais si peu ...

Les lèvres. Rouge un peu jaune.

Les paupières. Un brun d'un ton chaud de pain grillé. Mettre un soupçon de bleu au coin de la paupière près de l'oeil pour éclaircir et donner un très léger accent clair.

 

Pour la blonde au teint doré.

La blonde au teint doré doit être capiteuse et tentante comme un abricot mûr qui brille entre les doigts. Cette comparaison vous choque-t-elle ? Trop de gourmandise, dites-vous ? Vous n'avez pas besoin de le dire à tout le monde, que ce soit un secret entre votre miroir et vous. Et, plaisez, coquette, comme par hasard.

Fond de teint. Gras. Choisissez une crème légère, adhérente, qui ne bouche pas les pores, tient à l'eau, à la chaleur, et ne déteint pas.

Poudre. Le même ton que le fond de teint, mais plus clair. Aux pommettes, une poudre de teint plus soutenue rehausse l'éclat du fard des joues et avive le teint.

Les joues. Fardées d'un rouge tirant sur le jaune. Employez plutôt un rouge gras pour ne pas avoir à en remettre.

Les lèvres. Le rouge à lèvres est du même ton que celui des joues en plus intense.

Les paupières et les cils. Yeux bleus, un gras bleu-gris, pailleté d'argent, et des cils bleu-noir. Si les yeux sont bruns, un brun chaud, cils noirs.

 

Quel que soit votre rouge habituel vous devez, lorsqu'un détail de votre toilette près de votre visage est rouge-jaune, y assortir vos lèvres et vos joues. Ayez donc toujours chez vous du rouge-jaune.

De même si vous aimez les ongles de teinte vive, le vernis doit être du même ton que le rouge de vos lèvres.

N'oubliez pas qu'une robe rouge sombre, violette, ou brune, fera pâlir votre maquillage, intensifiez-le en conséquence. Mais si vous êtes vêtue de rose, de vert pâle, vous semblerez avoir le teint plus vif que d'habitude, que vos joues soient donc à peine teintées.

 

 

Rouge-Anegelus-Louis-Philippe-1934.png

 

Pepsodent-1934.png

 

Lotion-faciale-scherk-1934.png

 

Dentifrice-Ispa-1934.png

 

Parfums-Weil-1934-Eau-de-Cologne.png

 

Lingerie-Le-Gant-1934.png

 

Corsets-gaines-Glaser-1934.png

 

Jacqueline-Laugier.png

 

Source texte et images : Vogue, juillet 1934 (gallica.bnf.fr, Bibliothèque nationale de France)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cameline 1014 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte