Magazine Cinéma

Deux vieux briscards du roman noir américain fidèles au rendez vous

Par Filou49 @blog_bazart
17 novembre 2014

 Et si on parlait un peu polar en ce mardi matin ? Michel a tant aimé sa lecture de Lindwood Barclay (chronique de dimanche dernier) qu'il a enchainé avec une autre aventure du même auteur et du même héros Zack Walker.

Et comme j'ai voulu l'accompagner dans les lectures de polar, j'ai découvert de mon coté les aventures d'un autre héros réccurent dont le créateur est un vieux routier du polar anglo saxon, Lawrence Block. Petite revue de deux solides polars parus ( ou réédité pour le second) lors de cette rentrée littéraire:

1.Mauvaise Compagnie; Linwood Barclay

barclay compagnie
«  La famille ça fait partie des p’tits soucis quotidiens mais pourtant c’est une vie qu’on aime bien ». Bien sûr dans une chronique littéraire une citation plus ronflante comme : « famille je vous hais. » (André Gide)  ou bien : « L’homme un misérable petit tas de secrets » (André Malraux) serait plus appropriée  comme incipit, mais pour Zack Walker notre journaliste, anti-héros gaffeur préféré, un modeste refrain de notre Sheila national devrait faire l’affaire.

Etre père de famille et époux modèle est un travail quotidien cela Zack le sait bien, mais c’est au moment où tout semble calme de ce côté que son vieux père retiré dans une région sauvage lui demande de l’aide. Si être père est difficile, notre héros avait oublié qu’être fils l’est tout autant. Régler son Œdipe à plus de quarante ans c’est possible, il faudra peut-être affronter quelques fantômes du passé.

Arlen le père de Zack possède des chalets et des barques qu’il loue à des pêcheurs au bord d’un lac dans une région paisible. Enfin paisible….Jusqu’à ce que l’on retrouve le cadavre d’un homme déchiqueté par un ours, et qu’une Gay Pride de quatre personnes doit défiler durant le corso fleuri de la fête annuelle de cette petite bourgade de moins de deux mille âmes.

C’est sans compter cette famille qui vit retirée du monde dans une ferme  tout près du lac et qui ne ressemble pas du tout, mais alors pas du tout à la famille Ingalls de la petite maison dans la prairie. Après avoir marché sur la queue d’un crotale dans « Mauvais Garçons » sa précédente aventure, Zack va sans le vouloir ouvrir la cage aux fauves. Humour, action, pêche à la ligne, un thriller familial et politique qui fait drôlement peur.

  2. Ballade entre les tombes; Lawrence Block

block

 Quand Kenan Khoury reçoit un coup de fil anonyme exigeant une rançon s’il veut revoir sa femme en vie, il n’hésite pas une seconde à payer. Mais c’est dans le coffre d’une voiture et sous forme de pièces détachées sanguinolentes que notre homme la retrouve.  Le problème est que Khoury, dealer notoire de Brooklyn, veut rester loin du regard de la police. C’est donc tout naturellement qu'il fait appel au célèbre détective privé et ancien flic alcoolique Matt Scudder. 

À l’aide d’acolytes hauts en couleur comme Manhattan en regorge – un apprenti rappeur, de jeunes hackers, sans oublier la belle Elaine –, Matt se jette corps et âme dans une enquête qui fait rapidement surgir de nouvelles pièces d’un puzzle macabre, bien plus complexe que prévu. Et lorsqu’une autre femme disparaît, c’est une course contre la mort qui s’engage…

Dans le cadre de la sortie en salles le 15 octobre dernier d'une adaptation cinématographique réalisée d'après une des nombreuses aventures de Matt Scuder, l'ex inspecteur devenud detective privé créée par le romancier Lawrence Block, dont je vous avais parlé à l'occasion d'un jeu concours pour vous faire gagner des places,  Gallimard et sa collection "Série Noire" a choisi de rééditer ce polar, écrit en 1992  et qui était la 10ème aventure d'une série qui en compte pas moins que 18 titres. 

Lawrence Block  a écrit de nombreux romans policiers, avec principalement deux personnages récurrents : le détective privé Matt Scudder et le libraire/cambrioleur Bernie Rhodenbarr et si j'avais lu un ou deux ouvrages avec Bernie, qui m'interessait plus du fait de sa passion des livres, "Ballade entre les tombes" a été une belle  occasion de faire connaissance avec ce Matt Scudder ancien policier rongé par l'alcoolisme, homme tourmenté et qui connait les ruelles de New York comme sa poche, ce qui va bien l'aider pour tenter de résoudre l'énigme de la disparition de plusieurs jeunes femmes que l'on retrouve en morceaux dans des coffres de voiture.

Une enquête au charme un peu désuet (on est au tout début des années 90 et cela se voit sur pas mal de détails), mais à l'efficacité incontestable, pleine d'humour et de rythme, et qui donne incontestablement envie d'approfondir notre connaissance du bonhomme.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines