Magazine Culture

Morceau choisis - Yannis Ritsos

Par Claude_amstutz

littérature; poésie; anthologie; livres

Pendant des années,
il ne se souciait nullement du temps.
Avec des mots,
il remplaçait les pertes, les privations, les refus,
fabricant avec ferveur de petites auréoles
pour les gens simples,
pour les scènes insignifiantes.
 
Une fresque a fini 
par recouvrir peu à peu toute sa maison
- les deux chambres à coucher,
le petit salon de musique,
le grenier du côté ouest
et même la cuisine.
 
La nuit,
avec une lampe à huile,
il fait le tour de sa maison,
il observe, il admire
- voici Pétros, Martha, voici Yiorgos, Télis,
voici le promontoire de Monemvassia,
voici la mer resplendissante
dans le couchant de Samos -
quelle jeunesse, mon Dieu,
et que de siècles! 
 
Mais lui, où se trouve-t-il?
Où est-il?
Il est absent.
Un calme vieillard, triste,
avec sa lampe.

Yannis Ritsos, Le Temps, dans: Tard bien tard dans la nuit (Le Temps des Cerises, 2014)

image: Evgenios Spatharis (neoskosmos.com)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Claude_amstutz 25354 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines