Magazine Culture

Hokusai

Publié le 18 novembre 2014 par Pralinerie @Pralinerie
Si vous avez bonne mémoire, vous vous souvenez sans doute d'une autre expo du même titre au musée Guimet. Dans mon souvenir, elle était nettement moins bondée que celle du Grand Palais (où il vous faudra attendre dehors, même avec une réservation, puis dedans, devant chaque vitrine). Mais l'expo du Grand Palais a pour elle l'exhaustivité : toutes les périodes de la création du "fou de peinture" sont présentées à travers des centaines d'estampes. En gros, prévoyez au moins deux à trois heures d'expo pour examiner les œuvres en détail ! Je crois que ce qui m'avait le plus marquée et étonnée en lisant le manga de Shotaro Ishinomori, c'était les différents noms que prenait l'artiste à chaque nouvelle période de sa peinture. C'est ce découpage chronologique qui est proposé dans l'expo.

Hokusai, repiquage du riz

Hokusai, Repiquage du riz

Tout commence avec la réception de l'art de Hokusai en Europe, notamment en France, et avec la vague de japonisme qui s'ensuit. On revoit avec plaisir les vues de Rivière et les vases de Gallé. Bracquemond, c'est un peu moins mon truc. On entre ensuite dans le vif du sujet avec les premières années de Shunro comme illustrateur puis de Sori avec ses gravures raffinées et de Katsushika Hokusai avec ses illustrations virtuoses. Par contre, il faudrait presque un glossaire des personnages et des œuvres phares de la littérature japonaise pour suivre ce qu'illustre l'artiste. Vous allez me rétorquer que c'est la qualité du trait qui compte et vous aurez raison. Mais j'aime bien comprendre ce que je regarde.  Après cette première période, Hokusai diffuse son savoir à travers des manuels, les mangas, qui regroupent des motifs aussi variés que des figures humaines, animales, des paysages ou des êtres imaginaires. Il est véritablement reconnu comme un maître. Mais à ses yeux, il a encore une marge de progression énorme : "Depuis l'âge de 6 ans, j'avais la manie de dessiner la forme des objets. Vers l'âge de 50 ans, j'avais publié une infinité de dessins, mais tout ce que j'ai produit avant l'âge de 70 ans ne vaut pas la peine d'être compté. C'est à l'âge de 73 ans que j'ai compris à peu près la structure de la nature vraie, des animaux, des herbes, des arbres, des oiseaux, des poissons et des insectes. Par conséquent, à l'âge de 80 ans, j'aurai encore fait plus de progrès. À 90 ans, je pénétrerai le mystère des choses ; à 100 ans je serai décidément parvenu à un degré de merveille, et quand j'aurai 110 ans, chez moi, soit un point, soit une ligne, tout sera vivant. Je demande à ceux qui vivront autant que moi de voir si je tiens parole".  C'est finalement à la période Iitsu qu'il réalise la fameuse Vague des Trente-six vues du Mont Fuji. Fascinantes ces vues aux couleurs parfois très intenses, d'autres fois plus estompées, où l'humain peut être central ou effacé. D'autres séries sont exposées, toutes très belles comme les Vues extraordinaires des ponts des différentes provinces ou le Voyage au fil des cascades des différentes provinces. Par contre, les gravures de fleurs et d'oiseaux, ça me fascine moins. A cette même période, toutes les cartes sont aussi à examiner soigneusement, avec leur douce topographie. Enfin, l'expo se clôt sur les grands formats de la fin de sa vie, images d'animaux comme le superbe dragon du musée Guimet (j'ai souvenir d'un tigre très chouette aussi à cette même période) ou des scènes plus religieuses comme Les six immortels de la poésie.   Exposition foisonnante, la variété des gravures exposées nécessite une bonne concentration, du temps et de bons yeux pour saisir toute la subtilité de certains paysages urbains. J'ai été étonnée cependant de ne pas voir les estampes érotiques de cet artiste. Mais pour le reste, c'est une véritable plongée dans l'art de Hokusai, qui ne pourra laisser indifférent les amoureux du Japon ! Et la bonne nouvelle (enfin, mauvaise pour le porte-monnaie), c'est que ces estampes seront remplacées début décembre : de quoi découvrir encore plus d’œuvres !

Hokusai, Voyage au fil des cascades  des différentes province

Hokusai, Voyage au fil des cascades
des différentes provinces



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pralinerie 1161 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine