Magazine Bd

C’est l’histoire d’un mec en BD

Par Casedepart @_NicolasAlbert

imagesCAPJTYXZQue n’a-t-on pas dit, écrit ou lu sur l’homme ? Que reste-t-il encore à apprendre sur la vie de l’artiste Michel Colucci, dit Coluche?

Des livres, un film, des émissions de télé en pagaille nous ont déjà restitué, depuis sa mort au guidon de sa moto un jour de juin 1986, les grandes étapes de la vie de ce grand bonhomme, un mec qui racontait des histoires… Aujourd’hui , à l’occasion de l’anniversaire des 70 ans de sa naissance ( il est né un 28 octobre 1944) les éditions Jungle! publient « Coluche, une vie d’enfoiré! » par François Dimberton ( scénario) et Rémi Torregrossa ( dessin )

« Je ne suis pas un nouveau riche, je suis un ancien pauvre… »

C’est donc une BD qui nous est aujourd’hui proposée pour retracer les grands moments de la vie de cet artiste hors pair, né pauvre en banlieue parisienne à la fin de la guerre, mort au mitan des années 80, à 42 ans, après avoir tout connu : la gloire, l’amour mais aussi la dépression, l’alcool, la drogue…

Bien documentée, cette bio en BD de Coluche n’apprendra toutefois rien de nouveau à ses admirateurs. On suivra toutefois avec un intérêt renouvelé les débuts difficiles de l’artiste dans les cabarets, d’abord avec la chanson puis l’aventure collective dans les années 68, la rencontre avec les potes ( Renaud, Dewaere, Bouteille…), le Café de la Gare et le Splendid…

bio_colluche_assembl_int_p5
On revoit les premiers succès avec les premiers sketches: « L’histoire d’un mec », la parodie du Schmilblick. On redécouvre aussi l’humoriste un peu anar sur les bords qui s’engage dans la course à la présidence de la république, on se souvient des films que la télé diffuse encore, certains moyens, d’autres tutoyant le chef d’oeuvre comme ce formidable « Tchao Pantin » qui lui valut un César du meilleur acteur en 1984.

On n’a pas oublié enfin la belle aventure des Restos du Coeur( eux ils sont encore là…) dont il fut à l’origine. L’ensemble offre au final un beau condensé de cette vie d’artiste dont on dit qu’il fut l’un des premiers, à l’instar d’un Bedos ou d’un Desproges, à libérer la parole publique. C’est donc un agréable moment de nostalgie que nous offre cet album. Seul bémol à nos yeux, le trait qui hésite parfois entre les vignettes pour restituer les expressions de Coluche ou celles de ses proches.

  • Coluche, une vie d’enfoiré !
  • Scénario: François Dimberton
  • Dessin: Rémi Torregrossa
  • Couleurs: Kmixe, Léonard Olivier
  • Editions: Jungle!
  • Parution: novembre 2014
  • Prix: 14, 95 euros

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Casedepart 4468 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines