Magazine Bd

[Manga] All You Need Is Kill

Par Jibouille
all-you-need-is-kill

L’humanité est engagée dans une guerre sans précédent. Son ennemi : une civilisation extraterrestre connue sous le nom de « Mimic », déterminée à exterminer toute vie humaine. Sur l’île de Kotoiushi, armées japonaise et américaine tentent de lutter contre cette invasion de monstres redoutables. Mais parmi tous les soldats, seul le jeune Keiji Kiriya semble revivre indéfiniment la même bataille…

all-you-need-is-kill

Voilà un manga que j’ai attaqué sans vraiment savoir à quoi m’attendre. Mais le résumé me plaisait donc pourquoi pas.

Évolution. voilà le mot que j’emploierai pour le qualifier. Dans cette boucle infinie, la seule chose qui change vraiment est le héros. Et j’aime beaucoup ce point car ce n’est pas évident de le traiter. Au début un peu gringalet, il passe par plusieurs états d’esprit. Il faut dire que la situation est loin d’être évidente quand on revit indéfiniment la même journée (horrible de surcroit). Car oui, l’intérêt de cette courte série n’est pas le concept de la boucle temporelle (qui a déjà été traitée de nombreuses fois) mais bien ses personnages: Keiji et Rita. Keiji étant le héros, c’est par lui que l’histoire commence. De jeune recrue, il arrive doucement mais surement au range de tueur froid, détaché, désabusé même, mais qui ne peut rien contre le déroulement des événements. Au début acteur, il finit par se laisser porter sur le fil du temps car la fin de cette loooooongue journée est toujours identique.

Et c’est là que Rita arrive, un peu comme un phare dans la nuit. Pour faire simple, je dirais que le premier tome est centré sur Keiji et le deuxième sur Rita. Les deux vivent une situation semblables mais quelque part, ils ne la vivent pas de la même façon. Bizarre me direz-vous mais en réalité, c’est dans l’objectif qu’ils diffèrent. Si Keiji cherche désespérément à sortir de ce cauchemar, Rita a un autre but. Je n’en dirai pas plus car je gâcherai la surprise mais une fois qu’on sait tout, le personnage de Rita nous apparait beaucoup plus humaine, voire touchante. De part son passé déjà mais aussi dans la manière dont elle affronte son destin et cette anomalie temporelle. Tout ce que je peux dire, c’est que Rita est plus posée et comprend mieux l’enjeu global de cette journée. Plus d’expérience surtout.

Ces deux personnages parviennent à faire d’un sujet vu, revu et re-revu, un histoire pas mal du tout. Il faut dire aussi que la durée joue beaucoup. Pour le coup, le mangaka a très bien géré son temps et les deux tomes semblent suffisant. Tout est abordé, tout est revu en détail, rien n’est laissé de côté et on assiste à une fin à laquelle je ne m’attendais pas mais qui me comble. Le souci de la boucle temporelle est qu’elle peut durer sans cesse (non, ce n’est pas une tentative d’humour merdique ^^). Or le mangaka a opté pour une réponse rapide, solide, travaillé, sans chercher à faire dans la surenchère. Du coup, on ne sent pas de manque à la dernière page.

Soutenu par un très beau dessin, ce manga est une bonne surprise. Si vous aimez la Science-Fiction, il est fait pour vous.

NB: un film inspiré du manga est sorti récemment: Edge of Tomorrow, avec Tom Cruise.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jibouille 319 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte