Magazine Musique

Underground Time ! BLISS OF FLESH

Publié le 18 novembre 2014 par Metalosphere @metalosphere

BLISS OF FLESH

BEATI PAUPERES SPIRITU

1381964_10151710826790920_366610924_n image-5168

« Les tourmentés appellent au désespoir.
Souhaitant apaiser leurs chairs incinérées.
Les cris nourrissent le culte.
Reliques d’une croyance, éternellement souillée. »

Non. Non. Non. Non et encore Non ! Les quelques lignes que vous venez de lire ne sont aucunement extraite d’un quelconque texte religieux. Ce ne sont encore moins des vers inconnus d’un célèbre recueil de Baudelaire. Non. Un petit indice ? Il s’agit ici d’une formation de Blackened death. Otargos ? Raté. Belphegor ? Non. Svart Crown ? Encore faux ! Dernier essai. Behemoth ? Non. Nous avons affaire ici à une formation du nord de la France opérant depuis 1999 au service du metal extrême. BLISS OF FLESH. Les jeunes générations d’amateur de metal extrêmes étaient encore au lait chocolaté quand la formation de Calais faisait déjà résonner une puissante messe à la gloire du grand bouc. C’est en 2013 après quelques démos, un EP, deux splits et un album du nom de Emacited Deity que la formation Bliss Of Flesh revient en force avec son second album. BEATI PAUPERES SPIRITU.

BEATI PAUPERES SPIRITU offre une véritable chute abyssale vers les profondeurs sombres des enfers tant les morceaux du second opus de la formation baignent d’une atmosphère sombre. Une atmosphère violente mais surtout véritablement malsaine aux oreilles de l’auditeur. La combinaison de ses deux sous genre véritablement distinct du metal extrême que sont le black et le death metal est fait de manière efficace. On y retrouve toute la lourde brutalité du death metal accentuant ce malsain omniprésent qu’offre la musique black metal dans ses extrêmes. On viendrait même à se demander si certains titres ne sont pas de véritables invocations et prières aux plus sombres démons. C’est l’exemple de morceaux comme « Amen » ou « On the paths to expiation ». Si Bliss Of Flesh nous prouve a merveille qu’ils maîtrisent la brutalité et la puissance du metal extrême tout au long de ce second opus. C’est sur un morceau comme « Forgotten Epitatphs » que le groupe nous prouve allégrement sa capacité a nous transporté dans leur univers sombre et malsain par différents moyens. On y trouve ici l’utilisation d’instruments classiques apportant une touche de douceur toujours aussi malsaine au milieu de cette blitzkrieg.

10410375_10152165064655920_7568850049712436459_n image-5169


On notera tout de même quelques petits regrets tout au long de l’album. Le premier étant la construction et l’exécution de certains morceaux beaucoup trop similaire. Il ne s’agit que d’un détail tant l’univers du groupe nous emporte plus profondément dans cette violente folie. On aurait aussi apprécié plus de moment loin de la machine de guerre qui exécute une musique rapide au profit d’une musique plus lourde et malsaine comme beaucoup de grandes références du genre.

BEHEMOTH + BLISS OF FLESH + GUEST
14/12/14 L’Aéronef Spectacles Sans Gravité – LILLE / EURALILLE
Location billetterie : réseau habituel
Join the event : https://www.facebook.com/events/1477287465887187/?fref=ts

10352957_10152403364255920_502663057105738162_n image-5170

Stev


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Metalosphere 677098 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines