Magazine Culture

Société d’Histoire de la Guadeloupe N° 168 : La Caraïbe et la première guerre Mondiale :

Publié le 17 novembre 2014 par Halleyjc

Société d’Histoire de la Guadeloupe N° 168 : La Caraïbe et la première guerre Mondiale :les actes du récent colloque sur le thème de la Caraïbe et la première guerre Mondiale ont été publiés par la Société d'Histoire de la Guadeloupe dans le numéro 168.

Signalons tout d'abord que la version numérisée de ce Bulletin est disponible sur le site canadien ERUDIT.

http://www.erudit.org/revue/bshg/2014/v/n168/index.html

Ce n'est pas Gratuit, mais Monsieur Gérard LAFLEUR a eu l'amabilité de nous préciser qu'au bout de deux ans ces pages seront en accès libre.

La Préface rappelle les circonstance de cette rencontre :

Dans le cadre de la commémoration du centenaire de la Grande Guerre, la Société d’Histoire et la direction des Archives départementales ont organisé les 19 et 20 mai 2014 un colloque « La Caraïbe et la Grande Guerre » qui a eu lieu dans la salle des délibérations du Conseil général de la Guadeloupe, à Basse-Terre. Ce colloque a bénéficié du label de la Mission nationale du centenaire de la Grande Guerre. Il a rassemblé des intervenants de la Guadeloupe, de la Martinique et de la Guyane rejoints par ceux de la France hexagonale, d’Haïti et des Etats-Unis d’Amérique. Ces deux journées ont été un moment privilégié d’échanges sur des thèmes volontairement variés : les parcours des soldats ultramarins, la vie quotidienne dans les colonies des Caraïbes, les monuments aux morts, les enjeux de mémoire, les relations internationales dans une région affectée par le conflit et aussi la valorisation pédagogique et culturelle. Ce colloque a favorisé des échanges de connaissances, de méthodes de travail sur les sources archivistiques et bibliographiques anciennes et nouvelles. Il a permis de présenter les résultats de recherches récentes qui apportent un nouvel éclairage sur la participation des Guadeloupéens ou des Guyanais au conflit ; de confronter les conclusions des contributions permettant de découvrir des lignes de convergence et des vécus communs ; de soulever des problématiques – la population a-t-elle été enthousiaste à l’idée de défendre la mère-patrie au nom d’une politique assimilationniste des notables locaux ? – ; de confronter des méthodes de travail et de penser à les uniformiser pour obtenir une vision générale sur l’ensemble de la Caraïbe ; d’intégrer les rapports des forces géopolitiques qui s’exercent dans la Caraïbe, dont le rôle des Etats Unis dans la Caraïbe notamment à Haïti ; de soulever le problème économique qu’il conviendra dans les années à venir d’approfondir, et d’évoquer le rôle de la presse et par son prisme, la perception projetée de la vie quotidienne ou des représentations de l’ennemi étroitement liées au contexte politique antillais.

Le sommaire est relativement copieux.

  • Pascale Forestier : La citoyenneté en guerre ? Les soldats guadeloupéens sur le front pendant la Première Guerre mondiale
  • Sabine Andrivon-Milton : Les femmes martiniquaises pendant la Grande Guerre
  • Franck Kacy : Marie-Galante : une petite « dépendance » guadeloupéenne à l’épreuve de la Grande Guerre (1914-1918)
  • Philippe Mioche : Une histoire presque tranquille : l’usine de Beauport en Guadeloupe pendant la Première Guerre mondiale
  • Gérard Lafleur : La 1ère Guerre Mondiale en Guadeloupe à travers la presse locale
  • Jacqueline Zonzon : La Première Guerre mondiale en Guyane : valorisation pédagogique
  • Dominique Chathuant : Connexions et circulations : l’assimilationnisme dans un conflit mondialisé (1914-1919)
  • Jacques Dumont : La figure de l’ennemi : les Antilles et la première guerre mondiale
  • Anne Lebel : De la difficulté de compter les soldats guadeloupéens morts pour la France pendant la Première Guerre mondiale
  • Séverine Laborie : Eléments remarquables de la commémoration des morts de la Guerre 14-18 : Les monuments aux morts de Guadeloupe
  • Jacques Adelaïde-Merlande : Au lendemain de la Première Guerre Mondiale, va-t-on céder les Antilles françaises aux Etats-Unis d’Amérique ?
  • Alan McPherson : The First World War and the Decline of US Empire in the Caribbean
  • Anne Lebel : Comment écrire l’histoire des soldats guadeloupéens morts pour la France pendant la Première Guerre mondiale ?

La communication de Madame Anne LEBEL faite au 46ème colloque des historiens de la Caraïbe est des plus intéressante.

Comme dans toutes les communes de France, ce sont d’abord les monuments aux morts pour la France qui rappellent aux passants que de jeunes soldats guadeloupéens donnèrent leur vie à la Mère Patrie entre 1914 et 1918. La Guadeloupe dispose encore de peu de travaux de recherche sur son histoire pendant la Première Guerre mondiale. Le plus ancien connu, hormis Le livre d’or de l’effort colonial français pendant la Grande Guerre 1914-19182, est un petit catalogue d’exposition daté de 1968 et un dossier pédagogique vieilli, tous deux publiés par les Archives départementales de la Guadeloupe. Il faut attendre 2003 pour que Philippe ERBS soutienne un mémoire de maîtrise sur les monuments aux morts de la Guadeloupe3 sous la direction du professeur Danielle Bégot. C’est un premier travail de recherche mené au sein des Archives départementales et communales qui permet de connaître le rôle des comités, des anciens combattants, de l’Église ou des communes dans l’érection des monuments aux morts. De l’aveu même de Philippe ERBS, beaucoup de questions sont restées sans réponse en raison d’archives peu nombreuses. C’est ainsi que la presse locale est très largement exploitée comme un palliatif à l’absence d’archives. Le premier article scientifique est publié par Jacques Dumont4. Il se penche sur l’instauration du service militaire obligatoire et la volonté des populations d’accéder à un total exercice de la citoyenneté dans les « quatre vieilles colonies » (Guyane, Martinique, Guadeloupe, La Réunion) à la veille et au début de la Grande Guerre. En 2008, Ary Broussillon publie deux ouvrages sur la Première Guerre mondiale5 en Guadeloupe. Ces deux publications comblent un vide bibliographique : l’un aborde l’histoire de la Guadeloupe pendant la Guerre de 1914-1918 et l’autre s’attarde sur le destin des soldats de sa commune de Petit-Bourg morts pour la France. Les sources locales, rares en Guadeloupe, sont exploitées : la presse, le Livre d’or des morts pour la France ou encore le journal officiel de la Guadeloupe. La consultation du site Internet Mémoire des Hommes du ministère de la Défense et de quelques dossiers d’archives conservés au service historique de la Défense complète l’état des fonds d’archives consultés. Cette bien mince bibliographie s’explique en partie par l’inaccessibilité de fonds cohérents et complets d’archives conservés en Guadeloupe concernant les années 1910-1930. Cependant, peu à peu, de nouveaux documents ou dossiers épars sont identifiés. La mise à disposition progressive des archives nécessaires à la connaissance de la Guadeloupe pendant la Grande Guerre permettra aux chercheurs d’étoffer le corpus bibliographique. Quant à notre tour, il a fallu proposer une exposition sur l’histoire de la guerre 1914-1918, deux possibilités se sont offertes à nous : une histoire de la Guadeloupe pendant la Première...

Enfin n'hésitez pas à jeter un coup d'œil sur le site mémoire des hommes à la page Première Guerre Mondiale.

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/article.php?larub=3&titre=premiere-guerre-mondiale


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Halleyjc 1348 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines