Magazine Culture

Un terroriste du terroir

Publié le 18 novembre 2014 par Le Journal De Personne
Il s’est converti…
Il s’est radicalisé !
Puis il a exécuté un certain nombre d’infidèles à sa nouvelle religion.
Prosélytisme, fanatisme, intégrisme criminel d’un croyant de troisième type qui vous arrache les yeux si vous ne voyez pas son Dieu.
Tous les incrédules, libres penseurs, héritiers des lumières sont sur la liste de ce terroriste qui ne crèche pas à l’autre bout du monde mais prêche parmi vos camarades, sur les bancs de l’université… ou en bas de l’immeuble de votre cité.
Personne n’est à l’abri de ce genre d’adversité. On a beau s’y préparer, le mal n’est jamais réparé. On dirait que la Foi s’est résolue à éteindre les lumières de la raison… peut-être parce que la raison a abusé de son pouvoir de raisonner en sapant les fondements de toute autorité.
Je l’ai vu à la télé. Mon frère a égorgé froidement l’otage qu’on lui a confié. Puis il leva les yeux au ciel comme pour nous signifier que son honneur est lavé… parce qu’il est français donc souillé et décidé de se débarrasser de la souillure, de la contingence de la naissance, de l’arrogance impérialiste.
Il dit qu’il est littéraliste, qu’il voudrait appliquer la Loi à la lettre pour faire régner un ordre divin sans faire de l’esprit.
Selon lui, on ne peut pas instruire le monde en le déconstruisant… on finit par le détruire. Et avec son obstination, il veut le reconstruire en s’inspirant d’un vrai paradigme : celui de Dieu, de son prophète, avec le Coran comme seule et unique recette.

C’est mon frère, je suis sa sœur et ça me brise le cœur. Il n’a plus peur de rien. Il me fait peur. C’est l’horreur. Il est persuadé d’être dans le vrai et persuadé qu’il doit le prouver en devenant… « une bombe humaine » prête à exploser, un couteau destiné à décapiter toute raison qui se prétend souveraine.
C’est bizarre, mais tout homme est susceptible de devenir barbare, il suffit d’une connexion sur le net, d’une déconnection avec le monde.
J’ai été interrogée par une brigade spécialisée qui voulait me faire dire qu’il était influençable donc irresponsable…manipulé par des gens plus malins et séduit par le mal au point de tuer pour le bien… mon frère est mort m’a-t-on dit et ils voulaient que je le ramène à la vie. J’ai souri en leur disant qu’ils me prenaient pour Jésus-Christ.
Et puis comme ils étaient encore plus sûrs de disposer de la vérité la plus vraie, je leur ai rappelé un petit passage de Sartre dans les « Mouches » qui dit en substance : lorsque ce genre de liberté éclate dans le cœur d’un homme, plus personne ne peut plus rien contre cet homme-là.
Mais c’est un petit monstre me rétorqua le commissaire !
Oui mais « un monstre en liberté » et pour les punir pour m’avoir manqué de respect, j’ai rajouté : et ils sont plusieurs par dessus le marché… qui ne vous laisseront même pas le temps de panser vos plaies. Ils m’ont mise en examen pour complicité avec une entreprise terroriste… c’est ma pensée qui les a terrorisée.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Le Journal De Personne 76417 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte