Magazine Culture

Parce que c’était nous de Mhairi McFarlane

Par Artemissia Gold @SongeD1NuitDete

Parce que c’était nous de Mhairi McFarlane

Parce que c'était nous de Mhairi McFarlaneNombre de pages : 486 pages
Editeur : MILADY
Date de sortie : 24 Octobre 2014
Collection : Romance Poche
Langue : Français
ISBN: 2811213120
EAN : 978-2811213121
Prix : 8€20
Disponible sur Liseuse OUI

Résumé Il ne peut pas retomber amoureux d’elle. Il n’a jamais cessé de l’aimer. Dix ans plus tard, elle ne l’a pas oublié. Rachel et Ben, ces deux copains de fac ont fait les quatre cents coups et sont restés inséparables jusqu’à la fin de leurs études. Alors que Rachel, casée depuis des années, était promise à un avenir tout tracé, Ben, lui, voulait partir à l’aventure. Lorsque les deux amis se retrouvent, leur complicité d’autrefois est restée intacte. À mesure que les souvenirs refont surface, Rachel comprend qu’elle ne s’est jamais remise du jour où, sur un malentendu, Ben a claqué la porte de sa vie. que vont-ils faire de leurs rêves d’autrefois ?

Mon avis :

Rachel, la trentaine, finit par plaquer son fiancé, Rhys, alors qu’ils étaient ensemble depuis 13 ans. Elle s’ennuie dans sa vie et ouvre les yeux sur les dysfonctionnements de son couple. Aux portes du mariage, elle trouve le courage de repartir à zéro sans vraiment savoir ce qu’elle recherche. Pas Rhys en tout cas, ça s’est sûr. Pour traverser cette épreuve, Rachel peut compter sur ses vieux amis de fac, Mindy, Caroline et Ivor. Au détour d’une conversation anodine Caroline lâche une bombe : elle a croisé Ben à la bibliothèque. Si Rachel fait bonne figure, en réalité ça bouillonne en elle. Ben, son (ancien)meilleur ami, est de retour à Manchester. Alors qu’ils ne sont plus en contact depuis 10 ans, cette nouvelle la bouleverse et va la pousser à tenter de forcer le destin en organisant une « rencontre fortuite » à la bibliothèque, il semblerait que Rachel étudie tout à coup l’italien. Elle tombe immédiatement sur lui et la magie va à nouveau opérer, leur complicité est intacte malgré l’absence. Ben, devenu avocat, est toujours aussi beau. Tout est parfait! Enfin à un détail près, Ben est marié, pire! Il en est heureux. Ils vont alors reprendre leur belle histoire d’amitié là où elle s’est arrêtée. 

Il faut commencer par dire tout de suite que vous l’aurez compris, l’attrait de cette histoire ne repose pas sur le suspense. La phrase sur la couverture du livre : Il ne peut pas retomber amoureux d’elle, il n’a jamais cessé de l’aimer, nous met légèrement sur la voie. Passé ce constat, on se plonge tout de même très rapidement dans l’histoire de ce beau duo Rachel/Ben. Mhairi McFarlane dissémine des anecdotes du passé de Rachel et Ben à la fac qui nous fait comprendre le lien qui les unit, nous permet de constater leur évolution, le chemin qu’ils ont parcouru chacun de leur côté et ce qui continue de les unir. Ce que j’ai particulièrement apprécié c’est que même si l’auteur semble proposer un thème léger, bourré d’humour, elle n’en tombe pas pour autant dans la facilité et aborde des problématiques assez profondes sans avoir l’air d’y toucher. Amour, amitié, célibat, adultère, peur de se lancer, doute quant à ses choix etc … Par exemple, même si Rachel est celle qui a décidé de quitter l’autre, elle ne vit pas forcément cette séparation facilement. Vivre 13 ans ensemble ça laisse des traces, elle ne goûte pas aux joies du célibat en un claquement de doigt. De même que les difficultés de son couple reposent sur ses épaules autant que sur celles de son ex-fiancé. Ben aussi va devoir affronter les difficultés de ce qu’il pense être juste (il est un homme profondément loyal) et ce que son cœur lui dicte. Les moments entre Ben et Rachel sont d’une mignonnerie absolue, aussi bien les anecdotes du passé que leurs nouveaux échanges dans le présent. J’ai relu à plusieurs reprises certains passages, ce qui est toujours bon signe chez moi. Par exemple :

L’humeur s’est assombrie. j’arrache un bout de pain.

-Je peux partager avec les canards?

-Je t’en prie.

Une bousculade mêlant plumages vert bouteille, crème, noir et jaune se produit quand les oiseaux s’abattent sur les morceaux de ciabatta gorgés d’eau.

-Et le petit crevard qui n’arrive jamais à en attraper? Demande Ben.

-Où ça?

-Là! Au fond. Pauvre diable!

Je tends à Ben un gros morceau de ciabatta et il me sourit -d’un sourire assez poignant qui me rend nostalgique, même si je ne sais pas bien de quoi. Il commence à envoyer des bouts de pain bien haut, le bras en l’air, avec plus de vigueur que moi.

-Je l’ai eu!Voilà mon pote. La vie n’est pas aussi injuste que tu le croyais.

-Oh que si! rectifié-je.

Ben me jette un regard oblique. Je sens quelque chose passer entre nous.

-Bien évidemment, ce que nous sommes en train de faire, en réalité, c’est tuer des poissons, enchaîné-je. J’ai appris que le pain qui tombe au fond pourrit, entraînant une sur-concentration de nitrogène dans l’eau ou un truc dans le genre.

-Oh, madame la rabat-joie, proteste Ben. Et moi qui m’amusais tant …

J’ai adoré ce « petit » passage, révélateur des caractères des personnages. Mais des passages comme ça il y en a à toutes les pages. On ne s’ennuie pas, les pages défilent facilement. On rit, on espère, on attend. Ajoutez à ça des personnages secondaires très bien ficelés, tous différents les uns des autres mais bien complémentaires, on a un très très très bon roman. * Mention spéciale à Mindy et à sa théorie du Feng-shui des sous-vêtements (à mon humble avis, tout à fait vraie). Je conseille vivement cette petite pépite.

Excellent

Acheter ce livre sur Amazon 

Parce que c’était nous de Mhairi McFarlane

Parce que c'était nous de Mhairi McFarlaneNombre de pages : 486 pages
Editeur : MILADY
Date de sortie : 24 Octobre 2014
Collection : Romance Poche
Langue : Français
ISBN: 2811213120
EAN : 978-2811213121
Prix : 8€20
Disponible sur Liseuse OUI

Résumé Il ne peut pas retomber amoureux d’elle. Il n’a jamais cessé de l’aimer. Dix ans plus tard, elle ne l’a pas oublié. Rachel et Ben, ces deux copains de fac ont fait les quatre cents coups et sont restés inséparables jusqu’à la fin de leurs études. Alors que Rachel, casée depuis des années, était promise à un avenir tout tracé, Ben, lui, voulait partir à l’aventure. Lorsque les deux amis se retrouvent, leur complicité d’autrefois est restée intacte. À mesure que les souvenirs refont surface, Rachel comprend qu’elle ne s’est jamais remise du jour où, sur un malentendu, Ben a claqué la porte de sa vie. que vont-ils faire de leurs rêves d’autrefois ?

Mon avis :

Rachel, la trentaine, finit par plaquer son fiancé, Rhys, alors qu’ils étaient ensemble depuis 13 ans. Elle s’ennuie dans sa vie et ouvre les yeux sur les dysfonctionnements de son couple. Aux portes du mariage, elle trouve le courage de repartir à zéro sans vraiment savoir ce qu’elle recherche. Pas Rhys en tout cas, ça s’est sûr. Pour traverser cette épreuve, Rachel peut compter sur ses vieux amis de fac, Mindy, Caroline et Ivor. Au détour d’une conversation anodine Caroline lâche une bombe : elle a croisé Ben à la bibliothèque. Si Rachel fait bonne figure, en réalité ça bouillonne en elle. Ben, son (ancien)meilleur ami, est de retour à Manchester. Alors qu’ils ne sont plus en contact depuis 10 ans, cette nouvelle la bouleverse et va la pousser à tenter de forcer le destin en organisant une « rencontre fortuite » à la bibliothèque, il semblerait que Rachel étudie tout à coup l’italien. Elle tombe immédiatement sur lui et la magie va à nouveau opérer, leur complicité est intacte malgré l’absence. Ben, devenu avocat, est toujours aussi beau. Tout est parfait! Enfin à un détail près, Ben est marié, pire! Il en est heureux. Ils vont alors reprendre leur belle histoire d’amitié là où elle s’est arrêtée. 

Il faut commencer par dire tout de suite que vous l’aurez compris, l’attrait de cette histoire ne repose pas sur le suspense. La phrase sur la couverture du livre : Il ne peut pas retomber amoureux d’elle, il n’a jamais cessé de l’aimer, nous met légèrement sur la voie. Passé ce constat, on se plonge tout de même très rapidement dans l’histoire de ce beau duo Rachel/Ben. Mhairi McFarlane dissémine des anecdotes du passé de Rachel et Ben à la fac qui nous fait comprendre le lien qui les unit, nous permet de constater leur évolution, le chemin qu’ils ont parcouru chacun de leur côté et ce qui continue de les unir. Ce que j’ai particulièrement apprécié c’est que même si l’auteur semble proposer un thème léger, bourré d’humour, elle n’en tombe pas pour autant dans la facilité et aborde des problématiques assez profondes sans avoir l’air d’y toucher. Amour, amitié, célibat, adultère, peur de se lancer, doute quant à ses choix etc … Par exemple, même si Rachel est celle qui a décidé de quitter l’autre, elle ne vit pas forcément cette séparation facilement. Vivre 13 ans ensemble ça laisse des traces, elle ne goûte pas aux joies du célibat en un claquement de doigt. De même que les difficultés de son couple reposent sur ses épaules autant que sur celles de son ex-fiancé. Ben aussi va devoir affronter les difficultés de ce qu’il pense être juste (il est un homme profondément loyal) et ce que son cœur lui dicte. Les moments entre Ben et Rachel sont d’une mignonnerie absolue, aussi bien les anecdotes du passé que leurs nouveaux échanges dans le présent. J’ai relu à plusieurs reprises certains passages, ce qui est toujours bon signe chez moi. Par exemple :

L’humeur s’est assombrie. j’arrache un bout de pain.

-Je peux partager avec les canards?

-Je t’en prie.

Une bousculade mêlant plumages vert bouteille, crème, noir et jaune se produit quand les oiseaux s’abattent sur les morceaux de ciabatta gorgés d’eau.

-Et le petit crevard qui n’arrive jamais à en attraper? Demande Ben.

-Où ça?

-Là! Au fond. Pauvre diable!

Je tends à Ben un gros morceau de ciabatta et il me sourit -d’un sourire assez poignant qui me rend nostalgique, même si je ne sais pas bien de quoi. Il commence à envoyer des bouts de pain bien haut, le bras en l’air, avec plus de vigueur que moi.

-Je l’ai eu!Voilà mon pote. La vie n’est pas aussi injuste que tu le croyais.

-Oh que si! rectifié-je.

Ben me jette un regard oblique. Je sens quelque chose passer entre nous.

-Bien évidemment, ce que nous sommes en train de faire, en réalité, c’est tuer des poissons, enchaîné-je. J’ai appris que le pain qui tombe au fond pourrit, entraînant une sur-concentration de nitrogène dans l’eau ou un truc dans le genre.

-Oh, madame la rabat-joie, proteste Ben. Et moi qui m’amusais tant …

J’ai adoré ce « petit » passage, révélateur des caractères des personnages. Mais des passages comme ça il y en a à toutes les pages. On ne s’ennuie pas, les pages défilent facilement. On rit, on espère, on attend. Ajoutez à ça des personnages secondaires très bien ficelés, tous différents les uns des autres mais bien complémentaires, on a un très très très bon roman. * Mention spéciale à Mindy et à sa théorie du Feng-shui des sous-vêtements (à mon humble avis, tout à fait vraie). Je conseille vivement cette petite pépite.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Artemissia Gold 66121 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossier Paperblog

Magazines