Magazine Concerts & Festivals

The Happy @ Zinnema, Anderlecht, le 18 novembre 2014

Publié le 18 novembre 2014 par Concerts-Review

Où vas-tu?

Au Zinnema!

T'as un zeveu sur la langue, tu vas voir quoi?

The Happy, t'es priée de ne pas confondre avec le film de Roko Belic et, d'ailleurs, le Zinnema n'est pas une salle obscure mais Het Vlaams Huis voor Amateur Kunsten située rue Veeweyde à Anderlecht.

Au demeurant, une très chouette salle fréquentée aussi bien par des individus d'expression flamande que française, sans parler de toutes les autres nationalités que tu as pu voir monter sur scène pour la jam monstre d'après concert!

DSC01289.JPG

The Happy.

DSC01377.JPG

Après une pause d'un an, le projet de  Reinhard Vanbergen et de ses drôles de dames retâte de la scène, un second

DSC01310.JPG
album est en phase de gestation et le concert de ce soir est du calibre sneak preview.

The Happy teste les nouvelles compostions en mode acoustique.

Un mot à propos du line-up: disparition d'Isolde Lasoen!

Désormais, Siemon Theys ( Woolly) tient les baguettes, Reinhard travaillera uniquement à l'acoustique, les vocaux sublimes étant assurés par Naima Joris ( qui gratte une guitare une fois sur deux), Janne Vanneste  et Charlotte Caluwaerts.

Première constation, si en 2013 le set proposé par The Happy ( basé sur l'album 'Guilty Pleasure') pouvait être catalogué d'indie pop mélodieux avec un brin de naïveté Walt Disney, en 2014, le groupe, s'il n'a rien perdu de sa subtilité vocale, se dirige vers des sonorités soft rock/americana/ folk rock/country rock lorgnant vers les grands du genre, The Eagles, Fleetwood Mac, Carly Simon, les Indigo Girls ou les plus récents Azure Ray ou Jenny Lewis.

DSC01358.JPG

'Put me down' ouvre, les lead vocals  étant dispensés par la souriante et espiègle ex- voix féminine d'Isbells, Naima Joris.

Ce titre ouaté aux close harmonies  soignées émeut.

La voix soul de Charlotte porte le groovy 'I changed my mind'.

Naima: my guitar is a fake Hummingbird, je viens de l'acheter, this song is called 'The better me'.

DSC01324.JPG
Une composition feutrée à trois voix, le travail discret des barbouzes décorant joliment la mélodie.

Reinhard: j'ai achevé la suivante il y a deux mois.

Oui, il sortait de sa période pré-pubère, ha, ha, ha....

Keske qu'on entend craquer?

C'est rien, 't is mijn tet tegen de gitaar...ha, ha, ha...

Janne sous les spotlights pour ' Cold comfort' en veine classic rock, Charlotte la relaye pendant 'In for a penny' aux effluves The Carpenters.

La setlist semble avoir été abandonnée, le quintette entame un blues nonchalant digne de JJ Cale. ( 'Dirty Love'?) avant de proposer 'Tossing and turning'.

'Victimized' que Naima a composé en pensant à une pub de Dr.Phil (  Stop being victimized, and start being “victim-wise!) va faire un tabac, c'est sûr, la suivante 'Partners in crime' table à nouveau sur les splendides harmonies.

Naima, désabusée, shit, 't is weer aan mij..

Sourires dans l'assistance, elle entame le sombre  'Liar', une nouvelle perle!

'The kiss of death' est amorcé par un petit sifflement avant de virer Eagles, de l'époque d'avant le smash hit 'Hotel California'.

La dernière sera rythmée: 'Money'.

Un set de cinquante minutes donnant envie d'entendre l'album et un concert électrique.

Même sans Isolde The Happy convaincra, c'est une certitude!

DSC01348.JPG

DSC01374.JPG

Time for the jam,  ce qu'attendait une trentaine de musiciens et de choristes de tous poils, Reinhard et Siemon se joignant à eux!

DSC01394.JPG


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte