Magazine Animaux

Le prix à payer

Par Jperino @Jonoripe

Il semble que Daesh soit contre la loi du marché.

Normal me direz-vous. L’état islamique veut mettre en place une règle qui se réfère à la théologie islamique. «Chacun doit se rappeler que mettre en esclavage les familles d'infidèles et marier leur femme est un aspect fermement établi de la charia », déclarait l'organisation dans une publication en ligne,citée par CNNs Lire ici ce que dit le Coran de l’esclavage

daesh-girls-slaves-isis-3.jpg
l'Etat Islamique a donc fait une sérieuse analyse demarché : 

« Le marché des femmes et des butins de guerre a connu une très nette baisse qui pourrait affecter défavorablement les revenus du groupe Etat Islamique ainsi que lefinancementdes moudjahidines».

Du coup, Deash a sorti un document pour réguler ce marché. Selon les prix fixés par l'organisation, une fillette âgée de 1 à 9 ans coûterait 138 euros, une fille de 10 à 20 ans 104 euros, une femme entre 20 et 30 ans 69 euros, une femme entre 30 et 40 ans 52 euros et une femme âgée 35 euros. Le document précise par ailleurs qu'il est interdit d'acheter plus de trois femmes, sauf pour les étrangers comme les Turques, les Syriens ou les Arabes du Golfe. Sommes a verser rapidement à l'encaisseur de Daech.

En cas d’infraction, une seule peine possible : La mort.

A noter que l'américaine Ayn Rand, l’insupportable prophétesse du libéralisme économique et de l’égoïsme comme valeur suprême, ne valait presque rien sur le marché islamique de la femme, même régulé, quand elle a publié ses grands succès. Étonnant non !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jperino 370 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte