Magazine Sport

Grimpe sur les falaises de Majorque

Publié le 24 novembre 2014 par Fredvionnet @grimpisme

escalade majorque

De retour d’une semaine à Majorque avec une météo bien moyenne, je vous propose un passage en revue des quelques spots visités et des infos pratiques. Cela pourra je l’espère vous aider à préparer votre trip de grimpe sur cette belle île, en complément de cet article du blog de Gaëtan Raymond.
Nous n’avons pas grimpé en water solo… l’eau était trop froide pour nous!

Pour s’y rendre
Vols EasyJet Genève-Palma pas chers si on s’y prend à l’avance, pour nous 160€ aller-retour par personne avec un achat des billets 10 jours avant le départ, Cela inclus une majoration pour un bagage en soute de 20kg maximum, indispensable pour transporter le matos de grimpe.

Se déplacer sur place
La location d’une voiture est indispensable pour se déplacer sur l’île. Nous avons eu du mal à finir le plein de gasoil sur la semaine en roulant pourtant beaucoup, mais l’île n’est pas grande.

Se loger
En louant un Berlingot on dort facilement à 2 dedans. On trouve des cartouches de gaz pour le réchaud dans les supermarchés du sport type Intercrotte ou Decatfion dans les zones commerciales de Palma. Heureusement il n’y a pas encore de Vieux Voleur, mais ouverture prévue en mars 2016.
C’est agréable et respectueux pour l’environnement (comment ça les grimpeurs sont radins et chient partout?) de dormir dans les aires de camping qui ont des toilettes et de l’eau. Dans la galerie photo vous trouverez la carte et la liste de ces aires de camping,

Soler
Jolie petit falaise au dessus de la mer même si le pied des voies est sale, en effet une barre d’immeubles est construite juste au dessus de la falaise! Certains points sont très rouillés, méfiates.
« Blobland » 6c et « Ja Som Five » 6c+ sont très beaux, avec des colos et concrétions. Le 6a de « El Mar del Amor » considéré par Rocfax comme une des plus belles voies de l’île n’est étonnement pas terrible.

Sa Gubia, secteur « Parets del Coloms »
Un ciel très menaçant ne nous aura permis de faire que quelques longueurs.
Le 6a dans la grotte de « Comechochos » est assez sympa même si le mousquetonnage du relais démonte bien les hanches, « Estrinina » en 5c est jolie sur du beau rocher gris en mur/dalle.
Le 7a de « Si lo sé no vengo » est complètement dément, entre concrétions et arquées, même si ça vaut 6c max.

Alaro
Nous avons tenté le secteur « Paret de sa Porta ». Il faisait très froid avec beaucoup de vent, quasi ingrimpable par ces conditions, surtout que les voies sont sales, avec de l’herbe dans pas mal de trous, et que les points sont bien abîmés par la corrosion. Dommage car la falaise et le spot sont magnifiques. Le 6c de « Aferra el ful » est très beau.
On s’est pris un énorme orage, vraiment ça ne faisait pas rigoler, mais cela nous a permis de découvrir le refuge du château d’Alaro au dessus des falaises. Avec une demi-pension copieuse à 24€ c’est un bon plan.
Malheureusement le lendemain les colos du secteur «Chorreras» étaient mouillées…

Creveta
Joli secteur proche de la mer pour les voies dans le 5/6a, même si les voies sont très patinées et certaines déséquipées de manière bien vicieuse, comme dans le voie la plus à droite de la falaise, un 5c (« Angsthase ») ou le troisième point est partiellement scié. Mais on ne s’en rend compte qu’au moment de le mousquetonner !
Quand le mauvais temps est bloqué sur les colines, la Creveta permet de voir le soleil.

Perxes
Une grotte démente qui donne envie d’y passer plusieurs jours pour se caler des projets de rési. Malheureusement pour moi les sorties des voies de droite étaient mouillées sur les 2 jours où nous y avons grimpé ou sommes passés à proximité.
Le 5c et le 6b d’échauffement sur la gauche ont le mérite d’exister.
« Colgao » (7b) en dévers sur grosses boules est superbe, tout comme le 7b+ de « Hoodoo Gurus » (voir la vidéo) malgré un réta et une dalle de sortie humides et glissantes.
Pour cette grotte je reviendrais bien à Majorque, comme pour Fraguel aussi où nous ne sommes pas allés car cela devait être mouillé je pense sur la 2eme partie de notre séjour.

Ermita Betlem
Joli site bien loin de tout avec un calcaire crayeux où la grimpe à vue est un cauchemard. Avec le départ des voies humide et glissant des averses du matin c’est encore moins simple !
La grotte du secteur inférieur semble intéressante malgré de nombreuses prises taillées ou collées.

Cala Magraner
Le site carte postale au bord de la mer. Joli de loin mais entre les déchets , le patinage et les tours opérators avec des moniteurs d’escalade anglais en bois…. je dirais franchement… NULLISSIME, je préfère encore le Pouit. A eviter sauf si il pleut à l’ouest de l’île.

Majorque est une belle île sans aucun doute, surtout pour ses régions nord et ouest de collines et côtes magnifiques. Le reste de l’île est beaucoup plus quelconque. Par contre les lieux touristiques de tout Majorque sont souvent très très sales malgré la disponibilité de nombreuses poubelles.
Les gens sont accueillants dans les lieux touristiques et les petits villages.
Les falaises sont toutes très intéressantes si l’on en croit le topo Rocfax actualisé en 2011. Mais on ne va pas relancer ici la polémique Rocfax car la grimpe française pourrait déjà commencer par balayer devant sa porte (voir cet article du blog v1 sur la falaise du Seuil, en Ubaye ). Malheureusement les spots sont pour certains peu fréquentés ou au contraire très patinés, de plus l’équipement a vieilli rapidement à certains endroits en raison du climat maritime et il vaut mieux se méfier quand on saucissonne au deuxième point tout rouillé de la voie.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fredvionnet 12308 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossiers Paperblog

Magazine