Magazine Culture

Mr. Probz - Nothing Really Matters (vidéo)

Publié le 24 novembre 2014 par Urbansoul @urbansoulmag

C’est bon, vous pouvez enfin oublier All of Me, je vous ai trouvé un successeur (et soit dit en passant : le saviez-vous ? John Legend a plein d’autres chansons en fait !). Et c’est testé et approuvé par la mama qui est tombée sous le charme dès la première écoute. « Je suis en amour, quelle belle voix ! Merci pour ce petit moment de douceur », m’a-t-elle répondu quand je lui ai envoyé la version live de Nothing Really Matters, de Mr. Probz.

La première fois que j’ai entendu ce nom, c’était pour une fiche artiste à réaliser pour un client et je vais être honnête avec vous : j’ai levé les yeux au ciel parce que je m’attendais à un protagoniste de la scène EDM ce qui, vous le savez, est loin d’être ma tasse de thé. J’ai découvert à ma grande surprise qu’il s’agissait d’un rappeur à ma grande surprise – qui fut plus grande encore quand j’ai appris qu’il était derrière Waves, l’un des hits de l’été. Un philosophe a dit un jour « C’est marrant, ta tête va pas du tout avec ton corps » (une gommette si vous avez les mêmes références pourries), mais là, admettez que le nom ne va pas du tout avec le (nouvel) univers musical de Dennis Princewell Stehr qui vient de nous sortir une splendide ballade au piano.

Co-écrit par Mr. Probz lui-même, mais aussi Akon et Jake Gosling sur une composition de Giorgio Tuinfort (Rihanna, Michael Jackson), Nothing Really Matters est le prochain extrait tiré du second album de ce caméléon qui devrait voir le jour au début de l’année prochaine. Réalisé par Patrick Killingbeck, le clip reflète sans doute très bien l’état d’esprit du chanteur-rappeur suite à l’incendie ayant détruit sa maison et son studio en mai 2013, le laissant simplement avec son ordinateur, son disque dur et son passeport. « Les deux premiers jours étaient difficiles et puis j’ai réalisé que je n’avais littéralement rien à perdre donc les choses ne pouvaient que s’améliorer. L’incident en lui-même ne m’a pas vraiment changé. Je l’avais échappée belle plusieurs fois déjà par le passé mais je pense que ce qui m’a vraiment aidé à trouver cette détermination, c’est l’amour et le soutien que j’ai reçu dans le monde entier », a-t-il raconté à Billboard. Et cela lui a notamment permis de puiser l’inspiration pour son deuxième opus. « Le concept de mon nouvel album a été construit autour de l’incendie et de la manière dont j’ai perdu tout ce qui était en ma possession pour recevoir le monde en retour. Mais il raconte aussi comment la sortie de The Treatment [son premier album] m’a donné la chance de commencer un nouveau chapitre. Il y aura toujours des influences hip-hop mais je ne pourrais pas dire où tout cela me mènera. La seule chose que j’espère accomplir, c’est de faire un album que je pourrai encore écouter et apprécier dans 10 ans », a-t-il ajouté.

Le jeune homme de 30 ans n’a donc pas fini de faire des vagues après le célèbre remix de Waves par Robin Schulz qui a brisé pour lui toutes les frontières, lui offrant un succès international avec un million de streams par jour pendant trois mois consécutifs sur Spotify. Mr. Probz a d’ailleurs récemment dévoilé une nouvelle version, comportant cette fois des couplets de Chris Brown et T.I.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Urbansoul 6753 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines