Magazine Culture

En décembre à la Cigalière

Publié le 25 novembre 2014 par Idherault.tv @ebola34

 Vincent Delerm

Programmation de Décembre 2014 à la Cigalière à Sérignan

En décembre à la Cigalière – Sérignan

MARDI 2 DÉCEMBRE A 21 H – MERCREDI 3 DÉCEMBRE A 19 H (représentation supp.)

COUP FATAL

Alain platel / Ballets c de la b

Dans le cadre des Scènes associées La Cigalière – SortieOuest

Dans Coup Fatal, le contre-ténor congolais Serge Kakudji et treize musiciens de Kinshasa se mesurent à diverses compositions baroques de Handel et Glück. Tout un univers contemporain – musical et visuel – se crée autour de la voix de Kakudji. Sous la direction du compositeur bruxellois Fabrizio Cassol et du guitariste Rodriguez Vangama, ils injectent dans les compositions d’origine une sérieuse dose de vitalité congolaise, de musique populaire, de rock et de jazz.

Le metteur en scène Alain Platel et le danseur Romain Guion signent la forme théâtrale. Le décor est conçu par le plasticien congolais Freddy Tsimba, qui crée à Kinshasa des sculptures inquiétantes en utilisant des douilles de munition, rassemblées aux secteurs des combats de son pays. Plutôt qu’un hommage à la musique baroque, Coup Fatal est une ode à cette élégance sans pardon des Congolais.

D’après une idée de Serge Kakudji et Paul Kerstens
Direction musicale : Fabrizio Cassol et Rodriguez Vangam
Direction artistique : Alain Platel
Chef d’orchestre : Rodriguez Vangama
Assistance à la direction artistique : Romain Guion
Scénographie : Freddy Tsimba  /  Éclairage : Carlo Bourguignon  /  Son : Max Stuurman
Costumes : Dorine Demuynck  /  Production : KVS & les ballets C de la B
Coproduction : Théâtre national de Chaillot (Paris), Holland Festival (Amsterdam), Festival d’Avignon, Theater im Pfalzbau (Ludwigshafen), TorinoDanza, Opéra de Lille, Wiener Festwochen.

Avec l’appui de la ville de Bruxelles, de la ville de Gand, Brussels Hoofdstedelijk Gewest, Vlaamse Gemeen-schapscommissie, de la Province de la Flandre-Orientale, des autorités flamandes.

Durée : 1h45

Tarif C  –   15 €  /  12 € (privilège)  /  10 € (réduit)  /  6 € (-11 ans et carte jeune)

JEUDI 4 DÉCEMBRE A PARTIR DE 19 H

L’apero des résidences

Rencontre avec Kirsten Debrock

L’Apéro des résidences est un rendez-vous mensuel, destiné à favoriser les rencontres et les échanges entre les artistes résidents de La Cigalière et le public. L’idée est simple : improviser un espace « cabaret » dans le hall de La Cigalière, y inviter un ou une artiste résidant, vous offrir un verre et laisser place à la discussion, aux échanges…

Chaque mois un artiste différent, chaque mois une nouvelle rencontre. Ces soirées, avant tout conviviales, sont ouvertes à tous en entrée libre. Pas besoin de réserver, on vous attend ! (Tous les premiers jeudis du mois – hors indication contraire.

Ce mois-ci, rencontrez la chorégraphe Kirsten Debrock, artiste associée à La Cigalière, qui abordera les diverses étapes de création de son nouveau spectacle « Regarde-moi » (programmé à La Cigalière mardi 9 décembre à 20 h 30).

Durée : 1 h 20 environ

Entrée libre, apéritif offert

VENDREDI 5 DÉCEMBRE A 20 H 30

L’engrenage

Hugues Leclere / Patrick Poivre d’Arvor

Patrick Poivre d’Arvor est Guillaume A., jeune poète au talent éblouissant, qui vient d’être nommé éditorialiste d’un grand quotidien français au début de l’année 1913. Guillaume assiste, impuissant, à la montée de la folie destructrice en Europe, qui conduira, par la mécanique implacable d’un engrenage effarant, au monstrueux désastre de la Grande Guerre.

Entre romantisme vacillant et réalisme cruel, Patrick Poivre d’Arvor nous entraîne dans la genèse du conflit, évoquant les éditoriaux de l’époque, le discours fatal de Jean-Jaurès, la déclaration de guerre de l’Allemagne à la France et les lettres éperdues d’Apollinaire à sa Lou.

Le pianiste Hugues Leclère interprète les plus grands compositeurs, saisis de stupeur en cette année 1913 comme s’ils pressentaient l’avènement imminent du déchaînement de la barbarie humaine.

engrenage

Hugues Leclère a conçu ce spectacle à la suite du récital nommé « 1913 », que lui avait commandé le Musée de la musique de Paris en 2009. En effet, les œuvres, toutes composées en 1912 et 1913, l’avaient marqué autant que le public, par leur gravité extrême et leur sombre beauté.  Une musique « conjoncturelle », marquée par une angoisse et une violence de la société qui affleure dans tous les domaines de la société.

L’Engrenage se propose d’explorer plus largement cette tension intense qui semble prévaloir en cette fin d’année 1913 et au début de 1914, en étendant le champ artistique à la littérature, à la photo et au film. Ce tableau avant tout artistique, forcément incomplet mais sans parti-pris idéologique, permet de replacer le spectateur dans l’ambiance tout à fait particulière qui précède la Grande Guerre. Sans prétendre expliquer, L’Engrenage cherche simplement à stimuler par la force évocatrice de l’art la réflexion du spectateur et à lui donner peut-être envie d’approfondir plus scientifiquement les faits évoqués par la suite.

Gabriel FAURÉ (1845-1924) 11ème Nocturne (1913)

Erik SATIE (1866-1925) Heures séculaires et Instantanées (1914)

Alexandre SCRIABINE (1871-1915) Sonate n°9 « Messe noire » op. 68 (1913)

Claude DEBUSSY (1862-1918) Des pas sur la neige (1909, Préludes, Livre I)

Général Lavine, eccentric (1911, Préludes, Livre II)

Hommage à S. Pickwick Esq. P.P.M.P.C. (1911, Préludes, Livre II)

Canope (1911, Préludes, Livre II)

Feux d’artifice (1911, Préludes, Livre II)

Charles CUVILLIER (1877-1955) Troublante Volupté, extrait de l’opérette « La Reine joyeuse » (1912)

Arnold SCHÖNBERG (1874-1951) Klavierstücke op. 11 n°3 (1909)

Ferruccio BUSONI (1866-1924) Sonatine n°2 BV 259 (1912)

Extraits de presse : Le journal des débats politiques et littéraires, La Croix, La Presse, L’Humanité, L’Intransigeant, Le Figaro, Gil Blas, Le Gaulois, Le Petit Parisien, L’Élan.

Extraits de textes :

Guillaume APOLLINAIRE Alcools, Lettres à Lou

Jean JAURÈS Discours du 25 juillet 1914

Raymond POINCARÉ Discours du 4 août 1914

Blaise CENDRARS Sœur Philomène

Anonyme Un Empire allemand universel

Wilhelm VON SCHOEN Déclaration de guerre à la France

Maurice BARRÈS Du Sang, de la volupté et de la mort

Filippo Tommaso MARINETTI Manifeste futuriste

Gabriele d’ANNUNZIO Manifeste

Durée : 1h40
Tout public dès 14 ans

Un spectacle écrit par Hugues Leclère
Patrick Poivre d’Arvor, narrateur
Hugues Leclère, piano
Conception et réalisation : Hugues Leclère
Adaptation des textes : Patrick Poivre d’Arvor
Recherche documentaire : Amélie Baudouin, Lorraine François
Suivi technique : Patrice Vince
Montage vidéo : Sophie Le Strat, Iliade productions
Matthieu Deshais, Ere productions
Production RML

Remerciements : Laurence Braunberger, Les Films du jeudi – Sylvie Dreyfus – Alphandery, BNF.
Crédits archives vidéo : extraits du film  »Paris 1900 » © Les Films du jeudi
Crédits archives presse, images : Gallica (collection numérique BNF) – Gallimard

TARIF B   –  20 €  /  18 € (privilège)  /  15 € (réduit)  /  8 € (-11 ans et carte jeune)

MARDI 9 DÉCEMBRE A 20 H 30

Regarde-moi

Cie kd danse / Kirsten Debrock

Nouvelle création de la chorégraphe Kirsten Debrock, Regarde-moi est une pièce chorégraphique pour trois danseurs qui, comme son nom l’évoque, porte sur le regard, comme une proposition d’ouverture à l’autre, d’échange, de rencontres, de relations… Comme les particules élémentaires, chaque individu observé avec une attention, quelle qu’elle soit, modifie sa façon de bouger, sa trajectoire. Il agit en réaction du regard de l’autre. L’accepter ou le rejeter, le provoquer ou le fuir. Comment rester soi-même face au regard de l’autre. Comment regarder sans posséder, sans désir de domination ?

Chorégraphie : Kirsten Debrock
Interprètes : Deborah Lary, Thomas Regnier et Loriane Wagner
Design sonore : Olivier Soliveret
Création lumière : Laëtitia Orsini
Regard extérieur : Michel Vincenot
Costumes : Rachel Sleet

Regarde-moi3_md

Coproduction : La Cigalière, L’espace Culturel de Ferrals les Corbières, la Scène des 3 Ponts, l’Art Vivant 11 dans le cadre de la Rési-Danse départemental de l’Aude. Avec le concours de la D.R.A.C. Languedoc Roussillon, la Région Languedoc-Roussillon et le Département de l’Hérault. Avec le soutien de Réseau en Scène.

Durée : 1 h environ

TARIF C   –  10 €  /  8 € (privilège)  /  6 € (réduit)  /  4 € (-11 ans et carte jeune)

AUTOUR DU SPECTACLE :

  • apéro des résidences(entrée libre) : Jeudi 4 décembre à 19 h
  • Représentations scolaires(réservation indispensable) : Mardi 9 décembre à 14 h 15

JEUDI 11 DÉCEMBRE A 20 H 30   –  Première partie (programmation en cours)

Concert (coup de cœur !)

Vincent Delerm

Les amants paralleles

Cinq ans après sa dernière tournée – qui avait véritablement charmé le public lors de son passage à La Cigalière – Vincent Delerm revient sur la scène sérignanaise avec un album épuré, Les Amants parallèles. Faisant de chacun de ses concerts un spectacle à part entière, il signe sans doute là sa plus belle réalisation scénique.

DELERM_HIDIRO

Comme dans un film ou un livre, Delerm y retrace le parcours amoureux d’un couple, avec toujours ce qu’il faut de surprises, d’humour et de théâtralité. Seul en piano-voix, Vincent Delerm sait à la fois être très émouvant et très drôle… Bien plus qu’un cinquième épisode discographique, Les Amants parallèles apparaît donc, par ses chansons, ses illustrations et sa construction théâtrale, comme la somme éblouissante des influences d’un artiste que chaque nouveau projet rend plus attachant encore.

Durée : 1 h environ

Piano et voix : Vincent Delerm

Scénographie et conseil artistique : Aurélien Bory

Lumière théâtre d’ombres : Arno Veyrat

Création et mise en lumière : Nicolas Maisonneuve

Arrangements musicaux : Clément Ducol

Graphisme : Caroline Sauvage

Assistante mise en scène : Céline Gaudier

Régie générale : Bernard Désage  / Régie Lumière : Thomas Giubergia

Régie son : Hervé Bourdon  /  Régie plateau : Jean Schteyer

Chauffeur, machiniste : Miguel Habert

Remerciements à Pierre Dequivre et François Xavier Tourot

TARIF B   –  22 €  /  20 € (privilège)  /  18 € (réduit)  /  10 € (-11 ans et carte jeune)

DIMANCHE 14 DÉCEMBRE A 17 H (et non 18 h comme indiqué sur la plaquette)

cirque – théâtre – rêve

SPECTACLE FAMILIAL – coup de cœur !

le carrousel des moutons

compagnie d’irque & fien

Sur une scène circulaire, le temps s’arrête pour laisser place aux rêves. Au centre, un piano. Sur les touches, les mains gracieuses d’une pianiste rêveuse. Au-dessus d’eux, un acrobate s’élève en même temps que les notes de musique.

Carrousel-des-moutons-md_Geert-Brams

D’Irque et Fien au pays des merveilles, deux artistes généreux qui nous entraînent doucement vers un monde de poésie. Il est temps de voir les yeux grands fermés, de saisir la beauté de la nuit et l’essence même du cirque dans ce spectacle irréel, aux performances techniques époustouflantes et à la musique délicate.

Un spectacle sans mot, qui laisse sans voix. Une invitation pour petits et grands à tendre la main pour se saisir de leurs rêves.

 »Une sonate intime de la famille du Petit prince. » Télérama
 »Petits et grands enfants se sont laissés embarquer avec délice dans ce spectacle muet, ivre d’onirisme et de délicatesse, avant d’aller compter les moutons et de s’endormir, apaisé. »  La Nouvelle République

Durée : 1 h.

Spectacle familial, tout public dès 4 ans

Avec Dirk Van Boxelaere et Fien Van Herwegen
Aide indispensable : Léandre Ribera
Lumières : Jonas De Wulf
Technique : Dimitri Ceulemans

Tarif C  –  10 € (assis) / 8 € (privilège)  /  6 € (réduit)  /  4 € (-11 ans et carte jeune)

 

 

La Cigalière – Parc Rayonnant – 34410 SERIGNAN

Informations et réservations : 04 67 326 326  /  www.lacigaliere.fr

La billetterie est ouverte du mardi au vendredi de 14 h à 19 h et samedi à partir de 16 h, soirs de représentations uniquement

éé  

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Idherault.tv 41794 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine