Magazine Culture

The Dukes

Publié le 01 décembre 2014 par Lordsofrock @LORDS_OF_ROCK

thedukuyu The DukesThe Dukes est un duo franco américain qui prouve que l’union fait la force. Ce mini supergroupe (au sens des seventies, rassemblements de membres de divers groupes pour fonder un groupe à la réputation exceptionnel comme Cream ou ELP) a séduit un large public rock avec son premier album, où l’on retrouve l’influence de groupes tels que les Whites Stripes ou Queens Of The Stone Age. Que du bon, me direz-vous. Et pour ce second disque, c’est un peu pareil, un peu beaucoup même, parce que c’est tout simplement aussi réussi. J’y perds mon français, vous pouvez le constater. Alors je vais me calmer (mais c’est trop bon de s’injecter cette musique dans les oreilles !!!) pour vous expliquer.

elodiecabr The Dukes

L’album s’ouvre sur "Just in case", un titre plutôt pop. En douceur, me direz-vous, et c’est le cas. On n’est pas loin de la pop-rock de MTV, et c’est déjà réussi sans être vraiment neuf. L’énergie du groupe et la ligne mélodique y sont assurément pour quelque chose. "Smoke against the beat", après son début plutôt « noisy » donne le second ton du disque, plus énergique, plus rock. Les titres suivants sont soit pop (Daisy’s eyes ou The Great Escape) soit plus rock (Black Hole Love ou The Grey love). Et, attention les oreilles, dans les innovations, il y a un riff bien plus bluesy pour "Gold Digger", ou le coté rock vitaminé à la guitare acoustique de "Alive" (avec une excellente ligne mélodique !). Ce qui prouve qu’on va un peu plus loin que le premier disque !

Ayant retrouvé mes mots, j’ose penser que vous avez compris que The Dukes n’est pas à son second coup de chance, mais plutôt sa consécration, avec un second album aussi réussi que le premier. Encore une preuve que le rock n’est pas mort, et qu’avec ce genre de groupe, on est reparti pour des années !
 



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lordsofrock 14193 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte