Magazine Culture

Correcteurs orthographiques : pédagogues ?

Publié le 01 décembre 2014 par Jean-Vincent Voyer @JVVoyer
Ane 300x252 Correcteurs orthographiques : pédagogues ?

Des ânes ? Oui, mais pas pour tout le monde…

Les correcteurs orthographiques sont-ils des ânes ?

Il y a quelques mois, dans un autre article, le « Blog orthographique » posait déjà cette question, et, pour y répondre, proposait une expérience « hautement scientifique » sous la forme d’un petit texte à soumettre aux correcteurs orthographiques. Ce texte commençait comme ceci :
«à l’eau ? la peau lisse ?
eau ce cours, ces plus pot cible… »
Suivait une dizaine de lignes du même genre. Ce texte, tellement truffé de fautes d’orthographe par rapport à ce qu’il veux exprimer qu’il est nécessaire de le lire à voix haute pour le comprendre, est destiné à être soumis aux correcteurs orthographiques. Et… ils ne trouvent rien à y redire !
Tout simplement parce que tous les mots utilisés existent, et sont correctement orthographiés, même s’ils sont utilisés de façon absurde.
Alors, des ânes, les correcteurs orthographiques ? Le sujet mérite d’être examiné d’un peu plus près…

Les correcteurs orthographiques de base…

Dans son blog, ironiquement nommé « Chouette, le niveau baisse », un enseignant souligne : «Il n’est pas question de parler ici des versions de base présentes dans les traitements de texte habituels, mais des correcteurs informatiques professionnels. Ceux-ci sont capables de retrouver plus de 85 pour cent des erreurs présentes dans les textes qui leur sont soumis (une quinzaine de pour cent seulement pour les correcteurs de base…) ».
Autrement dit, pour ce qui est des correcteurs orthographiques de base, il fait le même constat que moi : ce sont des ânes !
J’irai même jusqu’à dire que ce sont des ânes dangereux… en effet, sachant qu’ils ne corrigent que 15 %, grosso modo, des fautes d’orthographe, ils en laissent passer 85 %, ! Et celles-ci, compte tenu de la confiance à peu près aveugle qui est portée au « correcteur », sont immédiatement perçues comme correctes, et donc renouvelables à l’infini ! Grave !

Les correcteurs orthographiques professionnels.

Là, c’est autre chose.
Ils peuvent aller jusqu’à 85 % de correction, environ.
Ils sont capables également d’analyser le contexte d’un mot, de donner plusieurs niveaux l’explication (de la simple info bulle à l’explication contextuelle détaillée), et même de proposer des dictionnaires. Nous quittons là le simple correcteur orthographique maladroit pour atteindre l’aide à la rédaction.
Je conseille la lecture d’une petite étude bien faite qui a été publiée par « commentçamarche.net » et que vous trouverez à cette adresse http://www.commentcamarche.net/faq/28500-correcteurs-orthographiques-bien-les-choisir-et-les-utiliser

Les correcteurs orthographiques pédagogues ?

correcteur 300x188 Correcteurs orthographiques : pédagogues ?

Les correcteurs orthographiques pédagogues ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jean-Vincent Voyer 1268 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines