Magazine Cinéma

Ces héritiers vous rendront riches à tous les niveaux!!

Par Filou49 @blog_bazart
02 décembre 2014

les-héritiersIl y a plus de deux ans,lors de chronique de Bowling, le précédent film de la cinéaste Marie Castille Mention Schaar, j'ironisais un peu sur le fait que cette productrice (notamment du succès surprise de Lucien Jean Baptiste "Ma première étoile", qu'elle avai également scénarisé)  devait avoir quelques facilités à voir ses projets se réaliser plus vite vite que ses collègues de la profession.

Il faut dire que "Bowling" et "Ma première fois ( titre ressemblant à ma Première étoile, hasard ou coiencidence?), les deux premiers films Marie Castille Mention Schaar,  sortis coup sur coup au cours de l'année 2012, donnaient un terrible sentiment de bâclé  et ne présentaient pas beaucoup d'utilité, à part celle de s'ajouter à la longue liste des films français afin de donner du grain à moudre aux nombreux détracteurs du cinéma français actuel (témoin cette Une du dernier Première qui exhorte le cinéma français à enfin tourner des bons films).

Je ne sais si Marie Castille Mention Schaar a eu le même raisonnement que moi, ou bien si elle s'était trouvée obligée de faire ses preuves avec des films de commande avant de passer à un projet plus personnel, toujours est il que son troisième long métrage, "Les Héritiers", que j'ai eu la chance de voir en avant première il y a quelques semaines, avant sa sortie salles dès demain est radicalement différent, que ce soit au niveau du fond et de la forme, à tel point que je me suis demandé si c'était bien la même réalisatrice ou un homonyme (en même temps vu le  son nom n'est pas assez courant, les probabilités sont peu nombreuses) qui avait filmé ces Héritiers.

Ces héritiers vous rendront riches à tous les niveaux!!

 Ce qui épate avec ce troisième long métrage de Marie Castille Mention Schaar, c'est que ce sujet, qui aborde les questions du devoir de mémoire et de la confrontation entre des lycéens de banlieue défavorisée et la parole d'anciens déportés victime de la Shoah  pouvait nous faire redouter  les mêmes défauts que dans ses premiers films, à savoir une approche plein de bons sentiments et de manichéisme.

Or, et on s'en aperçoit très vite avec beaucoup de bonheur,  la cinéaste arrive à contourner ces écueils grâce à un scénario toujours crédible et sincère, et une mise en scène, quasi documentaire, en immersion totale avec ses personnages et sa salle de classe de seconde, que la caméra ne quittera que très rarement.

Si le scénario évite à ce point les clichés et les caricature c'est  en premier bien parce qu'il est basé sur une une histoire vraie vécue par le jeune comédien Ahmed Dramé (déjà apprécié dans le joli Les Petits Princes), ici co scénariste du film. 

Ces héritiers vous rendront riches à tous les niveaux!!

En effet,  l'intrigue prend comme point de départ le point de vue d'une professeur d'un lycée d'histoire géographie de banlieue parisienne  (Arianne Ascaride, dans un rôle totalement fait pour elle et qu'on a plaisir à retrouver avec s'être un peu perdue le long du fil d'Arianne) qui va décider de faire passer un concours d’Histoire à sa classe de seconde la plus faible. Ils vont participer au concours national de la résistance et de la déportation, et cette rencontre, entre H​istoire et sentiments,  les transformera à jamais .

 Grâce au gros travail de documentation de la réalisatrice (qui a visiblement, d'après le dossier de presse, visité de nombreuses classes de secondes de différentes sections, pour s'imprégner de l'ambiance d'une classe), " Les Héritiers" a pour principal atout ce souci de réalisme qui nous montre le quotidien non édulcoré classe de ZEP d’aujourd‘hui, entre scènes visiblement improvisée et partie plus écrite.

On pense forcément pas mal à "Entre les Murs", la palme d'or 2008 de laurent Cantet, sauf que le personnage joué par Ascaride n'a pas le cynisme de celui joué(?) par Bégaudeau, et que la partie sur le Shoah vient apporter une dimension tragique absent du film de Cantet.

Ces héritiers vous rendront riches à tous les niveaux!!

Car, seuls les cyniques (Bégaudeau par exemple? :o) ou les pisse froid ne devraient pas être émus devant Les Héritiers, oeuvre poignante et gorgée d'humanité, qui nous questionne avec intelligence sur notre société et sur la nécessité d'oublier communautarisme et individualisme. Les héritiers » parviennent totalement à transmettre un message d’espoir redonnant foi aux plus sceptiques, et rien que pour cela, on jettera sans aucun problème un voile sur quelques scènes moins réussies ou sur une musique parfois un peu trop présente.

Parfaitement joué par une Arianne Ascaride et une troupe de jeunes professionnels épatants (même l'humoriste du PAF Stéphane Bak oublie d'être agaçant), ce film, fédérateur et optimiste, est à conseiller pour toutes les générations de spectateurs (a fortiori la tranche 13-18 ans évidemment), et devrait rencontrer dès demain un succès public que je lui souhaite de tout mon coeur..

Bande-annonce : Les Héritiers


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines