Magazine Culture

Critiques Séries : Once Upon a Time. Saison 4. Episode 10.

Publié le 02 décembre 2014 par Delromainzika @cabreakingnews

Once Upon a Time // Saison 4. Episode 10. Fall.


Après le double épisode précédent, je dois avouer que j’avais presque envie de voir comment Once Upon a Time pouvait aller plus loin dans la médiocrité. Car cette saison, il faut bien l’avouer, dès qu’elle fait quelque chose d’intéressant, elle retombe directement dans ses travers. C’est dommage car l’univers de Frozen a pourtant été plutôt bien utilisé dans la forme. En effet, avec l’introduction de la Snow Queen originelle, de toutes les petites histoires qui y sont liées et puis Georgina Haig est clairement celle que l’on a envie d’enlacer dans ses bras sous les traits d’Elsa. Sauf que voilà, dans le fond c’est particulièrement creux. Il y a eu des tentatives, notamment en creusant un peu plus les pouvoirs d’Emma, une autre des bonnes idées de la saison. Sauf que rapidement on s’est retrouvé avec une intrigue qui a pris énormément de temps et qui a tourné légèrement en rond pour ne pas délivrer tout ce que l’on pouvait espérer (malheureusement). Et enfin il y a forcément la relation entre Emma et Killian. Autre bonne idée de la saison mais plutôt réussie dans son ensemble. C’est même l’une des choses que j’ai aussi envie de saluer. Mais parlons maintenant de « Fall » qui se devait donc de changer un peu les choses et d’apporter un peu d’action à Storybrooke. Heureusement pour moi, j’ai globalement eu ce que je suis venu chercher dans Once Upon a Time depuis le début de la saison et c’est assez réjouissant.

Tout l’épisode rutile comme une moto bien entretenue et pourtant ce n’était pas gagner. L’association entre la Snow Queen et Mr. Gold fait des émules, surtout quand ce dernier fait des demandes particulières. Il va alors forcer Hook à enfermer les fées de Storybrooke dans le chapeau de sorcier. J’ai adoré les moments, surtout que Hook n’est pas très heureux de le faire (on peut dire qu’il est vraiment contraint) et de l’autre Mr. Gold, qui était devenu quelqu’un d’assez sympathique au fil des années, est en train cette année de retomber dans ses travers les moins sains. Pendant ce temps, Anna et Kristoff se réveillent de leur glaciation afin de retrouver Blackbeard. Ce dernier, incarné par Ian McShane (Kings) est un personnage assez amusant. Une sorte de mélange de Blackbeard de dessin animé avec un peu de Jack Sparrow dedans. Il fallait bien s’attendre à ce qu’il ne soit pas quelqu’un de très courtois mais Anna et Kristoff sont un peu trop niais pour s’en rendre compte au premier abord. Quand Elsa n’est pas là, la soeur fait vraiment n’importe quoi (même si elle a tout de même eu une idée qui n’était pas si bête que ça sur le papier). Mais Anna n’est pas suffisamment forte tout simplement. C’est en tout cas ce qui ressort une fois de plus de cet épisode et des personnages de Frozen.

Cette semaine pas de flashbacks de trop et je pense que c’est une autre bonne idée, surtout que Blackbeard était une bonne idée pour dépoussiérer un peu la narration. Cela permet d’éclaircir un peu les choses à Storybrooke et d’alléger la narration qui était déjà très lourde depuis quelques épisodes (sans que cela soit une mauvaise chose mais ce n’était pas très bien utilisé). La fin de l’épisode était plutôt excitante. En effet, j’ai hâte de voir ce que Once Upon a Time va faire de Mary Margaret version potentiellement méchante étant donné que le but de Snow Queen pourrait bien fonctionner.

Robin Hood - « Regina, I'm not afraid of you. »
Regina - « But you really, really should be. »

Et puis il y a bien évidemment Robin Hood et Regina. Si je n’ai pas cité cette histoire parmi les bonnes idées de la saison c’est simplement que cela se fait dans la suite logique de ce que l’on avait déjà pu voir dans la saison précédente.

Note : 7/10. En bref, intéressant.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte