Magazine Culture

La vie de Jeanne d’Arc (Anatole France)

Publié le 02 décembre 2014 par Dubruel

La vie de Jeanne d’Arc (Anatole France)

L’enfance 2/4

Les Anglais (surnommés ‘les Godons’), occupaient la Guyenne, la Normandie, le Maine, la Picardie, l’Île-de-France et Paris. Ils étaient haïs et craints des Français pour leur grande réputation de cruauté. Ils reniaient Dieu. C’étaient des diables.

Quand Jeanne avait treize ou quatorze ans, elle avait la guerre partout autour d’elle : le mari d’une de ses marraines fut pris par les gens d’armes, le mari de sa cousine germaine tué d’un coup de bombarde, la région pillée, dévastée, tout le bétail emporté ; des nuits d’épouvante, des rêves affreux, voilà ce qu’elle connut dès son enfance.

Un jour d’été, à l’heure de midi, dans le jardin de son père, elle entendit une voix accompagnée d’une lumière qui lui fit grand ’peur ; « Je viens de Dieu pour t’aider à te bien conduire. Jeannette, sois bonne et Dieu t’aidera. ». Les jours suivants, la voix se fit encore entendre. La troisième fois, Jeanne reconnut la voix de l’ange Saint Michel, le patron du duché de Bar. Elle le voyait parfois contre quelque pilier d’église ou de chapelle sous l’aspect d’un beau chevalier, portant le heaume couronné, la cote d’armes et l’écu (bouclier) et transperçant le démon de sa lance.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dubruel 73 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine