Magazine Culture

Xmas tree operation

Publié le 02 décembre 2014 par Pomdepin @pom2pin

Vous vous doutiez bien que je n’allais pas me contenter de mettre des photos pour le Xmas Addict…je vais aussi faire des tas de billets parlant de Noël. Le programme est toujours aussi chargé à l’école, avec la Xmas fair, la nativity play, les divers Xmas carol concert. Pour être dans l’ambiance, comme tous les élèves, les enseignants et presque toutes les mamans, j’ai investi dans un nouveau serre-terre (j’ai mis une photo sur Facebook…je sens un top 10 sur le sujet!). Finis les bois de Rennes et les grelots, cette année, je fais très classe avec un mini-chapeau de Noël à paillettes perché au dessus de l’oreille. On ne se moque pas, au moins, je n’ai plus les boucles d’oreilles sapin qui clignotent (parce que j’ai fait une allergie, sinon, je les mettrais toujours).

IMG_1038.JPG

(La touche finale…Merci mille fois Carrie, je suis très touchée.)

Et bien sur, ma maison est surchargée de trucs plus kitsch les uns que les autres délicatement décorée. On a mis le sapin dès dimanche, c’est une opération familiale. Marichéri et Pré Ado, n’écoutant que leur courage sont allés récupérer l’arbre en plastique et les trois tonnes de décorations dans le grenier. C’est une expédition digne d’Indiana Jones, il faut monter sur une échelle branlante qui me donne le vertige rien qu’à la regarder, fouiller dans le bazar infâme (ce n’est pas de ma faute, j’ai peur d’escalader l’échelle, alors je jette directement ce que j’ai à mettre dans le grenier depuis le palier, par la trappe. Une fois sur deux, ça me retombe directement sur la tête, mais tant pis). Ils ont progressé prudemment pour ne pas se faire éborgner par une branche de sapin en plastique, mordre par une valise mal fermée et encore pleine de sable ou juste se prendre dans l’œil l’ampoule rachitique qui éclaire la pièce avec la vivacité et la bonne humeur d’un cierge éteint.

Les filles, Bébé 5 et moi, n’écoutant que notre courage, sommes allés récupérer L’Ado dans sa chambre. Et cette fois, même Indiana Jones ne s’y serait pas risqué. La chatte dormait sur le lit, drapée dans un cahier de math. Un bout de pizza trônait négligemment sur la chaise de bureau, au milieu d’un tas chaussettes (et oui, L’Ado s’est bien assis dessus), le sol était jonché de vêtements divers et de livres de cours. Je me suis encore pris le cactus rachitique qui n’en finit pas de crever sur la plante des pieds. Qu’est ce que ce végétal agressif faisait sous un t-shirt, juste devant la porte? Je maintiens qu’il fait exprès de se camoufler pour mieux me sauter dessus, ce machin est teigneux. Malgré les grognements de sanglier asthmatique de L’Ado, je n’ai pas cédé. Je suis peut être une esclavagiste fasciste et pas cool, coin, mais la décoration du sapin est un grand moment familial, il se bouge et vient participer ou je lâche Bébé 5 en liberté dans sa collection de BD.

On s’est donc retrouvé à 8 dans le salon, la chatte adorant le sapin de Noël. Elle a l’air de trouver éminemment sympathique qu’on se décide à planter un arbre, même en plastique dans la maison. Pendant un mois, elle dort sur la jolie couverture rouge (pailletée) aux pieds de l’arbre, ce qui lui permet souvent de finir avec une guirlande sur la tête et une boule accrochée à la queue. L’Ado est joueur avec cette bête. Dans la joie et la sérénité, on a monté le sapin. Ce fut une réussite totale, à part qu’on l’a assemblé à l’envers. On reste calme, on recommence. Pré Ado, coiffé des branches supérieures tenait le pied, pendant que l’Ado essayait de l’embrocher avec le tronc. Princesse 2 commençait à jeter des guirlandes au petit bonheur sur les branches que Marichéri tentait de démêler, sur la tête de sa sœur, et jusque dans la gamelle de la chatte, pourtant dans la cuisine.

On a fini par avoir un sapin à peu près présentable, on passe à la déco. Et là, Bébé 5 qui a suivi les opérations d’un oeil surpris depuis le début a enfin compris: bon sens, mais c’est bien sûr, on joue à la balle! Dès qu’on accroche une boule, il l’enlève pour jouer au foot dans le salon, avec la chatte. Elle en a eu marre de se faire bombarder et a fini toute hérissée, à un mètre du sol, complètement empêtrée dans le sapin. Pré Ado a voulu l’attraper au lasso, en utilisant une guirlande et le sapin est tombé. On recommence toujours dans la joie et la bonne Humeur. Pour détendre l’atmosphère et créer une joyeuse ambiance festive, j’ai eu l’idée de mettre des chansons de Noël. L’Ado, au bord de la crise de nerfs m’a menacé de se plaindre à childline pour torture mentale au bout de la 15eme fois que laaaaast christmaaaaas a retenti mélodieusement dans le salon, cet enfant est grincheux quand même.

Maricheri est resté calme au milieu de la tempête. Pendant que j’allais chercher la serpillère (la chatte a très mal pris de se faire virer du sapin), il a remonté le conifère en plastique. On a pu convaincre bébé 5 d’arrêter de tout arracher. Dans un élan fraternel surprenant et noëlesque, L’Ado et Pre Ado ont même réussit a très bien s’entendre pour décorer la partie supérieur, j’ai changé la B.O. pour « do they know it’s Xmas ». Les princesses étaient ravies, une vraie petite famille modèle. Et là, catastrophe Princesse 2 nous annonce qu’on a oublié les guirlandes « qui font le lumière qui fait le flashing de le Noël ». Quel est l’imbécile qui a entortillé ça n’importe comment l’année dernière en défaisant le sapin? Comment ça , c’est moi, pas du tout! Si? Même Maricheri a perdu patience à s’empêtrer dans les fils électriques et les petites ampoules.

Bref ça nous a pris l’après midi, en toute sérénité, mais on a un sapin, j’ai même déjà accroché les stockings, les chaussettes de Noël. On va pouvoir passer à la deco extérieur. Allez, tous en chœur, 🎶laaaast christmaaaaas, i gave You my heaaaaaaart! 🎶


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pomdepin 10255 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines