Magazine Culture

Sur les planches | Un New Yorkais à Paris

Publié le 04 décembre 2014 par Generationnelles @generationnelle

Il est américain mais fait un show en français à Paris. Décalage horaire au Studio Marie Bell avec Sebastian Marx dans son spectacle un New Yorkais à Paris.

Au programme : Sebastian Marx est américain, enfin pas totalement, il est argentin juif new yorkais. Un new yorkais qui rêve de la ville lumière de sa grosse pomme et qui réalise son rêve à 24 ans. A lui, la capitale pittoresque, les petites françaises et les joies de la langue de Molière, vraiment?

10699849_10152340553612967_3995891749973229994_o


On y va/on n’y va pas? Il se passe des choses dans les sous terrains du théâtre du Gymnase. Alors que les acteurs de Flashdance battent la mesure sur le parquet de danse, un étrange voyage se prépare dans ses entrailles. C’est là dans une cave, grosse comme le sentier des halles, qu’un micro attend son détenteur tous les mardis soirs. Une petite salle, un pied de micro, il suffit de jeter un coup d’oreille pour entendre des phrases venus des 4 coins du monde et se demander alors : mais est-ce Paris ou New-York? Le trublion qui viendra régler l’affaire, le voilà, parcourant la salle d’un pas décidé pour prendre le contrôle de son royaume la scène. Le comédien de stand up, le fil à la main, sème encore le doute et début un speech en anglais. En anglais? N’ayez crainte l’américain aime bien se jouer de son public de français.

Un public qu’il chambre sur sa langue digne de surréalisme allemand, ses tics de language devenus ponctuation ironique ou les françaises. Ahlala ces françaises si élégantes, victimes de fantasmes les plus mythiques derrière lequel il court après. L’amour, les filles, les enfants? Un peu comme tous les humoristes. Quelle est la différence d’avec ses compères alors? Sebastian Marx observe tout, comme un sniper de la vie parisienne, il vient avec bonne humeur tâter là où ça fait rire. Bonne humeur? Oh oui, le new yorkais met sa touche américaine pour parler des touristes français à New-York, des rites alimentaires autour des sacrés vins et fromages, et également les logements mini à Paris avec cet accent délicieux « mais bon » bien marqué. A ne surtout pas louper avant inventaire.

Les mardis à 21h30 jusqu’au 30 décembre.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Generationnelles 7516 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine