Magazine Culture

Made in Scandinavia

Publié le 07 décembre 2014 par Urbansoul @urbansoulmag

Je lisais il n’y a pas si longtemps un article sur Noisey qui faisait l’éloge de la pop suédoise, le pays étant le troisième plus grand exportateur du genre après les Etats-Unis et le Royaume-Uni. Et côté soul et R&B, il est vrai que je regarde aussi très souvent vers le nord car je trouve que les Scandinaves en général ont une plus grande liberté dans leur créativité et n’ont pas peur de brouiller les pistes et de se laisser porter par le courant, plutôt que de se cantonner à rester enfermés dans une seule case. Je pense notamment à Kim Cesarion, Seinabo Sey, Dirty Loops ou encore Mapei. Et voici, ci-dessous, trois autres demoiselles nous venant du froid qui n’ont pas peur de n’en faire qu’à leur tête.

Adée 
Si elle mêle d’ordinaire soul et rap dans ses morceaux, la Suédoise a choisi pour nouveau single la ballade Don’t Leave, naviguant sur une mélodie très simple au piano. Le titre est extrait de l’EP Honesty et le clip qui l’accompagne ne devrait d’ailleurs pas tarder à arriver (et je ne manquerai pas de le partager une fois qu’il sera là). Si vous souhaitez faire une bonne action à l’approche des fêtes, sachez qu’Adée a décidé de participer cette semaine au Musikhjälpen 2014, un événement caritatif qui se déroule toute la semaine précédant Noël. « Cette année, l’argent récolté sera reversé à la lutte contre le sida/VIH. Je veux mois aussi faire partie de ce formidable projet et donc dès lundi, je verserai 30% des bénéfices de toutes mes ventes et, comme toujours, je verserai 10% supplémentaires aux associations de soutien aux femmes (Sveriges tjej och kvinnojourer) », a-t-elle annoncé sur Facebook. L’EP Honesty est disponible sur iTunes.

Daniela
Il fut un temps où Daniela Sörensen (de son vrai nom – ou plutôt son nom complet) jouait les choristes pour d’autres artistes suédois. Mais ça, c’était avant de se lancer dans sa propre aventure, du haut de ses 18 ans ! Après avoir présenté son premier single Eternal Lie il y a deux mois, la belle a récemment dévoilé son successeur Our Time, toujours avec cette voix mûre et pleine d’assurance, et cette petite infusion d’éléments pop et électro.

Anya
Anya nous vient de l’autre côté du pont de l’Øresund. Plus douce et fragile que ses deux collègues suédoises, la Danoise mange cependant elle aussi sa soul à la sauce hip-hop mais j’adore cette délicieuse aura très nature qui émane d’elle lorsqu’elle interprète Greet Me, premier single tiré de son premier EP à venir.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Urbansoul 6753 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines