Magazine Bourse

Journal d’un futur rentier (32)

Publié le 08 décembre 2014 par Chroom

Journal dun futur rentier (32)

Une nouvelle année arrive bientôt à sa fin. Cela me fait penser que je vais bientôt fêter mes 15 ans de carrière d’investisseur. Je me vois encore ouvrir mon compte chez mon premier broker en ligne, tout excité. C’était la grande révolution à l’époque, non seulement pour moi, mais pour tous les investisseurs particuliers qui voulaient se lancer en bourse sans passer par leur banquier traditionnel.

Journal dun futur rentier (32)
Il y avait indiscutablement quelque chose de magique qui se passait alors. On se connectait avec un modem analogique 56k sur sa ligne téléphonique. Celui-ci émettait des petits sons caractéristiques que seuls ceux qui sont nés au 20e siècle peuvent connaître. L’espace d’un instant on avait l’impression de prendre la place de Matthew Broderick dans War Games. Après quelques secondes d’attente, on était connecté, si tout se passait bien, ce qui était loin d’être évident.

Journal dun futur rentier (32)
Venait alors le moment fatidique où, les yeux pleins d’espoir, on ouvrait l’application Netscape, le premier navigateur Internet commercial grand public. Eh oui, le Web existait déjà avant Internet Explorer… On se connectait alors sur Webcrawler, le moteur de recherche de l’époque. Google non plus n’existait pas… Incroyable de penser qu’il y a tout juste une génération en arrière on surfait déjà sur le net, mais sans Internet Explorer et sans Google… Qu’en sera-t-il dans une vingtaine d’années ? Les géants d’aujourd’hui seront-ils toujours là ou connaîtront le même sort que Netscape ou Webcrawler ?

Finalement rien n’a tellement changé. Le web est certes plus convivial, mais il y a aussi beaucoup plus de n’importe quoi, de fausses informations et d’escrocs en tous genres. Nos bécanes sont plus rapides, mais les applications sont aussi plus exigeantes et on fait en fin de compte toujours la même chose : on se connecte sur un browser, on transite via un moteur de recherches et on essaie de trouver les informations dont on a besoin. Les noms des fournisseurs de service ont changé, certains brokers ont disparu et surtout, surtout… SURTOUT : les actions sont aussi chères qu’à l’époque !

Dans ce monde qui bouge à 100km/h, si on prend juste le temps de s’arrêter un petit peu, on se rend compte que finalement, après de multiples détours, on a juste fait du surplace. On a rien inventé de réellement nouveau. Des tours se sont effondrées, des acteurs majeurs du marché ont fait faillite, des Etats se sont ruinés, des politiciens ont beaucoup brassé d’air, et on est revenus à la case départ. Certains ont même filé directement en prison, pour faire une analogie au plus célèbre jeu d’argent.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chroom 366 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte