Magazine Cuisine

Et Miles, ou l'addiction...

Par Eric Bernardin

DSCF0521,

Je crois que si j'étais Bordelais, je ferais de ce restau ma cantine favorite, car tout s'y prête : c'est super bon, pas cher, avec une équipe des plus sympathiques en cuisine comme en salle (si j'ose dire, vu que la cuisine est en plein milieu de la salle). Pour son histoire et une brève présentation, je vous renvoie au tout récent article de Gilles Pudlowski. Ca m'évitera de passer 30 mn à le paraphraser, histoire de ne pas donner l'impression de l'avoir copié ;-) Et je vais me contenter de vous narrer ma soirée de vendredi dernier.

DSCF0522

Première chose à savoir. Il faut RE-SER-VER. Et plutôt un à deux mois à l'avance. C'est plus sûr. Par contre, il y a deux services le soir, et donc deux fois plus de chances d'avoir une place le jour désiré. Nous avions réservé pour 21h30. Dans une petite ville de province, j'aurais pas osé. Mais un vendredi soir dans une métropole comme Bordeaux, ça le fait sans  problème. Lorsqu'on arrive devant la porte, on se demande si c'est par là que nous devons rentrer, car ça fait pas entrée de restau (pas tout le tralala habituel...). Mais comme les portes de gauche et de droite font encore moins "entrée de restau", on finit par prendre celle du milieu ;-)

DSCF0523

Deuxième chose à savoir : il n'y a pas de carte, et un seul menu le soir : 38 € pour 5 plats. A notre arrivée, il nous est par contre demandé si nous sommes allergiques à un aliment, au cas où. Ce n'est pas le cas. Ceci dit, une personne allergique au gluten aurait quasiment pu manger l'intégralité des plats, si ce n'est le dessert.

DSCF0524

Ce ne sont pas les p'tits jeunes de Miles qui ont inventé la formule (cf l'atelier de Robuchon, Agape Substance et d'autres), mais l'idée de mettre la cusine en plein milieu de la salle est excellente. On profite totalement de ce qu'il s'y passe. On gagne en rassurant ce que l'on perd en mystère...

DSCF0537

Ceux qui sont au comptoir peuvent carrément discuter avec les cuisiniers...

DSCF0532

Nous avons choisi la formule "4 verres de vin" à 22 €. Cela va s'avérer un excellent choix. Premier vin servi : un Tokaj 2005, au nez évolué, finement fumé/grillé, à la bouche fraîche et pure, finement caressant. Il va accompagner superbement le premier plat :

DSCF0534

Saint-Jacques/sarrasin grillé/crème de courge au gingembre, émulsion de bière

Très belle et très bonne composition où il y a du moelleux, du croquant, du fondant, de l'épicé, du grillé, de la douceur, chaque fourchetée étant différente de la précédente. La cuisine comme j'aime (et qui donne des idées...)

DSCF0527

Le plat suivant arrive...

Article en cours de rédaction (mis en ligne trop rapidement. Patience...)



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Eric Bernardin 4274 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine