Magazine Coaching sportif

Marathon de Bordeaux 2015, Lagardère, prend garde à moi !

Publié le 09 décembre 2014 par Emmanuel S. @auxangesetc

Bon, là, j’ai déconné, pas beaucoup mais un peu, juste ce qu’il ne faut pas. J’ai oublié que derrière la vitrine web du marathon Bordeaux Métropole 2015, il y a des hommes et une femme qui bossent. Avec gentillesse mais fermeté, madame Vannier (clic) vient donc de me calotter la tonsure en volet de revers avant de conclure l’échange au filet par une bonne petite fessée verbale.

Jeu, set et match.

Le tout au téléphone hier matin entre 2 RDV pros. J’ai une vie difficile. Notez cependant que mon côté féminin me permet de tout gérer en même temps. Plutôt très bien d’après mes chefs, ma femme, mes gosses et mon chat Bowie.

Deux minutes de sérieux. OK, c’est trop, alors juste quatre ou trois phrases. C’est vrai que Lagardere Unlimited récupère un bébé bien mal en point, pas de semi-marathon de Bordeaux depuis 2008, pas de marathon depuis le début des années 2000, pas de neige à Noël depuis 1986. C’est vrai que Lagardere Unlimited prend le train en marche en organisant pour 5 ans un évènement que la ville et la CUB ont failli sacrifier par des initiatives concurrentes et un tracé foireux. C’est vrai qu’avant d’engranger des euros, Lagardere Unlimited risque d’en perdre, le temps de gagner en notoriété, de s’installer dans le paysage et de rôder les épreuves. C’est vrai que Corinne est drôlement sympa et que c’est dur d’être méchant avec elle. C’est subtilement joué de la part de Lagardere Unlimited de lui avoir confié les clés du truck pour retourner des vieux cons comme moi qui s’amusent sur les réseaux sociaux à balancer des vannes qui plombent un évènement majeur. Auraient pu plomber. Pourraient plomber si j’avais autant de followers que Nabilla. Un jour sans doute… bon je me la raconte mais j’avais dit quatre lignes maxi, j’y suis arrivé plus vite que redouté.

Coco et moi on a bien discuté au fil, c’était prédestiné avec un surnom pareil, on a parlé philo, marge des organisateurs, tartufferie des pseudos collectes de fonds opérées par certain(e)s, non-respect de Mme Jade Foret-Lagardere (clic) et c’est pas bien de la troller, on a aussi évoqué la dérive mercantile du running, mes contradictions personnelles qui sont nombreuses entre ma vie réelle, le web et mes temps sur marathon. Le tout dans une ambiance à l’engagement légèrement tendue, C’est bien vous qui avez écrit un billet sur le blog ?… Euh oui… Je voulais vous dire que… que voilà, c’est pas cool pour Lagardère… même si j’ai trouvé ça drôle et bien écrit… Pourtant j’ai lu et relu et appris par coeur Le corbeau et le renard, mais une flatterie venant de l’ex-number one du tennis français, bin, ça fait du bien. Etre remis à ma place par celle qui a remis le père de Steffi Graf à la sienne (clic) a flatté mon orgueil. Je suis un homme avant d’être blogueur engagé contre le grand capital, en reine de la jupette « la » Lagardere woman a su habilement jouer sur cette faiblesse à fond de court.

Bon, sinon et évidemment, Lagardere Unlimited a reçu beaucoup de sollicitations d’associations, faire un choix n’est pas simple, pourquoi celle-ci et pas celle-là, inviter tout le monde gracieusement aurait plombé le budget ravitaillement. Minoré la marge. Appauvri Arnaud Lagardère. Pardon. ‘tain je n’arrive pas à me tenir c’est maladif. Ce n’est pas à Arnaud et son business de faire dans le social, nos élus sont payés pour ça. Mais il peut faire un peu. Enfin les boss de Lagardere Unlimited (L.U.)  à qui Arnaud a confié l’objectif de se développer sur le marché français peuvent faire un geste. Donc on a passé un deal pour l’engagement avec Corinne mais je ne peux rien écrire. Elle ne m’a pas obligé au secret mais j’ai peur de déconner de nouveau alors je m’abstiens. On paie l’inscription à moitié prix. Lagardere Unlimited a aussi compris l’intérêt de mettre en avant des initiatives solidaires comme courir un semi ou un marathon avec une joêlette, mais là, c’est trop. Médiatiser les enfants et les parents qui le souhaitent avec plaisir, mais moi je préfère continuer à lifter du mal du grand capital tout seul dans mon coin.

Avec vous.

Je suis aussi un homme constructif qui ne sait pourtant pas bricoler, alors si vous avez de bonnes idées pour le marathon de Bordeaux 2016 à proposer aux organisateurs, n’hésitez pas. Moi j’en ai une :

-créer un « comité des participants », une sorte de comité qualité, un forum-échange pour le débrief, avec des coureurs et des coureuses lambda, de tous niveaux, celles et ceux qu’on n’entend jamais et qui font le sel de la course,

faire vivre la course avant et après, en mettant en avant des coureurs, des coureuses, via des portraits sur le site du marathon, des tranches de vie etc. bref donner de l’humanité à cette foire aux runners, et s’ancrer dans le territoire, offrir un peu à la ville en échange de l’occupation gracieuse du domaine public financé avec de l’argent public etc.

D’accord ça fait 2 propositions. Ma chère et tendre en son temps ainsi que ses nombreuses lectrices avaient aussi quelques idées pour la Bordelaise (clic), qui pourraient être reprises par le grand L.U.

De toute façon si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère viendra à toi.

Signé Jean Marais à fleuret moucheté parce qu’il a peur de déconner et de faire perdre leurs jobs aux salariés de L.U.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Emmanuel S. 893 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte