Magazine Culture

Horreur diététique, mais délice gastronomique

Par Mpbernet

P1150180

Si on m'avait demandé dans les années 60 quel était, selon moi, le plat préféré des Français, j'aurais sans hésiter déclaré : le steak-frites. Il et vrai qu'à cette époque, personne ne fustigeait la nourriture trop riche en graisses, la nécessité de modérer la consommation de viande et toute cette sorte de choses ...

C'est la raison pour laquelle, à Paris, j'ai perdu depuis longtemps l'habitude de faire des frites, et que je me suis débarrassée de ma friteuse à huile voici déjà plusieurs mois - ce qui n'est pas simple pour le faire de façon éco-responsable.

Et puis, et puis, .... il y a Noël bientôt et Claude m'a sussurré qu'il aimerait bien pouvoir, comme à la campagne, manger de temps en temps, des frites ! Il n'est pas bien exigeant, mon mari. Il est donc facile de lui faire plaisir. Alors nous avons acheté une friteuse qui fonctionne presque sans huie, adaptée à de petites quantités. Une petite SEB Actifry calibrée pour cuire au maximum 1,2 kg de pommes de terre !

P1150178
Désormais, je ne me poserai plus de question sur quel légume d'accompagnement compter quand je recevrai mes petits-enfants.

Un achat apprécié, nous l'avons étrenné tout de suite. C'est facile, c'est croustillant, sans odeurs, avec les frites surgelées (dites "au four" sur l'emballage) pas besoin d'ajouter quoi que ce soit à part le sel ... on en a sous la main. Tous les avantages !

En revanche, il y a dans l'emballage une sorte de panier métallique dont j'ignore absolument à quoi il sert ?

Une sorte de plaisir régressif.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mpbernet 50874 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog