Magazine Culture

[anthologie permanente] Jean-Jacques Viton

Par Florence Trocmé

les épisodes proposent un tas vite oublié   essayons 
de nous rappeler la situation vécue   non   l’époque 
est floue   mal discernée   peu commode   mal conservée 
crainte d’être incapable de bien refermer une porte 
crainte de ne pas savoir éteindre une lumière 
crainte d’être jeté dans le vide   la crainte 
travaille sous nos yeux   une palissade d’injures 
permet la déferlante de l’écrit et de ses ruses 
nous aimons l’automne tenace où la mort 
parvient à faire entendre sa douce voix 
 
./ 
 
pas indispensable de dire un nom d’expliquer 
un geste inutile de chercher qui parle 
il y a évitement trouble désarroi 
pas d’ordre naturel ou logique ici 
le surgissement a sa place retenue pour l’effet 
bien sûr il y a les blessés rescapés des attaques 
inutile de chercher en haut en bas un aéroplane 
l’espace libre on le doit aux mitrailleuses 
les rescapés reviendront trébuchant mains gelées 
la peau couverte de taches bleues et noires 
 
./ 
 
nouvelle scène   mer démontée   d’autres tombés 
d’embarcations surchargées   des corps verticaux 
ils gesticulent   pas disparus   terrifiés   hurlant 
vers ceux encore à bord ou qui s’enfoncent 
en bougeant haut les bras   peut-on imaginer 
dans un continent liquide aux berges solides 
des grappes englouties et dans le même pays 
une plaine couverte en une seule journée 
de vingt-cinq mille morts…ici ou là les cadavres 
sont roulés en fagots d’histoire 
 
[...] 
 
mes morts   les miens   ne repoussent nulle part 
mon père me manque beaucoup comment dire 
autrement   une simple photo de son visage le 
transporte en entière à travers toute ma vie c’est 
émouvant   fantastique   important   et   navrant 
les lieux de ses apparitions sont divers   hasard 
soldat sur quai de gare   allée de buis et de pins 
chambre en été fenêtres ouvertes   cérémonial de 
bonne nuit   défilé de grenadiers à Londres  fin 
de journée à Ealing en bordure d’un beau parc.  
 
Jean-Jacques Viton, ça recommence, P.O.L., 2014, pp. 56 à 58 et 87 
 
 
Au sujet de ce livre, on peut lire 
ici(4ème paragraphe) quelques notes prises en lisant 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18683 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines