Magazine Culture

School Carol Concert

Publié le 12 décembre 2014 par Pomdepin @pom2pin

On continue à enchaîner les manifestations noëlesques à l’école (je ne vois pas pourquoi je n’aurais pas le droit d’inventer des mots…ce n’est quand même pas ma faute si il n’y a pas d’équivalent français pour christmassy). Aujourd’hui, c’etait le carol concert des Key stage 2, des 8-11 ans à l’église anglicane du coin. Enfin du coin, à pieds ça fait une trotte. Sans compter que la poussette est déjà assez lourde avec juste Bébé 5 dedans, alors avec les décorations en plus, elle pèse carrément trois tonnes. Car il faut être festif. Les enfants sont en uniforme certes, mais tous avec un bonnet de Noël. Les parents et les petits frères et sœurs se doivent d’être dans l’ambiance, d’où mon serre-tête. Bébé 5 a la totale, le bonnet, le christmas jumper (vert avec un bonhomme de neige au nez rouge, mais ça ne chante pas. Je veux bien m’intégrer, mais il y a des limites), la poussette a choisi la sobriété cette année, juste une guirlande dorée sur la poignée. J’ai croisé une maman motivée qui n’a pas hésité à adapter pour sa poussette les bois de renne en mousse qu’on vend pour les voitures. Et bien, ça se confirmer, c’est aussi kitsch sur l’un que sur l’autre.

IMG_1103.JPG

(Toujours pas le droit de faire des photos, ça vient de )

Sinon, comme l’année dernière, l’église est décorée (ce qui n’est pas toujours gagné pour une église anglicane) avec du buis et des branches de sapins, il y a bien sûr une creche. C’est charmant. Les anglicans, les catholiques, les musulmans, les hindous et les athées s’entassent pèle mêle joyeusement dans la nef (si on s’en tient au dernier recensement, statistiquement, il doit y avoir aussi un ou deux Jedi dans l’assistance. C’est considéré comme une religion ici). Pas de problème de laïcité, c’est une fête et tout le monde participe de bon coeur. Tout comme toute l’école célèbre Diwali, la fête des lumières hindoue et parle du ramadan. Enfin, bref, là c’est plutôt Noël.

Le vicaire l’année dernière avait fait sensation avec un discours pétaradant mêlant nativité et championnat de foot. Il avait enthousiasmé l’assistance. Il nous la joue vieille gloire de la chanson et donc nous ressort la même chose, en faisant bien attention à ne vexer personne croyants, non-croyants et Jedi. C’est marrant pour les nouveaux parents, moins pour les autres. Il aurait pu au moins changer la composition de l’équipe, faire rentrer les remplaçants…je ne sais pas moi, et mettre Joseph en gardien, les rois mages en défense et Jésus en numéro 10…enfin bon, on enchaîne par les chansons, c’est quand même pour ça qu’on est là. Il y a un petit livret pour les parents qui veulent participer. C’est malin, du coup je ne peux pas prétexter que je ne connais pas les paroles pour éviter d’avoir à glapir comme une dinde enrouée un 24 décembre.

Forcement, les choix musicaux restent très religieux, mais il y a quand même « we wish you a merry christmas ». C’est pratique, grâce au carol concert, j’ai la certitude de ne pas être enceinte (pas que j’ai le moidre doute, mais bon…) puisque je n’ai pas pleuré bêtement comme une madeleine cette fois. Alors qu’enceinte, c’est le déluge, j’éclate en sanglots bruyants (qui ne sont pas sans rappeler ma façon de chanter d’ailleurs) quand le signing choir mime « we are the Word », je me liquéfie dans un torrent de larmes sur « Away in a manger », c’est du délire. Je n’ai jamais compris pourquoi, j’ai les hormones noëlesques apparement (c’est un très joli mot, je voulais le replacer). Pas de soucis cette année.

Par contre, bébé 5 est assez grand pour mettre le bazar. Déjà, il a absolument tenu à aller voir sa sœur, qui je le rappelle chante étonnement juste vus ses antécédents familiaux et se prend pour une diva, bref, qui pousse la chansonnette en solo toute seule avec son micro plus grand qu’elle. Comme tous les ans PapaJaloux était ronchon et m’a regardé me démener avec un gamin hystérique pendant tout le concert avec un air revêche. Car bébé 5 aime bien chanter aussi, en yaourt, mais très fort. On sent de suite qu’il a hérité de mes talents artistiques. Il danse aussi en canard, tout dans le trémoussement de la couche, au milieu de l’allée. Puis il réprimande vertement les spectateurs qui ne l’applaudissent pas. Il a ensuite pris sur lui d’aller arracher les guirlandes et de refaire la déco de l’autel. Il a voulu jouer avec l’âne et le bœuf (qu’il a pris pour un avion, inexplicablement, puisqu’il s’est mis à brailler « mamaaaaan, vion, vion vroum » en plein pendant Joy to the world). C’est bien simple, j’ai fait mon jogging derrière lui en courant partout comme une dératée dans cette église…

D’après le vicaire, c’est merveilleux, Jésus aime les petits enfants vifs et joyeux..ah, ben il a du être ravi alors! On continue la semaine prochaine, Il nous reste encore la nativity play, le carol concert à l’école et le Xmas sing along assembly…je suis épuisée d’avance.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pomdepin 8906 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines