Magazine Culture

Noel au canada

Publié le 13 décembre 2014 par Aelezig

04

Le Québec fut principalement peuplé, à l'origine, par des immigrants français et anglais. Ce sont donc les traditions de ces deux pays qui prévalent pour Noël.

A commencer par l'installation dans la maison d'un beau sapin... qu'on allait autrefois chercher dans la forêt, tout simplement ! Et il était conseillé de ne pas se tromper, et de rapporter une épinette, sous peine de voir tous les voisins se moquer. L'arbre était ensuite délicatement transporté vers la maison sur la neige. Une fois à la maison, que le sapin ait été pris dans la forêt ou dans un magasin, toute la famille participe à la décoration.

z22

Comme aux Etats-Unis, le Père Noël, inventé dans les années 30, a détrôné Saint Nicolas, qui était alors populaire jusque là dans plusieurs pays d'Europe. Commem chez nous, le Père Noël quitte son domaine du Pôle Nord pour visiter toutes les familles de la planète, normalement vers minuit, et distribuer des cadeaux aux enfants sages. Il entre par la cheminée et dépose des cadeaux sous l'arbre de Noël. Au Québec, on pousse même la tradition jusqu'à ramoner cette voie le 24 décembre en journée. Après tout, il faut bien le faire régulièrement !

Avec le chauffage électrique, les résidences plus récentes ne sont plus munies de cheminées. On laisse donc une petite ouverture à une des fenêtres de la maison, ou bien on lui laisse une petite clé sur le rebord. On lui prépare également une collation pour le remercier de ses bons offices : un verre de lait et un biscuit ou bien pour les Québecois venant récemment de France un verre de vin et une orange. En attendant, les adultes trinquent avec un petit verre de Caribou : du whisky coupé de vin rouge.

S'il est une tradition qui persiste, c'est bien celle de la messe de minuit. Elle demeure le rendez-vous de toute une communauté. Et, si les églises sont plutôt peu fréquentées tout au long de l'année, il n'est pas rare que les fidèles doivent jouer du coude, ou arriver très tôt pour avoir une place dans le temple ou l'église.

Une fois de retour à la maison, après la messe de minuit, enfants et parents ouvrent les cadeaux, puis tous se retrouvent autour de la table pour le traditionnel réveillon. Soupe aux pois, pâté de viande (cipâte), dinde rôtie et bûche de Noël font traditionnellement la joie des convives. Aujourd'hui, le menu parfois est plus élaboré, mais la tradition persiste. La tradition du gâteau aux fruits remonte au début du XVIIIe siècle.

z21

Le programme des Lumières de Noël a été lancé en 1985 pour égayer les mois d'hiver à Ottawa. Dans un premier temps, seule la colline du Parlement était illuminée. Puis, au fil des ans, le programme a pris de l'ampleur. Aujourd'hui, les Lumières de Noël font briller de tous leurs éclats les capitales des dix provinces et des trois territoires. D'un bout à l'autre du pays, les Canadiennes et les Canadiens se rassemblent chaque hiver pour faire briller leur capitale de milliers de lumières de Noël. Les festivités commencent avec la cérémonie d'illumination au début de décembre et se poursuivent jusqu'au début de janvier. Les lumières scintillent généralement tous les soirs de 16 h 30 à 2 h.

Dans les autres communautés

Au Québec, plus de 200 associations s'efforcent de garder la langue et les traditions culturelles de chacune des régions d'Italie. Les décorations, dont la crèche (il presepio), prennent une grande place, avant l'arbre de Noël, qui n'est cependant pas oublié. Si le Père Noël est présent, la Befana (une vieille femme dite sorcière parce qu'elle n'a pas accueilli la Sainte Famille) fait partie des traditions. C'est elle qui distribue les cadeaux à tous les enfants, mais elle le fait seulement le jour des rois (6 janvier). Selon son comportement, l'enfant trouve dans son bas des cadeaux, des fruits et des friandises pour les bonnes actions, mais aussi... quelquefois du charbon pour ceux qui n'ont vraiment pas été sages. Les Italiens, souvent catholiques fervent, se rendent bien sûr à la messe de minuit.

Pour la communauté haïtienne, la messe de minuit est particulièrement importante, tous les gens sont bien vêtus, et ils le font avec respect et fierté. À la maison, l'arbre de Noël et les décorations traditionnelles sont de mise. Ces décorations sont axées sur l'aspect religieux de la fête. On y retrouve donc la crèche et les personnages sacrés traditionnels. Pour ce qui est des cadeaux, ceux-ci seront plutôt réservés pour le jour de l'An, lors de promenades joyeuses de famille en famille pendant lesquelles seront également échangées « les étrennes ». Une chanson émouvante intitulée Tonton Nwèl, généralement entonnée par les enfants et qui parle des plus démunis, demande à Papa Noël de passer les voir cette année, puisque l'année dernière, il a oublié de le faire... Jwayeu Nwèl !

z23

La cipâte canadienne (ou tourtière)

Encore aujourd'hui, plusieurs personnes d'origine grecque pratiquent 40 jours de jeûne durant la période de l'avent. La fête de Noël est donc attendue avec impatience. Les arbres de Noël et les décorations traditionnelles sont également très populaires. Les cadeaux étaient autrefois peu offerts, mais au fil des années, la tradition est devenue un calque de celle des Canadiens. Les cadeaux sont échangés à Noël et le 1er janvier, jour de la Saint-Basile, qui est le Père Noël des Grecs. La saison des Fêtes bat son plein à partir du 6 décembre, fête de Saint Nicolas et dure jusqu'au 6 janvier, fête de l'Épiphanie. Avant Noël, certains enfants chantent des chants de Noël (Kalanda) et vont dans des commerces grecs pour recueillir des dons pour des organismes de charité.

Chez les Hispaniques, les traditions sont les mêmes que celles des Canadiens. Ce sont toutefois les aspects religieux et le regroupement familial qui prédominent. Le 24 décembre, la messe est célébrée à 21 h pour célébrer la naissance de Jésus. Après la cérémonie, il y un moment de prières en famille, au retour à la maison. Le repas est ensuite partagé. Les cadeaux sont offerts dans la nuit. Le 25 décembre, il y a un nouveau déjeuner familial.

Noël chez les non chrétiens

Chez les Juifs, on ne fête pas Noël. Toutefois, les croyants célèbrent l'Hanouka, ou Fête des Lumières. La coutume veut qu'on allume huit bougies, à raison d'une par jour. Une fois toutes les chandelles allumées, les croyants se réunissent autour d'un bon repas et distribuent monnaie et cadeaux aux enfants, sans y être obligés toutefois. Cette fête a lieu à des dates différentes, année après année, généralement en décembre. Certains Juifs intègrent toutefois quelques éléments païens à leurs traditions, le 25 décembre.

Les Musulmans ne fêtent pas Noël non plus. Toutefois, au grand dam des traditionalistes, des familles n'hésitent pas à se procurer un arbre, à le décorer et à donner des cadeaux aux enfants. Certains vont même jusqu'à avoir recours au Père Noël pour distribuer les présents offerts le 25 décembre.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines