Magazine Culture

Andre delauzieres

Publié le 13 décembre 2014 par Aelezig

1928autoportrait

Artiste français (1904-1941), né André Balande.

Son père étant déjà un peintre connu et renommé, André Balande ne voulait devoir son succès qu'à ses propres mérites. Il prit donc un nom d'emprunt, qu'il choisit de façon fort simple en adoptant le nom de la cabane près de Nieul-sur-Mer (Charente-Maritime) où son père avait un atelier. La cabane de Lauzières était en effet un des refuges préférés de Gaston Balande qui y venait peindre et se reposer, accompagné forcément de sa petite famille. André est fils unique. 

L'enfant a souvent été représenté par son père, à différents âge durant son enfance. Manifestant très tôt un goût pour le dessin, André décida d'en faire son métier, et il suivit les cours de Jean-Paul Laurens et surtout de William Lappara, qui semble l'avoir nettement plus influencé. Le Bordelais affectait une touche vive, proche des goûts de la famille Balande, et aimait les sujets exotiques qu'André développera à loisir durant ses voyages en Afrique du Nord. Il poursuit sa formation à l'École des Beaux-Arts. 

Il expose dès 1926 au Salon des Indépendants. En 1934, il obtient un prix à la Coloniale des Beaux-Arts grâce auquel il peut faire un voyage à Tunis d'où il ramènera de nombreuses toiles de paysages et de scènes de genre. En 1935, ce sera le prix Bernheim de Villiers du Salon des artistes français, et en 1939, le prix de la Compagnie Générale Transatlantique. Ce dernier s'accompagne d'une promesse de voyage au Maroc, projet qui ne sera malheureusement pas suivi d'effet à cause de la déclaration de guerre.

1933 village

Âgé de 35 ans, André est mobilisé. Blessé en 1940, il est soigné à l'hôpital de Mantes, et envoyé en convalescence dans sa famille. Ses parents ont fui Paris et se sont réfugiés à Lauzières, où il vient se reposer, entouré de leurs soins et de ceux de son épouse, Denise. La blessure n'est pas grave et il semble se remettre assez vite. Pourtant, durant les mois qui suivent, son état de santé se dégrade insensiblement, le 23 août 1941, il décède des suites de cette maladie. Il a 37 ans, et ne laisse aucune descendance.

André Delauzières, à qui l'on prédisait une jolie carrière, a laissé quelques toiles qui ont un lien de parenté évident avec l'oeuvre de son père. Mais sa mort, à l'âge de 37 ans, a sans doute arrêté en plein envol un style qui aurait certainement évolué.

Vignette en haut à gauche : autoportrait

Avec tous mes remerciements à : http://lepetitrenaudon.blogspot.fr 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte